mercredi, 24 mai 2017 •

173 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Aveu de corruption de députés à l’Assemblée nationale

Fonac, Social-Watch et d’autres institutions aux trousses de Rosine Soglo




Suite aux récentes déclarations de l’Honorable Rosine Soglo, lors du vote de recevabilité ou non du projet portant révision de la Constitution, plusieurs voix s’élèvent et exigent la clarification de ce dossier. Le Front national de lutte contre la corruption (Fonac) et bien d’autres institutions ont décidé de mener des investigations au Parlement et surtout d’écouter la doyenne d’âge Rosine Soglo.
Cette affirmation scandaleuse de l’ex première dame de la République à fait le tour des médias et des réseaux sociaux. Les populations à divers niveaux exigent des institutions compétentes des investigations pour clarifier cette situation qui si elle était justifiée, remet en cause la crédibilité même de l’Assemblée nationale. Gustave Assah, président de Social-Watch était monté au créneau à ce propos et déclarait qu’il était indispensable d’écouter la doyenne d’âge de l’Assemblée Nationale pour savoir les fondements de ses récents aveux. Le peuple très déçu a besoin de savoir de qui les députés auraient reçu de l’argent, a quelle fin ces députés auraient-ils reçu de l’argent ? Où et quand auraient-ils été corrompus pour voter ? Les populations, les politiques, la société civile et d’autres corporations de la République estiment que cette situation est très préoccupante et qu’il n’est pas question de banaliser une telle information de la part d’une grande figure de notre Assemblée nationale. Le Fonac, selon son président Jean-Baptiste Elias s’est déjà saisi du dossier. Des institutions demandent déjà au ministre de la justice d’instruire le procureur de la République pour que des députés soient interpellés ou écoutés pour contribuer à la manifestation de la vérité. Malgré le fait que certains honorables ont automatiquement réagi, démenti et exigé par la suite des preuves au sujet de cette affirmation source de controverses et de colère au sein de l’hémicycle, des soupçons de fraudes et de corruptions dans le rang des députés persistent. En dehors du Fonac, donc Social Watch demande à l’ANLC (Autorité Nationale de Lutte contre la Corruption) de se saisir aussi du dossier pour qu’en cas de culpabilité, les auteurs d’un tel acte soient punis afin que force reste à la loi et à la consolidation de la démocratie béninoise.

Charles-Salomon AGOSSA/LE GRAND MATIN

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

10 avril 2017 par Dg24h



Abraham Zinzindohoué était à Paris lors de la rencontre d’Abomey

24 mai 2017 par La Rédaction
La crise au sein des Houézèhouè semble ne pas avoir livré tout son (...)
Lire la suite

Le groupe parlementaire de Saley aussitôt créé aussitôt dissout

23 mai 2017 par Dg24h
Un nouveau groupe parlementaire a été créé ce mardi 23 mai 2017. Présidé (...)
Lire la suite

Le député Affo Tidjani réaffirme son soutien au gouvernement

22 mai 2017 par Dg24h
Le député Tidjani Affo a fait son mea culpa, samedi dernier, au cours (...)
Lire la suite

L’Arch pour réduire la pauvreté et garantir des soins de qualité

17 mai 2017 par La Rédaction
Au cours de l’émission télévisée « Bénin révélé » diffusée sur l’Ortb et (...)
Lire la suite

L’ancien député Malehossou soutient la création du G-59

15 mai 2017 par La Rédaction
L’émission « Cartes sur table » de la Radio Océan Fm a reçu, ce dimanche 14 (...)
Lire la suite

Autorisation de deux accords de prêt pour plus de 60 milliards (...)

15 mai 2017 par La Rédaction
Les députés ont autorisé le gouvernement lors de la plénière, du vendredi (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires