dimanche, 26 mars 2017 •

95 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Lutte contre la corruption au Bénin

Jean-Baptiste Elias, élu nouveau président de l’ANLC




Jean Baptiste Elias est élu président de l’Autorité nationale de lutte contre la corruption (ANLC), 2ème mandature. Les membres de l’Autorité ont été installés officiellement le vendredi 03 mars 2017, après avoir prêté serment à la Cour suprême. Ils ont un mandat de trois ans.
M. Victorien Attolou, Pierre Lucien Brun, Jean-Baptiste Elias, Elisabeth Gnansounou Fourn, François Hounkpè, Georges Marc Patinvoh, Victorien Togninou, Ghislaine Justine Bocovo et Horace Flavien Adoukonou, nommés par décret du chef de l’Etat, ont prêté serment, conformément à la loi N° 2011-20 du 12 octobre 2011, portant lutte contre la corruption et autres infractions connexes.
La deuxième personnalité, nommée par décret présidentiel, Mme Bernadette Houndékandji Codjovi, était absente, ainsi que trois autres membres. Il s’agit du représentant de l’Inspection Générale d’Etat (IGE) désormais dissoute, du représentant de la Douane béninoise et de celui des communicateurs, qui n’est pas encore nommé.
Au total, neuf membres ont prêté serment sur les treize que compte l’ANLC. Les quatre absents prêteront serment plus tard.
Lors de leur installation, le Procureur Général près la Cour Suprême, Nicolas Assogba, a invité les nouveaux membres de l’ANLC à prendre conscience de leur mission afin de mériter la confiance placée en eux.
Le président de la Cour Suprême, Ousmane Batoko, après avoir félicité les nouveaux membres de l’ANLC, leur a demandé de faire preuve d’audace et de courage dans l’exécution de leur mission, pour faire reculer, voire enrayer la corruption au Bénin. Pour M. Batoko, les membres de l’ANLC doivent être des modèles d’hommes « vertueux ».
Au terme de la cérémonie d’installation, le président de Front national de lutte contre la corruption Jean-Baptiste Elias a été élu à la tête l’ANLC. Il succède au magistrat Guy Ogoubiyi. Mme Elisabeth Gnansounou Fourn est élue au poste de rapporteur et M. Horace Flavien Adoukonou, gestionnaire du budget.
Avant la cérémonie d’installation des neuf (09) membres de l’Autotité, une audience de la Cour s’est penchée sur la requête de M. Agapit Napoléon Maforikan, membre de la première mandature, qui avait déposé un recours devant la Chambre administrative. Mais, il a été débouté. Bien qu’il ait été reconduit par la HAAC, son nom ne figurait pas sur le décret présidentiel. Et c’est l’une des raisons de son recours devant la Cour suprême.

D. M.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

6 mars 2017 par Dg24h



Le maire Zossou veut rehausser l’image du FIP 2018

25 mars 2017 par Dg24h
Après le succès de la 1ère édition du Festival des Arts et de la Culture (...)
Lire la suite

Le maire de Porto-Novo poursuit les contacts avec les partenaires (...)

25 mars 2017 par Dg24h
Le maire de Porto-Novo Emmanuel Zossou et sa délégation ont poursuivi en (...)
Lire la suite

« Rendez au Bénin les trésors pillés pendant la colonisation (...)

24 mars 2017 par Dg24h
Un collectif de députés français et béninois, ralliés par les rois du (...)
Lire la suite

Désormais plus de ‘’gratte-ciels’’ en zone résidentielle urbaine

23 mars 2017 par Dg24h
Les bâtiments en zone résidentielle urbaine ne doivent plus dépasser une (...)
Lire la suite

Les étudiants de l’INE sensibilisés sur la gestion des eaux (...)

23 mars 2017 par Dg24h
Le rectorat de l’Université d’Abomey-Calavi et les responsables de (...)
Lire la suite

Les eaux usées, le nouvel or noir

23 mars 2017 par Dg24h
Amzath Fassassi Lecture rapide Les eaux usées doivent être (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires