samedi, 21 janvier 2017 •

3830 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Menace de retrait d’agrément

Le PDG de la STTB sollicite le Chef de l’État




C’est demain qu’arrive à expiration la sommation, par exploit d’huissier, adressée par le ministre des Transports et des infrastructures à la Solution technologique des transports du Bénin (STTB) de Jimmy Lassissi Afouhuncho, et visant à lui retirer l’agrément d’exercer au Port de Cotonou. Malgré les nombreuses démarches, pour l’heure infructueuses, entreprises en vue d’un règlement pacifique du conflit, le Président directeur général du groupe STTB ne se décourage pas.
Dans un entretien sur une chaîne de télévision privée hier, il a lancé à nouveau un appel de détresse au président de la République. Il a fait appel à la fibre d’opérateur économique du chef de l’Etat, qui devrait normalement protéger les investissements privés. Pendant quarante-cinq minutes, Jimmy Lassissi Afouhuncho a fait des clarifications sur la crise qui couve entre le gouvernement et sa société. Tout est parti, il y a trois mois, de la sommation, par exploit d’huissier, visant le retrait d’agrément à la STTB, par le ministre des Transports Hervé Hêhomey, au motif qu’il n’a pas construit les parcs de regroupement des camions poids lourds tel qu’il est stipulé dans son contrat. M. Lassissi, très serein, a montré dans son explication que le fait de n’avoir pas construit les parcs n’est pas un acte délibéré. La construction desdits parcs a été confiée à une entreprise privée qui a été défaillante. Maintenant, l’affaire est pendante devant la justice ; d’où l’obligation, pour les parties, d’attendre le dénouement par la justice béninoise. On ne peut donc, sur cette base, retirer un agrément, alors que le mandat donné à la STTB, c’est l’entrée automatisée des camions au port, son désengorgement, ainsi que les artères du port, et accessoirement la ville de Cotonou. Cette mission n’est-elle pas remplie, se demande-t-il ?
Il rejette catégoriquement les accusations selon lesquelles des barons du régime passé, ainsi que l’ancien président de la République, Boni Yayi, seraient actionnaires dans sa société, comme le répandent dame rumeur et les réseaux sociaux. Il profite de l’occasion pour démontrer que contrairement aux apparences, c’est malheureusement sous le régime de Boni Yayi qu’il a le plus souffert. Ceci, du fait du retard délibéré causé à la STTB pour le démarrage de ses activités. Soit un retard de plus de trois ans, après l’obtention de son agrément.
En réalité, s’indigne-t-il, le gouvernement n’a pas tous les éléments d’appréciation. C’est sans doute ce qui explique la décision du retrait d’agrément. Il poursuit en disant que lui et sa direction, à sa demande, ont déjà rencontré le ministre des Transports. Après moult explications, il est sorti rassuré de cet entretien, a-t-il confié. Un mois après, et contre toute attente, le ministre a fait volte-face et confirme à nouveau le retrait d’agrément, à la stupéfaction générale. C’est la raison pour laquelle il en appelle à la médiation du président de la République. Il lance un vibrant appel à Patrice Talon, qu’il appelle à la rescousse, afin que le droit soit dit. Il vaudrait mieux éviter de tomber dans un contentieux, pour que les emplois, et les investissements de plus de 16 milliards, soient sauvegardés. Qui mieux que Patrice Talon lui-même, ancien opérateur économique, pourrait comprendre la situation ? D’où la nécessité d’un compromis.

Hyacinthe G. DJATCHA

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

31 août 2016 par La Rédaction



La Haac toujours sous pression

19 janvier 2017 par Dg24h
Hier 18 Janvier 2017, les acteurs des médias du Bénin ont organisé un (...)
Lire la suite

Sept lois votées, des questions sensibles examinées

18 janvier 2017 par Dg24h
Les parlementaires ont clôturé en ce début de semaine, la deuxième (...)
Lire la suite

Les candidats au Bac invités à choisir les filières envisagées à (...)

18 janvier 2017 par Dg24h
« Tous les inscrits à l’examen du Bac ont obligation de faire leur choix (...)
Lire la suite

L’OIF lance Finance Ensemble, une plateforme de financement (...)

17 janvier 2017 par Dg24h
Le financement participatif est en plein essor (16,2 milliards de (...)
Lire la suite

Le sit-in de l’Upmb interdit par la Haac

17 janvier 2017 par Dg24h
COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UPMB Le Président de l’Union des (...)
Lire la suite

Les pays de la Cédéao veulent créer un marché pour l’électricité

17 janvier 2017 par Dg24h
Le ministre de l’énergie, de l’eau et des mines du Bénin M. Dona (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires