samedi, 25 février 2017 •

144 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Liberté de la presse

La Haac retarde la réouverture des organes fermés




Le bras de fer entre la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (Haac) risque de reprendre de plus belle. Selon les déclarations faites, la semaine dernière, par le président de la Haac Adam Boni Tessi, certains organes suspendus devraient pouvoir reprendre leurs émissions, ce mardi 24 janvier 2017, après la plénière des conseillers. Mais force a été de constater que cette rencontre n’a pas eu lieu faute de quorum. Un des neuf conseillers était absent. Il s’agit de Mme Gracia Noutaï Holo.
Certains acteurs de la presse pensent, après la non tenue de cette plénière, que la Haac se moque des journalistes. Ils attendent la suite qu’elle donnera à cette affaire pour voir quelle attitude adopter.
Plusieurs chaînes de télévision et de radio (E-télé, Eden TV, Sikka Tv, La Béninoise TV, La Chrétienne Tv, Unafrica Tv et Radio soleil Fm) ont été suspendues depuis environ deux mois par la Haac pour violation des textes. Selon les explications du président Adam Boni Tessi, Sikka Tv, La Béninoise Tv, La Chrétienne Tv et Unafrica Tv sont des organes qui n’ont pas une convention avec la Haac. Or, le principe est que, avant d’émettre sur le territoire national, de faire monter un signal à partir du Bénin ou de recevoir le signal et de le diffuser suivant les différents code de l’information et de la communication, il faudra avoir une convention expresse avec la Haac.
« Pour ce qui concerne Eden Tv et E-télé, c’est une question de délocalisation. La convention avec la Haac stipule toujours le lieu d’implantation de la télé, le lieu d’émission, etc. Et toute modification quelle qu’elle soit doit obtenir l’accord express de l’institution. Cela n’a pas été fait et pour le cas particulier de Eden Tv », avait souligné M. Boni Tessi. Il est reproché à Soleil fm de n’avoir pas demandé une autorisation pour sa délocalisation.
« L’acte qui a été pris n’est pas une sanction. C’est un acte pour que les gens soient obligés de venir se conformer à ce que les textes ont dit », a précisé le président de la Haac.
La décision de suspension desdits organes de presse a amené les professionnels des médias à organiser deux sit-in pour dénoncer cette mesure « liberticide » de la Haac.
Armel TOGNON

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

24 janvier 2017 par Dg24h



Des difficultés retardent la répression

25 février 2017 par La Rédaction
La montée du grand banditisme auquel le régime défunt était confronté, (...)
Lire la suite

D’importantes quantités de faux médicaments saisies à Dantokpa

24 février 2017 par Dg24h
D’importantes quantités de produits pharmaceutiques ont été saisies ce (...)
Lire la suite

Moussa Saka offre des lampadaires à la commune d’Adjarra

24 février 2017 par La Rédaction
Le richissime homme d’affaire Moussa Saka, fils d’Aricohé Super, offre (...)
Lire la suite

Une étudiante meurt au cours d’un avortement clandestin

24 février 2017 par La Rédaction
On l’appelle Floriane Alèhou, cette jeune femme de 25 ans est décédée (...)
Lire la suite

La situation au carrefour Caboma suscite des inquiétudes

24 février 2017 par La Rédaction
En plein de cœur de la ville de Cotonou, ce grand carrefour connu de (...)
Lire la suite

Les Béninois continuent de manger du mauvais pain ou du poison

24 février 2017 par La Rédaction
La population béninoise était confrontée à une insécurité alimentaire (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires