samedi, 3 décembre 2016 •

147 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Réformes politiques et institutionnelles

L’ancien ministre Zinzindohoué parle de l’échec et du financement des partis politiques




Parmi les reformes politiques et institutionnelles promises et instaurées par le Président Patrice Talon, figure la question du financement des partis politiques. Cette reforme vient à point selon L’ancien Ministre de la justice Abraham Zinzindohoué qui soutient que le développement du Bénin passe par cette reforme politique. En effet le Bénin dénombre près de 300 partis politiques officiels à ce jour. Des rassemblements ethniques, circonstanciels, géographiques ou régionalistes. Cette situation ne peut perdurer au risque d’empêcher le décollage économique et social du Bénin. Considérant que l’objectif principal de tout parti politique est la conquête du pouvoir d’Etat et sa représentativité sur toute l’étendue du territoire national, on peut sans se tromper affirmer que le Bénin ne dispose d’aucun parti politique à proprement dit. Le projet de financement public des partis politiques sera salvateur en ce sens qu’il permettra de changer le fonctionnement actuel des partis politiques. Pour jouir des avantages de l’Etat, des règles bien définies seront appliquées aux rassemblements politiques. Par exemple la représentativité qui passe par le fait d’avoir au moins un député par département ou par circonscription permettra d’obliger les actuels groupes politiques à se rassembler et former un parti unique pour pouvoir bénéficier des avantages de l’Etat. Ces règles permettront d’avoir uniquement de grands rassemblements politiques comme aux Etats-Unis d’Amérique ou en France pour propulser l’envol du pays. Les questions de clientélisme, de transhumance politiques et de rassemblements opportunistes à la veille de chaque élection sont quelques facteurs qui ont souvent bloqué le développement du Bénin qui dispose d’une ressource humaine exceptionnelle. Depuis l’avènement de la démocratie au Bénin aucun Président élu ne provient d’une formation politique homogène. Cet échec des partis politiques est sujet à plusieurs interrogations.

Charles-Salomon AGOSSA

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

7 novembre 2016 par Dg24h



Un accusé de viol sur mineures condamné à 6 ans de travaux (...)

3 décembre 2016 par Hubert Marcel
La Cour d’Assises de Cotonou a condamné à six (06) ans de travaux forcés, (...)
Lire la suite

Les syndicats des structures suspendues appellent à la mobilisation

2 décembre 2016 par Dg24h
Les structures sous tutelle du ministère de l’agriculture, de l’élevage (...)
Lire la suite

Les stationnements anarchiques de minibus ont disparu

2 décembre 2016 par Hubert Marcel
Déterminé à assainir la ville de Cotonou pour la rendre belle et (...)
Lire la suite

« Il faut promouvoir les innovations créées par les Africains pour (...)

30 novembre 2016 par Hubert Marcel
Le stade Mathieu Kérékou de Cotonou accueille depuis, quelques jours, la (...)
Lire la suite

05 à 10 ans d’emprisonnement ferme pour les inculpés

30 novembre 2016 par Dg24h
Les présumés trafiquants interpellés par la justice dans l’affaire des (...)
Lire la suite

Le calvaire des clients de la Sbee se poursuit

30 novembre 2016 par Hubert Marcel
( Et où sont passées les associations de consommateurs ?) Avoir de (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires