samedi, 25 mars 2017 •

130 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Journée de réflexion de l’Un : Le sincère discours de Idji Kolawolé




"Elargir et consolider l’Union fait la Nation pour un Bénin uni et mieux géré". C’est le thème de la journée de réflexion ouverte ce jour dimanche 29 mai 2016 par le Président Antoine Kolawolé Idji, vice-Président de l’Union fait la Nation. Outre ce thème cette rencontre qui a rassemblé, des militantes, militants, sympathisants, cadres et autres structures organisées au niveau déconcentré de l’Union fait la Nation donnera aux uns et aux autres l’occasion d’aborder d’autres sujets : "Difficultés d’organisation et de fonctionnement de l’Union fait la Nation et de ses structures décentralisées", "Les perspectives de l’Union fait la Nation comme Alliance de partis ou parti politique à l’ère des réformes du système partisan et du code électoral", "LUnion fait la Nation à l’épreuve de la réorganisation des structures de masse".
A l’ouverture des travaux, voici le discours de vérité prononcé par le Président Kolawolé Idji.

Le discours du Président Idji Kolawolé
« …Nous sommes ici à un moment crucial de l’évolution de notre pays. Nous sommes là à un moment crucial de l’évolution de l’Union fait la Nation. Il faut nous en convaincre. Certaines forces, il n’est pas besoin de faire un dessin, souhaitent que vous disparaissiez. Pour laisser place à quoi ? Je ne sais pas. Mais chacun peut s’interroger et chacun peut s’apporter une réponse. Ce que je dis là est un fait que chacun d’entre nous peut constater. Vous avez appelé, courageusement, depuis dix ans à la rupture en faisant l’opposition la plus structurée, la plus déterminée, la plus combattive…et vous êtes parvenu à faire élire le candidat qui représente votre espoir. Vous êtes parvenu à faire élire Patrice Talon qui a réussi parce qu’il représente l’espoir de tout un peuple. Vous avez réussi à amener la rupture et Patrice Talon a dit rupture pour un nouveau départ. Il n’a pas dit rupture pour une nouvelle arrivée. Il a bien dit rupture pour un nouveau départ. Cela veut dire que vous vous engagez dans un voyage qui, je vous l’assure, ne sera pas de tout repos le chemin est long. Je ne sais si c’est 50.000 Km ou 500.000 Km. En tout cas, je sais que c’est un voyage de cinq années. Et la route est probablement assez cahoteuse. Il faudra bien attacher vos ceintures. Il faudra bien vous aguerrir parce qu’au cours de ce voyage, vous verrez toute sorte d’oiseaux bizarres qui seront peut-être dans le même bus que vous, qui diront qu’ils sont pour la rupture. Certains d’entre eux seront habillés en policier, certains comme des gendarmes, certains comme des douaniers réguliers. Ils vous diront qu’ils sont là pour la rupture et pour un nouveau départ. Mais méfiez-vous ! C’est peut-être des braqueurs. On les connait. C’est à cela qu’il nous faut réfléchir.
Le projet que vous avez construit depuis tant d’années et auquel vous avez consacré tant de temps, tant d’énergie, tant d’effort et qui vous a amenés là où nous sommes aujourd’hui, vous satisfait-il ? Voulez-vous le poursuivre ? Si vous voulez le poursuivre, le voulez-vous en l’état ou il y a-t-il un pas supplémentaire à franchir ? Que devez-vous faire pour faire en sorte que la victoire de Patrice Talon, la victoire de la rupture pour le nouveau départ soit effectivement la victoire d’une autre politique comme vous l’avez souhaité depuis si longtemps ? Mes chers camarades, c’est à cela qu’il vous est demandé de réfléchir. Et vous devez réfléchir vite pour faire des propositions précises.
Il ne nous est pas demandé au cours de ce voyage pour un nouveau départ et pour la rupture de faire de belles phrases. Il nous est demandé de penser à des problèmes concrets de ce pays concret qu’est le Bénin. Il nous est demandé de faire en sorte que l’espoir revienne dans nos communes et dans nos arrondissements. Il nous est demandé de dire aux jeunes comment faire pour que la préoccupation majeure ne soit pas celle du grenouillage individuel contre le chômage des jeunes.
Voilà ce qui vous est demandé et voilà les réponses que vous devez apporter au pays. Si vous ne vous sentez capable d’apporter des réponses autres que verbales à ces questions précises et concrètes, alors vous êtes obligés de conclure que votre projet n’est plus pertinent et que dès ce dimanche, nous pouvons nous séparer. Mais je sais que vous n’êtes pas des défaitistes. Vous ne vous êtes pas battu depuis 10 ans et depuis beaucoup plus longtemps pour beaucoup d’entre vous pour s’arrêter en si bon chemin. Je sens que vous qui êtes ici ce matin voulez être la locomotive dans le tain du nouveau départ pour que ce train arrive à donner satisfactions aux espoirs d’un peuple qui en a vraiment besoin.
Je voudrais vous souhaiter un bon dimanche encore une fois, des travaux accélérés et fructueux, une réflexion approfondie et qu’à la fin de nos assises, nous ayons des réponses et des propositions concrètes qui seront transmises à l’ensemble du peuple béninois. Le souci majeur étant que l’Union fait la Nation puisse faire un bon qualitatif et faire faire un bon qualitatif aussi au train du nouveau départ, à la victoire d’une autre politique, à la victoire réelle et effective du Président Patrice Talon… »

Propos recueillis par Affissou Anonrin

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

29 mai 2016 par La Rédaction



Rejet de l’examen en procédure d’urgence de la révision de la (...)

24 mars 2017 par Dg24h
63 députés ont rejeté l’examen en procédure d’urgence du projet de loi (...)
Lire la suite

Point de presse du Conseil des Ministres de ce mercredi 22 (...)

22 mars 2017 par La Rédaction
La session hebdomadaire du Conseil des Ministres s’est tenue ce jour, (...)
Lire la suite

Le général Siaka Sangaré en visite de travail au Bénin

20 mars 2017 par La Rédaction
Cotonou accueille à partir de ce lundi 20 mars 2017, la 5ème Assemblée (...)
Lire la suite

"Il n’y a pas d’urgence pour la révision de la Constitution", selon (...)

16 mars 2017 par Dg24h
La présidente du groupe parlementaire de la Renaissance du Bénin a réagi (...)
Lire la suite

Le projet de révision de la Constitution transmis à l’Assemblée (...)

16 mars 2017 par La Rédaction
Le projet de révision de la constitution béninoise du 11 décembre est (...)
Lire la suite

Point de presse du conseil des ministres de ce mercredi 15 mars (...)

15 mars 2017 par La Rédaction
Le président de la République, chef de l’Etat, chef du gouvernement a (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires