mardi, 17 janvier 2017 •

93 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Gestion locale

La gestion de la commune d’Abomey-Calavi échappe au maire Georges Bada

Par Amir Nabil




Abomey-Calavi n’est pas dirigé. Celui qui l’aura ainsi dit n’aura pas eu tort. Le maire Georges Bada semble être géré par les affaires de la commune au lieu de les gérer. Il ne se retrouve pas du tout à la tête de l’une des communes les plus grandes du Bénin. Depuis sa prise de service des mains de Patrice Hounsou-Guèdè, on a l’impression que tout dort dans cette commune. Et il aura fallu les pluies de ces derniers jours pour constater de façon plus visible les difficultés que rencontrent les habitantsde cette commune, qui sont pourtant harcelés au quotidien pour le paiement de diverses taxes. Il n’y a plus de voies de circulation dans Abomey-Calavi et cela ne préoccupe guère l’autorité communale qui chasse actuellement des taxes supplémentaires en procédant au déguerpissement par pur mimétisme des gens installés aux alentours des écoles et collèges, encore qu’ici, c’est du deux poids deux mesures. Par ailleurs, lorsque vous quittez le carrefour Tankpè pour aller à Womey en passant par Gbèyigan, c’est un calvaire qui n’a rien à envier à celui qui a conduit le Christ à la croix. Tous les jours que Dieu fait, une équipe collecte de l’argent sur les ponts précaires de Womey sans que la qualité de l’infrastructure ne s’améliore. La seule chose en laquelle le maire est fort, ce sont les messages publicitaires qu’il fait afficher aux carrefours pour souhaiter des vœux à des gens qui vivent dans des conditions difficiles. La grande cité dortoir mérite mieux que la gestion qui en est actuellement faite. Le désensablement des voies ne se fait jamais, le curage des caniveaux est reporté sine die et certaines zones telles que Cococodji, Gbodjè et autres ne semblent plus relevées de la compétence territoriale du maire de Calavi puisque jetées aux oubliettes en matière d’assainissement et de plan de développement. On se pose même la question de savoir si Georges Bada n’avait pas mesuré la grandeur de la tâche avant de postuler au poste de Maire d’une commune comme Abomey Calavi ou alors s’il est atteint lui aussi par le virus des maires de la Renaissance du Bénin qui ont pris l’habitude d’endormir le peuple en faisant du saupoudrage. Calavi ne devrait pas être mangé à cette sauce. Et nous voici proche d’une fin d’exercice budgétaire. La tutelle pourrait en profiter pour évaluer la gestion du maire Bada et recadrer son prochain budget pour soulager les peines des habitants de Calavi.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

27 octobre 2016 par La Rédaction



Les confidences de Bob Denard sur le coup d’Etat du 16 janvier (...)

16 janvier 2017 par Dp24h
Le coup me paraît jouable à plusieurs titres. D’abord, mes contacts du (...)
Lire la suite

L’Assemblée interpelle le Gouvernement sur les violences interconfessionnelle

13 janvier 2017 par La Rédaction
Les violents affrontements qui ont opposé, en début de semaine, les (...)
Lire la suite

Edmond Agoua indexe le gouvernement Talon

13 janvier 2017 par La Rédaction
L’examen de la question relative à la chute de la filière véhicules (...)
Lire la suite

Patrice Talon serait-il à l’image de Soglo, Kérékou ou Yayi (...)

9 janvier 2017 par La Rédaction
Les Béninois adeptes des religions traditionnelles sont en fête ce mardi (...)
Lire la suite

Adrien Houngbédji s’engage à renforcer la collaboration avec le (...)

9 janvier 2017 par La Rédaction
Le personnel, les députés et le président de l’Assemblée nationale, Me (...)
Lire la suite

Discours du Président de l’Assemblée

9 janvier 2017 par La Rédaction
Le personnel civil, administratif et militaire de l’assemblée nationale (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires