lundi, 16 janvier 2017 •

visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Le Syltra-BT dénonce le salaire hors grille octroyé à l’ex DGA de Bénin Télecom Sa




Par déclaration publique en date du 15 septembre 2016, Le Syltra- Bt a exprimé sa désapprobation par rapport à la décision du Conseil d’Administration d’’octroyer un salaire hors grille à l’ex Directeur Général Adjoint de Bénin Télécom Sa.

Lire l’intégralité du manifeste

MANIFESTE DU SYLTRA BT SUR NECESSITE DE L’ANNULATION DE LA DECISION DU CA DE BTI SA OCTROYANT UN SALAIRE HORS GRILLE A L’ANCIEN DGA
En cette période de tension de trésorerie où la société n’arrive pas à nous payer l’intégralité de nos salaires, où les légitimes revendications des travailleurs ne sont pas satisfaites, le Directeur Général Djalil ASSOUMA, vient encore d’induire les Administrateurs en erreur pour protéger ses arrières.
En effet, sur demande du DG ASSOUMA, le Conseil d’Administration (CA) a autorisé lors de sa dernière session tenue le 8 septembre 2016, le paiement d’un salaire hors grille à l’ex-DGA.
Non content de bénéficier les trois mois de sevrage que lui accorde la convention collective de travail (c’est-à-dire, qu’il conserve son salaire de DGA pendant 3 mois après sa révocation), le DG voudrais tailler à ce dernier un statut particulier d’ancien DGA, qui n’est pas prévu par les textes qui nous régissent (seuls les salaires du DG et du DGA sont fixés par le CA, les autres salaires sont régis par la convention collective).
Le privilégier s’est fait équipé un bureau à prix d’or (la table seulement aurait coûté plus de trois (3) millions de FCFA). Ledit bureau a été réfectionné en urgence, en violation de toute procédure de passation de marché public.
Avec cette autorisation donnée par le CA, l’ex-DGA, indépendamment des fonctions qu’il aura à occuper, gagnera un salaire supérieur à celui de tous les cadres de la société aux seuls motifs qu’il a été DGA (poste politique). Ce faisant, le DG ASSOUMA redonne vie au principe de la conservation des avantages liés à une fonction supérieure, et ce, durant toute la carrière de l’agent.
Les conséquences néfastes de cette décision sont incalculables. On peut citer :
-  La démotivation du personnel, car il suffira de faire les couloirs pour se faire nommer DGA et bénéficier à vie d’une rémunération supérieure à celle de ses collègues ;
-  BTI SA devra faire face à la légitime réclamation des anciens DG et DGA de la société qui n’ont pas bénéficié de cette faveur car les Administrateurs, en son temps, étaient restés fidèles à l’esprit des textes en vigueur. Les preuves existent dans les archives de BTI et le DG ASSOUMA devra les sortir pour éclairer les membres de l’actuel CA ;
-  A partir de ce précédent très fâcheux, tous les responsables à divers niveaux au sein de BTI SA, qui pour une raison ou une autre sont amenés à occuper une fonction inférieure, vont exiger le même traitement en leur faveur ; ce qui entrainera une pagaille dans le mécanisme de rémunération du personnel.
Toutes ses implications directes et prévisibles vont contribuer à coup sûr à assécher davantage les maigres ressources de l’entreprise au profit d’une poignée d’agents.
Mais, les raisons de ce traitement de faveur de l’ex-DGA sont ailleurs. Si l’on sait que l’ancien DGA est le numéro 2 de la mauvaise gestion du DG ASSOUMA, on comprend aisément cette politique du DG ASSOUMA qui consiste à servir grassement son complice au risque d’être dénoncé. Si je coule, tu coules aussi ! C’est triste.
C’est pourquoi le SYLTRA BT exige :
-  l’annulation pure et simple de cette décision du CA ;
-  l’organisation des élections pour permettre au personnel de choisir son représentant au sein du CA afin d’éviter d’être représenté par un retraité qui n’est plus préoccupé par la vie des travailleurs et qui laisse prendre une telle décision ;
-  le renouvellement de tous les membres du CA conformément à l’esprit de la Rupture et du Nouveau Départ.
En tout état de cause, le SYLTRA BT invite le personnel à la mobilisation pour barrer la route à ces pilleurs de notre entreprise commune, afin qu’à l’ère de la rupture, plus rien ne soit comme avant.

Cotonou, le 15 septembre 2016
Le Secrétaire Général

Asséréou Brice AGOSSOU

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

16 septembre 2016 par Dg24h



Douze conseillers préparent la destitution de Séverin Adjovi

16 janvier 2017 par Dg24h
Une douzaine de conseillers communaux viennent de signer une motion de (...)
Lire la suite

Amnesty international dénonce la situation des condamnés à mort au (...)

16 janvier 2017 par La Rédaction
Dans un nouveau rapport publié, ce lundi 16 janvier 2017, l’Ong Amnesty (...)
Lire la suite

Les maires de 5 communes soutiennent le MAJ Bénin

16 janvier 2017 par La Rédaction
Le Mouvement d’Action des Jeunes du Bénin a annoncé en décembre dernier, (...)
Lire la suite

« 2017, C’est l’année des réalisations concrètes », dixit Léhady (...)

15 janvier 2017 par Dg24h
Comme il est de coutume en début de chaque nouvel an, le Maire de (...)
Lire la suite

Le discours du maire à la cérémonie de clôture du FIP

15 janvier 2017 par La Rédaction
La première édition du Festival International de Porto-Novo (FIP) s’est (...)
Lire la suite

Un jeune homme électrocuté à Banikoara

15 janvier 2017 par Dg24h
Le drame s’est produit samedi dernier à Toura, un arrondissement de la (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires