mardi, 17 janvier 2017 •

368 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Gestion des affaires

Le Projet PartiCIP invite les communes à rendre compte de leur gestion




Les collectivités locales sont invitées à apurer régulièrement leur compte de gestion. La préoccupation a fait l’objet d’un atelier organisé par le projet Participe à Cotonou ce vendredi 16 décembre 2016. Au cours de la séance, un bilan critique a été fait de la gestion des ressources allouées aux communes.

« Depuis l’avènement de la décentralisation, peu de communes produisent régulièrement leur compte de gestion, et parmi ceux qui sont produits, rares sont les comptes qui débouchent sur des arrêts définitifs, les chiffres sont assez alarmants sur le milieu de redevabilité des gestionnaires des deniers publics dans nos collectivités locales », a constaté amèrement Martin Assogba, président du comité de gestion du programme PartiCIP. Il a précisé que ce présent atelier doit aboutir à des stratégies d’amélioration de la réédition de comptes au niveau des collectivités locales pour la bonne marche des affaires.
Selon Symphorien Misségbétché, première autorité de la commune de Zagnanado, le défaut d’apurement des comptes de gestion n’est pas directement assignable aux maires. « C’est le comptable de la commune et le Chef service administratif (Csaf), qui produisent ces documents techniques à la signature du maire », clarifie-t-il. Pour lui, au niveau de sa commune, ces deux responsables de services accusent très souvent de retard dans la mise au point des documents à cause de certaines difficultés que ceux-ci rencontrent dans la présentation desdits documents.
Il a souligné qu’il s’agit d’un défaut de concordance et de collaboration entre le personnel de la mairie qui fait de légers retards dans la mise au point des fiches techniques pour la réédition des comptes.
A travers cet atelier, le programme PartiCIP entend jouer toute sa partition dans l’enracinement de la bonne gouvernance des affaires publiques au niveau local.
Ce projet piloté depuis 2012 par les Ong Alcrer et Social Watch Benin est financé par le Royaume des Pays-Bas.

Boniface CAKPO

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

19 décembre 2016 par Dg24h



L’Unseb réclame la levée de l’interdiction des activités aux organisations (...)

17 janvier 2017 par Dg24h
L’Union nationale des étudiants et scolaires du Bénin (Unseb), par une (...)
Lire la suite

Un homme condamné à 15 ans de prison à Parakou

17 janvier 2017 par Dg24h
Le sieur Boubé Bouraïma, cultivateur résidant dans la commune de Kandi, a (...)
Lire la suite

Le préfet du Couffo sensibilise les populations sur la libération des (...)

17 janvier 2017 par Dg24h
La libération des espaces publics et des emprises des voies démarre (...)
Lire la suite

Amnesty international dénonce la situation des condamnés à mort au (...)

16 janvier 2017 par La Rédaction
Dans un nouveau rapport publié, ce lundi 16 janvier 2017, l’Ong Amnesty (...)
Lire la suite

Les maires de 5 communes soutiennent le MAJ Bénin

16 janvier 2017 par La Rédaction
Le Mouvement d’Action des Jeunes du Bénin a annoncé en décembre dernier, (...)
Lire la suite

L’annexe du ministère des Affaires étrangère en feu

16 janvier 2017 par Dg24h
Un incendie s’est produit ce lundi matin au ministère des Affaires (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires