mardi, 24 janvier 2017 •

365 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Plateau

Le complexe oléagineux d’Agonvy va renaître bientôt de ses cendres




Le complexe oléagineux d’Agonvy (CODA Benin) installé à Ikpinlè va renaître bientôt de ses cendres. Et pour cause le préfet du département du Plateau, Daniel Valère Sètonnougbo, à la tête d’une délégation et accompagné du maire d’Adja – Ouèrè, Abiboulaye Nonvidé, a visité ce mardi 29 novembre les installations dudit complexe oléagineux d’Agonvy (CODA – Bénin), à Ikpinlè dans la commune d’Adja – Ouèrè et a échangé avec le personnel sur son fonctionnement.
Pour le préfet Valère Sètonnougbo, cette visite entre dans le cadre de la prise de contact avec les services notamment les sociétés implantées sur le territoire sous tutelle, afin de s’imprégner de leur fonctionnement, les conditions de vie et de travail du personnel et les difficultés auxquelles ils font face.
A en croire le directeur général adjoint du complexe oléagineux d’Agonvy (CODA –Bénin), Rock Apollinaire Aho, depuis sa création il y a dix-neuf ans, c’est la toute première fois dans l’histoire que cette société enregistre la visite d’une autorité. A cet effet, il a dit toute sa gratitude et reconnaissance à l’endroit de la délégation préfectorale tout en soulignant que ces genres de visite rendrons visible l’unité de production.
Partis de l’origine de CODA – Bénin, M. Aho a notifié que cette société a traversé plus de dix ans de désert, pendant la période de gestion d’administration provisoire. Une situation qui selon lui, a complètement déséquilibré l’organisation de la société ainsi que son économie et ses finances avec pour corolaire, l’assèchement des ressources financière de la société. Pour lui, le complexe oléagineux d’Agonvy (CODA – Bénin) issue de la privatisation de la société nationale pour l’industrie des corps gras (SONICOG) qui a une capacité de cinquante mille tonnes de production et une potentialité de cent mille tonnes par ans n’arrive pas à réaliser sa prévision à cause des difficultés de deux ordres. La gestion calamiteuse de l’administration provisoire et le manque cruel de matière première sont aux dires du directeur général adjoint du CODA – Bénin, les difficultés qui ont plongé la société dans une situation sans issue favorable jusque-là.
Il n’a pas manqué de faire l’état des lieux en ce qui concerne la statistique des régimes collectés de 1998 à 2016 avant de souhaiter l’implication personnelle du préfet du département du plateau dans la gestion de la filière du palmier à huile afin de permettre à la société de renaître de ses cendres. Il a aussi émis le vœu de voir une dotation de lampadaires de système solaire pour l’éclairage des périphéries de l’entreprise et l’intérieure de l’usine.
Ayant pris connaissance du fonctionnement du personnel et de l’usine, le préfet Valère Sètonnougbo a rassuré de sa détermination à œuvrer pour relever la société pour non seulement le bonheur des ouvriers mais aussi pour le bien – être des populations environnantes.
Signalons que les questions relatives à la régularisation de l’entreprise vis-à-vis des services des impôts, des ministères concernés n’ont pas été occultées à cette rencontre qui a pris fin par la visite des installations de la société.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

30 novembre 2016 par Dg24h



Le Bénin classé douzième sur 38 pays

19 janvier 2017 par Dg24h
Une étude vient de rendre public le classement des pays les plus (...)
Lire la suite

Le Sénat nigérian rétablit l’importation de véhicules par voie (...)

14 janvier 2017 par La Rédaction
Le Sénat de la République fédérale du Nigéria a rejeté jeudi dernier, la (...)
Lire la suite

Retard dans l’égrenage du coton à Nikki

6 janvier 2017 par Dg24h
L’égrenage du coton initialement prévu pour le 05 janvier dernier n’a pas (...)
Lire la suite

68 millions de dollars pour améliorer l’accès à l’eau potable et (...)

28 décembre 2016 par La Rédaction
La Banque mondiale vient d’octroyer un financement de 68 millions de (...)
Lire la suite

Que sera le Bénin en 2017 ?

24 décembre 2016 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​A une semaine de la fin de 2016, aucune (...)
Lire la suite

WorldRemit prend pied au Bénin, aux Comores, au Mali, au Sénégal et au (...)

23 décembre 2016 par Dg24h
Le service de transfert d’argent électronique permet aux destinataires (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires