mercredi, 22 février 2017 •

visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Gratuité de la césarienne : Le gouvernement interpellé sur la suspension ou non




Dix sept députés ont formulé une question orale avec débat au gouvernement, en l’occurence au ministre de la santé sur la gratuité de la césarienne. Cette démarche résulte de l’intervention contradictoire sur la question par le ministre de la santé et le premier responsable de la l’agence ayant à charge la gestion de cette mesure sociale.
.
Nicaise AZOMAHOU

Question orale avec débat au gouvernement
Objet : Mesures de gratuité de la césarienne

Le gouvernement du Docteur Thomas Boni Yayi a décétré en 2009, la gratuité de la césarienne aux femmes enceinte ayant un revenu faible et dont l’accouchement par voie normale causerait d’énormes préjudices.
Lors de son message sur l’état de la Nation le 28 décembre 2015 à l’Assemblée nationale, le président de la République a annoncé que cette mesure de gratuité de la césarienne a pu atteindre 7842 femmes à la date du 30 juin 2015. Malgré les critiques formulées à l’encontre de certains hôpitaux et centres agréés qui rançonneraient les patientes, ladite mesure est globalement appréciée par bon nombre de nos concitoyens. Avec l’avènement du régime du nouveau départ du président Patrice Athanase Guillaume TALON, les rumeurs font état de la suspension de cette mesure de gratuité. Un Ministre de la République dans l’une de ses interventions a déclaré que cette mesure est très coûteuse pour être poursuivie. Elle sera, en conséquence, suspendue.
La Directrice générale en charge de la césarienne a, au cours d’un point de presse, contredit le Ministre en question et déclaré que la gratuité de la césarienne fait partie du Projet de société du candidat Talon donc, ladite mesure ne saurait être suspendue. Ces contradictions inhabituelles ont jeté de doute dans les esprits des Béninois.
Le gouvernement voudra répondre aux questions ci-après aux fins de situer le peuple béninois. Il s’agit de :
1) La mesure de la gratuité de la césarienne est-elle oui ou non suspendue ?
2) Si oui, quelles sont les motivations et mesures palliatives que le gouvernement envisage prendre ?
3) Sinon, comment le gouvernement penser apporter sa touche particulière à l’effet de sa présentation ?
Porto-Novo, le jeudi 16 juin 2016
Ont signé
Les députés :
1) Nourénou Atchadé
2) Dafia Abiba
3) Gibigaye Mohamed
4) Lucien Houngnibo
5) Justin Adjovi
6) Essou N. Pascal
7) Bah Guera Chabi
8) Gounou Sanni
9) Okounlola Biaou André
10) Léon F. Dègny
11) Edmond Zinsou
12) Corneil Padonou
13) Janvier Donhouahoué
14) René Bagoudou
15) Jérémie Adomahou
16) Nassirou Bako
17) Valentin Agossou Djènontin

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

17 juin 2016 par Dg24h



L’administration Talon veut faire des langues maternelles un vecteur (...)

22 février 2017 par Dg24h
La journée internationale des langues maternelles a été instituée en (...)
Lire la suite

Sous pression, les opérateurs GSM donnent des garanties

22 février 2017 par Dg24h
Après les deux dernières rencontres que la ministre a eues avec les (...)
Lire la suite

Léandre Kouessan Djagoué décédé mardi

22 février 2017 par Dg24h
Léandre Kouessan Djagoué a rendu l’âme ce mardi 21 février 2017 au CNHU de (...)
Lire la suite

FCBE, bientôt une coquille vide

21 février 2017 par Dg24h
Les Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) commencent par perdre (...)
Lire la suite

Emmanuel Zossou mobilise des fonds pour la réalisation des (...)

21 février 2017 par Dg24h
Le maire de la ville de Porto-Novo a tenu une séance de travail avec (...)
Lire la suite

Un jeune homme brûlé dans un incendie de coton

21 février 2017 par Dg24h
Un jeune de 15 ans vient d’être brûlé dans un incendie de coton dans la (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires