jeudi, 23 février 2017 •

284 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Polémique autour de la décision gouvernementale relative à l’occupation des voies publiques

Le Préfet TOBOULA échange avec le Père des Imams et rétablit la vérité




Le Préfet du département du Littoral est allé rencontrer l’Iman OUSMANE ABOUBAKAR, doyen des imams de Cotonou pour lui expliquer un certain nombre de choses relatives à la décision gouvernementale qui réglemente l’occupation des voies publiques pour des manifestations civiles. Dans le cas d’espèce, les prières hebdomadaires font polémique, avec à la clé le supposé deguerpissement de la mosquée de Cadjehoun et la supposée exigence d’une mosquée par arrondissement. Au bout de quelques minutes, Modeste Toboula a fait savoir à ce haut dignitaire de la religion musulmane les tenants et aboutissants de la décision gouvernementale et a relaté les faits tels produits. Dans une ambiance bon enfant, le Préfet a été accueilli par OUSMANE ABOUBAKAR qui, à son tour, a salué la démarche de l’autorité préfectorale. Le père des imams, comme il est appelé, a exhorté ses fils musulmans à avoir du respect aux autorités publiques investies par Allah qui demande qu’elles soient respectées. OUSMANE ABOUBAKAR a rappelé que ni le Chef de l’État ni le Préfet ne sont à incriminer dans cette situation et accuse ceux qui distillent de fausses informations dans l’opinion publique. Le Chargé des relations avec les autorités politico-administratives de l’union islamique du Bénin a émis le vœu de rencontrer le Président de la République pour lui faire part de leurs doléances à propos de l’application de cette décision. Il est donc clair qu’aucune opposition ne saurait être observée face à cette décision. Aussi, est-il nécessaire important de rappeler qu’aucune mosquée n’a été cassée par l’équipe de libération des espaces publics. Pour Modeste Toboula, il n’est opportun de créer des foyers de tensions dans le pays ou de s’opposer à l’expression de la foi musulmane. Ce qui s’est passé le vendredi 20 Janvier n’est qu’un simple incident qui a été dramatisé par une frange de la population, entretenu par des intoxications, s’est désolé le Préfet du Littoral. Il a par ailleurs invité les populations de Cotonou à rester sereines et à savoir que les soulèvements populaires n’apportent rien de bien au pays qu’on a le devoir de construire ensemble. Tout le reste, estime-t-il, ce sont les sacrifices à consentir pour le développement de la nation. Modeste Toboula s’est séparé du père des imams avec un sentiment de satisfaction morale au regard de l’engagement de ce dernier à galvaniser sa troupe afin que la bonne ambiance se rétablisse au profit de tous.

Préfecture du Littoral

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

31 janvier 2017 par La Rédaction



Le point de presse du Conseil des Ministres 22 février 2017

22 février 2017 par Dg24h
Le Conseil des ministres s’est réuni ce jour mercredi 22 février 2017, (...)
Lire la suite

Trois mois de prison ferme pour un trafiquant de carapaces de (...)

22 février 2017 par Dg24h
Trois mois d’emprisonnement ferme, 200.000 FCFA d’amende et 1.000.000 (...)
Lire la suite

Deux sessions extraordinaires pour les députés jeudi

22 février 2017 par Dg24h
Douze (12) points sont inscrits à l’ordre du jour des deux sessions (...)
Lire la suite

Le personnel de commandement redéployé

20 février 2017 par Dg24h
Le personnel de commandement des douanes béninoises vient d’être (...)
Lire la suite

Karimou Salimane fixe un « contrat d’objectifs » au personnel (...)

20 février 2017 par Dg24h
Les 16 et 17 février 2017, sur invitation de leur ministre de tutelle, (...)
Lire la suite

Wilfried Houngbédji apporte plus d’éclairage sur la décision du (...)

20 février 2017 par Dg24h
Invité ce dimanche 19 février 2017, sur le plateau de la chaîne Canal 3, (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires