mercredi, 18 janvier 2017 •

122 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Gouvernement de combat pour le 2e tour du scrutin présidentiel




La République du Bénin dispose depuis vendredi dernier d’un nouveau gouvernement. Il est composé de vingt huit membres entièrement sous la responsabilité de Lionel Zinsou, premier ministre en charge de coordination de l’action gouvernementale et en lice pour le second tour de la présidentielle dont le tour a été dimanche dernier, une réalité. Une donne qui intervient lors de la préparation des obsèques du pouvoir du changement, un système politique qui a régné pendant une décennie dans notre pays sans pour autant donner à priori satisfaction aux citoyens à la recherche depuis 2006 d’une autre alternative politique plus rassurante. Mais elle repose sur des stratégies purement politiques dans un contexte où la démocratie béninoise est à rude épreuve du fait de son renforcement.
Ce réglage politique a occasionné six entrées. Il met en vedette l’ancien ministre des travaux publics et son collègue de la défense, toux d’eux promus au rang de ministre d’Etat. Ce qui porte à six le nombre total de ministre d’Etat. Ceux en charge de la santé et de la sécurité publique sans oublier le commerce, la micro finance et les petites et moyennes entreprises ; ont été purement remerciés. Un réajustement politique de nature à jouer sur la sensibilité de certaines populations qui semblent avoir tourné dos au pouvoir du changement à la recherche de mieux être. Le geste politique observé apportera t-il la solution aux difficultés objets de la nouvelle donne ? C’est la grande interrogation de l’heure, laquelle nécessite une profonde réflexion pour l’identification des solutions efficaces et durables. Lesquelles méritent du temps et non la précipitation qui s’observe et doivent tenir grand compte de notre de part de responsabilité dans cette situation de chaos où les fondations du K.O sont confiés à des amateurs politiques. Dans tous les cas, l’histoire retiendra que 2016 a été une année de rude épreuve pour notre processus démocratique tiré à gauche et à droite par le basculement et le renforcement. Pour l’instant, il urge de faire avec la donne de la nouvelle équipe gouvernementale, laquelle a reçu l’onction du Parlement comme le voudrait les textes qui organisent le fonctionnement de la République. A cet effet, le secrétaire général du gouvernement était jeudi dernier au palais des gouverneurs à Porto-Novo pour recueillir l’avis de l’institution comme le voudrait l’esprit de la constitution béninoise. La bonne conduite qui résulte de cette action, est le souci de fonctionnement des institutions de la République même s’il est question d’un médecin après la mort.
Nicaise AZOMAHOU

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

14 mars 2016 par La Rédaction



Les confidences de Bob Denard sur le coup d’Etat du 16 janvier (...)

16 janvier 2017 par Dp24h
Le coup me paraît jouable à plusieurs titres. D’abord, mes contacts du (...)
Lire la suite

L’Assemblée interpelle le Gouvernement sur les violences interconfessionnelle

13 janvier 2017 par La Rédaction
Les violents affrontements qui ont opposé, en début de semaine, les (...)
Lire la suite

Edmond Agoua indexe le gouvernement Talon

13 janvier 2017 par La Rédaction
L’examen de la question relative à la chute de la filière véhicules (...)
Lire la suite

Patrice Talon serait-il à l’image de Soglo, Kérékou ou Yayi (...)

9 janvier 2017 par La Rédaction
Les Béninois adeptes des religions traditionnelles sont en fête ce mardi (...)
Lire la suite

Adrien Houngbédji s’engage à renforcer la collaboration avec le (...)

9 janvier 2017 par La Rédaction
Le personnel, les députés et le président de l’Assemblée nationale, Me (...)
Lire la suite

Discours du Président de l’Assemblée

9 janvier 2017 par La Rédaction
Le personnel civil, administratif et militaire de l’assemblée nationale (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires