mercredi, 29 mars 2017 •

190 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Koupaki, Bio Tchané, Djogbénou une prime à la compétence




Le chantre de la nouvelle conscience, Pascal Irénée Koupaki, celui du Bénin triomphant, et l’intrépide avocat, Joseph Djogbénou, sont dans la première barque du Président Talon. Ces hommes qui ont prôné la rupture depuis des années, ont reçu une place de choix.

Pascal Irénée Koupaki ! Que dire encore de ce technocrate avéré. Il est une mine de compétences, en finances que l’ancien Président Boni Yayi avait utilisée pendant plus de 7ans. Avec son concept de nouvelle conscience, il a parcouru tout le Bénin, plus d’une fois. Ce qui lui permet d’être véritablement le métronome du gouvernement, en tant que Ministre d’Etat, secrétaire général de la Présidence de la République.
Abdoulaye Bio Tchané : le Monsieur propre de tous les temps. Jamais son nom n’a été mêlé à un scandale financier malgré ses familiarités avec l’argent. Il a toujours voulu servir le Bénin qui lui a tout donné. Après le Fmi et la Boad, il est revenu au bercail pour léguer son savoir-faire dans le domaine des finances et des investissements. Il est l’actuel ministre d’Etat chargé du plan et du développement.
Joseph Djogbénou : l’intrépide avocat de tous les combats de droits au Bénin est enfin remercié. Du moins il laisse son poste de député à l’Assemblée nationale pour prendre les rênes de la justice béninoise. Quoi de plus normal ! Il connaît la maison et les nombreuses réformes annoncées par le Président de la République sur le plan institutionnel, seront réalisées par ses soins.

5 anciens collaborateurs de Boni Yayi aux commandes
Ils ont nom Sacca Lafia, Pascal Irénée Koupaki, Candide Azannai, AdidjatouMathys et Alassane Séidou. Cinq anciens Ministres de Yayi que l’actuel Président a bien voulu rappeler. Ils se sont sûrement, aux yeux du Président imposés par leur compétence. C’est dire donc que Boni Yayi a eu à se faire entourer entre temps de bons éléments qu’il n’a pas su utiliser.
Seulement trois femmes dans le gouvernement
Elles ne seront que trois et c’est l’option faite par le Président Patrice Talon qui a ses raisons. Elles, se sont les femmes béninoises. La parité et la promotion de la gent féminine, ne sont visiblement pas la priorité du Président qui a nommé seulement trois femmes sur 21 dans son gouvernement. Cette sous représentation des femmes, sera mal vue par les institutions de défense des droits des femmes. Mais seul, l’actuel locataire de la Marina, pourra dire, quelles sont les vraies raisons d’un tel choix. Mais n’avait-il pas prévu qu’au regard des urgences de l’heure, la parité ne sera pas une priorité ? Bonne chance à l’équipe gouvernementale et à son chef.

Armel VIDEGNON/Le Grand Matin

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

7 avril 2016 par Dg24h



Le projet de révision de la constitution évolue vers sa recevabilité

28 mars 2017 par Dg24h
La commission des lois et des droits de l’Homme s’est retrouvé ce mardi (...)
Lire la suite

Candide Azannaï traité d’ange et de démon

28 mars 2017 par Dg24h
La démission surprise, le 27 mars 2017, du ministre délégué auprès du (...)
Lire la suite

Léonce Houngbadji demande la démission des autres membres du (...)

28 mars 2017 par Dg24h
Le bureau politique national du Parti pour la Libération du Peuple (...)
Lire la suite

Les sujets de discussions entre Talon et les syndicats

26 mars 2017 par La Rédaction
Deux points étaient à l’ordre du jour de la rencontre du 24 mars 2017 (...)
Lire la suite

Des leaders de la Rupture se regardent en chiens de faïence

25 mars 2017 par La Rédaction
Les députés présents à l’Assemblée ont rejeté vendredi dernier, l’examen en (...)
Lire la suite

Rejet de l’examen en procédure d’urgence de la révision de la (...)

24 mars 2017 par Dg24h
63 députés ont rejeté l’examen en procédure d’urgence du projet de loi (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires