jeudi, 30 mars 2017 •

237 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Réformes politiques et institutionnelles

L’ancien ministre Zinzindohoué parle de l’échec et du financement des partis politiques




Parmi les reformes politiques et institutionnelles promises et instaurées par le Président Patrice Talon, figure la question du financement des partis politiques. Cette reforme vient à point selon L’ancien Ministre de la justice Abraham Zinzindohoué qui soutient que le développement du Bénin passe par cette reforme politique. En effet le Bénin dénombre près de 300 partis politiques officiels à ce jour. Des rassemblements ethniques, circonstanciels, géographiques ou régionalistes. Cette situation ne peut perdurer au risque d’empêcher le décollage économique et social du Bénin. Considérant que l’objectif principal de tout parti politique est la conquête du pouvoir d’Etat et sa représentativité sur toute l’étendue du territoire national, on peut sans se tromper affirmer que le Bénin ne dispose d’aucun parti politique à proprement dit. Le projet de financement public des partis politiques sera salvateur en ce sens qu’il permettra de changer le fonctionnement actuel des partis politiques. Pour jouir des avantages de l’Etat, des règles bien définies seront appliquées aux rassemblements politiques. Par exemple la représentativité qui passe par le fait d’avoir au moins un député par département ou par circonscription permettra d’obliger les actuels groupes politiques à se rassembler et former un parti unique pour pouvoir bénéficier des avantages de l’Etat. Ces règles permettront d’avoir uniquement de grands rassemblements politiques comme aux Etats-Unis d’Amérique ou en France pour propulser l’envol du pays. Les questions de clientélisme, de transhumance politiques et de rassemblements opportunistes à la veille de chaque élection sont quelques facteurs qui ont souvent bloqué le développement du Bénin qui dispose d’une ressource humaine exceptionnelle. Depuis l’avènement de la démocratie au Bénin aucun Président élu ne provient d’une formation politique homogène. Cet échec des partis politiques est sujet à plusieurs interrogations.

Charles-Salomon AGOSSA

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

7 novembre 2016 par Dg24h



Le Maire de Cotonou s’interroge sur le projet de loi constitutionnelle

30 mars 2017 par La Rédaction
Le président du conseil municipal et Maire de la ville de Cotonou (...)
Lire la suite

La recevabilité du projet de révision adoptée par la commission des (...)

30 mars 2017 par Dg24h
Les membres de la commission des lois se sont retrouvés, ce jeudi 30 (...)
Lire la suite

Ce que le Front a dit au clergé

30 mars 2017 par Dg24h
Le Front pour le sursaut patriotique a rencontré, ce mercredi 29 mars (...)
Lire la suite

Fernand Amoussou préssenti au gouvernement

27 mars 2017 par Dg24h
Le Général Fernand Amoussou, ancien chef d’Etat major des Forces Armées (...)
Lire la suite

Candide Azannaï a démissionné

27 mars 2017 par Dg24h
Candide Armand-Marie Azannaï, le ministre délégué auprès du président de (...)
Lire la suite

Une grande manifestation de protestation prévue ce lundi au (...)

26 mars 2017 par Dg24h
Un grand mouvement de protestation contre le projet de révision de la (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires