mardi, 24 janvier 2017 •

3722 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

1er Août 2016

L’intégralité du message à la Nation du Chef de l’Etat




INTÉGRALITÉ DU DISCOURS DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE SON EXCELLENCE PATRICE TALON À L’OCCASION DU 56e ANNIVERSAIRE DE L’INDÉPENDANCE DU BÉNIN !!!!!

Béninoises ! Béninois !

Chers compatriotes,

Notre pays va commémorer demain pour la 56ème fois son accession à la souveraineté internationale.

Au-delà de la fête que justifie la conscience de liberté, l’occasion nous est à nouveau donnée de faire le bilan d’un parcours collectif de plus d’un demi-siècle et de fixer le cap pour les années à venir.

À ce propos, je dois d’abord souligner les progrès accomplis sur le chantier de l’unité nationale qui nous donnent à tous la fierté d’appartenir à une nation, toujours en construction certes, mais libre, responsable et mûre.

Pour nous aujourd’hui et pour les générations futures, la tâche sera de travailler à consolider, chaque jour davantage, cette union de toutes les filles et de tous les fils de ce pays.

Il devra en être de même pour l’amour de la patrie qui est le ferment de l’unité nationale.

Je dois ensuite faire avec vous le constat de ce que, en 56 ans, notre pays n’a pas beaucoup avancé sur le chemin du développement économique et social.

Or, durant cette même période, l’humanité a fait des progrès considérables dans tous les domaines et a offert à chaque communauté, l’opportunité de s’approprier les avancées des uns et des autres pour la construction d’un standard de bien être devenu une exigence voire un droit pour chaque citoyen du monde.

C’est dire donc que notre pays n’a pas réussi à rattraper le train du développement et semble être resté sur le quai.

Pour autant, l’indépendance économique et sociale, sinon la liberté de se développer, demeure encore à notre portée et il faut la conquérir.

Il est temps d’entamer résolument la lutte contre la pauvreté et le sous-développement car la liberté dans la pauvreté n’est qu’un leurre. La liberté n’est pas une fin en soi, elle est un moyen de développement.

Il nous appartient donc de décider et de prendre la mesure des choses, de faire des choix pertinents qui tiennent compte de nos potentialités, de nos talents et compétences ainsi que des ressources disponibles pour aller résolument à la conquête du développement.

Et c’est là notre défi commun, c’est là mon défi personnel.

Ce challenge est aussi le fondement des réformes politiques, institutionnelles et administratives que j’entends mettre en œuvre pour conforter la démocratie et permettre la bonne gouvernance.

En effet, l’essor économique et social de notre pays est fortement tributaire de notre modèle d’organisation politique institutionnelle ainsi que de la qualité de notre gouvernance aussi bien centrale que locale.

Voilà pourquoi je pense qu’il nous faut impérativement réformer notre modèle politique tel qu’il est issu de l’historique conférence nationale de février 1990 par le rétablissement d’un équilibre constructif entre les institutions constitutionnelles, le renforcement de l’indépendance de la justice, la lutte contre l’impunité, la réforme de notre système partisan et la stabilité du code électoral.

J’y ai beaucoup travaillé depuis mon investiture avec les membres de mon gouvernement et, sur la base des propositions qui m’ont été faites par la Commission Technique que j’ai chargée des réformes politiques et institutionnelles, j’engagerai sous peu le processus de révision de notre constitution.

Mais avant l’ultime étape de saisine du Parlement, je compte recueillir par une consultation en forme référendaire, l’appréciation de l’ensemble du peuple béninois sur les choix que j’ai opérés.

J’ai la conviction que notre pays se trouve à nouveau à un tournant décisif de son histoire et à l’instar de nos aînés, nous devons faire face à nos responsabilités.

Ensemble, il nous sera possible de relever très vite le défi de la modernisation politique de notre pays afin de l’engager durablement sur la voie du développement économique et social, gage de paix et de stabilité.

Puissions-nous alors sur ce chemin continuer de construire la nation béninoise dans l’unité pour le bien être de chacun et de tous afin que vive le BENIN.

Bonne fête.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

1er août 2016 par Dg24h



1.331 agents fictifs épinglés au Cabinet Militaire de la Présidence

22 janvier 2017 par Dg24h
Au Bénin, le recensement des agents de l’administration et des forces de (...)
Lire la suite

Le gouvernement responsabilise les forces de sécurité publique

22 janvier 2017 par Dg24h
Au lendemain de l’avènement au pouvoir de Patrice Talon, le pays était (...)
Lire la suite

Le PAG de Patrice Talon reçoit de nouveaux soutiens

22 janvier 2017 par Dg24h
Depuis quelques mois, on constate qu’il y a une vague d’appréciations (...)
Lire la suite

Sept lois votées, des questions sensibles examinées

18 janvier 2017 par Dg24h
Les parlementaires ont clôturé en ce début de semaine, la deuxième (...)
Lire la suite

Les candidats au Bac invités à choisir les filières envisagées à (...)

18 janvier 2017 par Dg24h
« Tous les inscrits à l’examen du Bac ont obligation de faire leur choix (...)
Lire la suite

Le projet Quantis bientôt dans toutes les écoles et lycées

18 janvier 2017 par Dg24h
Le mardi 17 janvier 2017, les responsables du projet Quantis au Bénin, (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires