samedi, 27 mai 2017 •

121 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Organisation des examens nationaux pour l’obtention du diplôme de Licence et de Master dans les établissements privés

Le gouvernement met fin à l’injustice selon la Ministre Atanasso




Face aux désordres organisés dans la formation des étudiants et la délivrance des diplômes dans certaines universités privées, le gouvernement a décidé de corriger le tir. Le conseil des ministres du mercredi 29 mars 2017 a adopté « le projet de décret portant organisation des examens nationaux pour l’obtention du diplôme de Licence et de Master dans les établissements privés d’enseignement supérieur non homologués par l’Etat ». Cette disposition, selon le ministre Odile Atanasso, sera mise en œuvre à compter de 2017 pour une période transitoire de 3 ans, prenant fin en 2019. Donner de plus amples explications aux hommes des médias sur les réformes faites au niveau des examens au supérieur, notamment dans les établissements privés non homologués. C’est l’exercice auquel s’était adonné la Ministre Odile Atanasso le vendredi 31 mars dernier. Désormais le gouvernement entend faire composer tous les étudiants désireux d’obtenir les diplômes de Licence et de Master. Une disposition qui existait depuis l’avènement du gouvernement du nouveau départ. Au cours de la conférence de presse, l’autorité ministérielle a fait la genèse de la situation qui prévaut dans l’enseignement supérieur privé au Bénin. Depuis plusieurs années, un désordre s’opère mettant les apprenants béninois en difficulté après l’obtention des diplômes de Licence et de Master. D’abord sur les 146 établissements autorisés, seulement 52 ont de cosignature avec l’Etat. Les autres établissements forment des étudiants à grands frais qui ne sont utilisés par l’Etat dans l’administration. Il y a là, une inégalité de traitement entre les étudiants. Cette décision au dire de la Ministre est donc pour donner les mêmes chances aux enfants du Bénin. C’est pourquoi le gouvernement appelle une transition de trois ans pour permettre aux établissements de se mettre en règle définitivement et rentrer de plein pied dans le système LMD. Les étudiants composeront dans une combinaison de matière dans des filières précises comme pour le BTS. Les étudiants n’ont pas à craindre une discrimination car c’est désormais la fin de l’injustice.

A.V./LE GRAND MATIN

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

3 avril 2017 par Dg24h



Hervé Hêhomey lance le bitumage de la route Korontière -Boukoumbé-Natitingou

27 mai 2017 par Dg24h
Le Ministre des Infrastructures et des Transports, Hervé Hêhomey a (...)
Lire la suite

Les syndicats s’opposent à la mise en concession du CNHU-HKM.

26 mai 2017 par Dg24h
Les syndicats des travailleurs du CNHU de Cotonou fustige la mise en (...)
Lire la suite

Un policier tué à son poste à Cobly

26 mai 2017 par La Rédaction
L’agent de police SOTA N’dah Vincent a été assassiné dans la nuit de jeudi (...)
Lire la suite

La Société civile dénonce la mauvaise exécution des travaux de la route (...)

25 mai 2017 par Dg24h
Les travaux de construction de la route Savalou-Tchetti en cours (...)
Lire la suite

Le président de la Haac se conforme à la décision de justice

24 mai 2017 par Dg24h
Les scellés posés sur les portes de Idéal Productions, partenaires de (...)
Lire la suite

Les acteurs de la filière cajou en formation à Cotonou

24 mai 2017 par Dg24h
Le Bureau de Restructuration et de Mise à Niveau (BRMN- Bénin) en (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires