vendredi, 23 juin 2017 •

191 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Lutte contre la corruption au Bénin

Jean-Baptiste Elias, élu nouveau président de l’ANLC




Jean Baptiste Elias est élu président de l’Autorité nationale de lutte contre la corruption (ANLC), 2ème mandature. Les membres de l’Autorité ont été installés officiellement le vendredi 03 mars 2017, après avoir prêté serment à la Cour suprême. Ils ont un mandat de trois ans.
M. Victorien Attolou, Pierre Lucien Brun, Jean-Baptiste Elias, Elisabeth Gnansounou Fourn, François Hounkpè, Georges Marc Patinvoh, Victorien Togninou, Ghislaine Justine Bocovo et Horace Flavien Adoukonou, nommés par décret du chef de l’Etat, ont prêté serment, conformément à la loi N° 2011-20 du 12 octobre 2011, portant lutte contre la corruption et autres infractions connexes.
La deuxième personnalité, nommée par décret présidentiel, Mme Bernadette Houndékandji Codjovi, était absente, ainsi que trois autres membres. Il s’agit du représentant de l’Inspection Générale d’Etat (IGE) désormais dissoute, du représentant de la Douane béninoise et de celui des communicateurs, qui n’est pas encore nommé.
Au total, neuf membres ont prêté serment sur les treize que compte l’ANLC. Les quatre absents prêteront serment plus tard.
Lors de leur installation, le Procureur Général près la Cour Suprême, Nicolas Assogba, a invité les nouveaux membres de l’ANLC à prendre conscience de leur mission afin de mériter la confiance placée en eux.
Le président de la Cour Suprême, Ousmane Batoko, après avoir félicité les nouveaux membres de l’ANLC, leur a demandé de faire preuve d’audace et de courage dans l’exécution de leur mission, pour faire reculer, voire enrayer la corruption au Bénin. Pour M. Batoko, les membres de l’ANLC doivent être des modèles d’hommes « vertueux ».
Au terme de la cérémonie d’installation, le président de Front national de lutte contre la corruption Jean-Baptiste Elias a été élu à la tête l’ANLC. Il succède au magistrat Guy Ogoubiyi. Mme Elisabeth Gnansounou Fourn est élue au poste de rapporteur et M. Horace Flavien Adoukonou, gestionnaire du budget.
Avant la cérémonie d’installation des neuf (09) membres de l’Autotité, une audience de la Cour s’est penchée sur la requête de M. Agapit Napoléon Maforikan, membre de la première mandature, qui avait déposé un recours devant la Chambre administrative. Mais, il a été débouté. Bien qu’il ait été reconduit par la HAAC, son nom ne figurait pas sur le décret présidentiel. Et c’est l’une des raisons de son recours devant la Cour suprême.

D. M.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

6 mars 2017 par Dg24h



Rafiatou Monrou assure que les droits des agents licenciés seront payés (...)

23 juin 2017 par Dg24h
Les agents licenciés à Libercom Sa percevront leurs droits, a déclaré (...)
Lire la suite

L’examen du Cep démarre le mardi 27 juin

23 juin 2017 par Dg24h
Le démarrage de l’examen du Cep annoncé pour lundi 26 est reporté au (...)
Lire la suite

Les pèlerins s’envolent pour la Mecque dès le 15 août prochain

23 juin 2017 par Dg24h
Le premier vol des pèlerins béninois en direction de la Mecque dans le (...)
Lire la suite

Le Bénin se dote d’un indice de bonne gouvernance locale

21 juin 2017 par Dg24h
Le Comité interministériel de pilotage, du guide méthodologique de calcul (...)
Lire la suite

Un présumé voleur de téléphones échappe à la vindicte populaire

20 juin 2017 par Dg24h
Le jeune Modeste L., âgé de la trentaine a été surpris avec deux (...)
Lire la suite

La Fondation Claudine Talon met en garde contre des escrocs

20 juin 2017 par Dg24h
La Fondation Claudine Talon est victime d’escroquerie de la part de (...)
Lire la suite

Mon Compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires