jeudi, 20 janvier 2022 •

501 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Etranges parents des futurs citoyens du Bénin




(Par Roger Gbégnonvi)

​Un rituel devenu. Septembre-octobre, la supplique : « Pépé, tu m’aideras pour les cahiers et les livres de mes enfants ? La scolarité aussi, je t’en prie. Seule, je n’y arriverai pas. » L’âge vous a fait pépé de tous. Et pour les jeunes mères éprouvées qui vous connaissent peu ou prou, vous êtes une providence possible, car les moyens que la rumeur vous prête vont au-delà du train de vie bucolique qu’on vous voit mener. Il va donc de soi qu’elles vous invitent à apporter votre obole pour la scolarité de vos petits-enfants. Avec leurs mamans ils habitent à l’étroit, souvent chez les grands-parents, ou en location dans des réduits insalubres. Ces jeunes dames vivotent en s’occupant à des bricoles. Et nul ne peut jurer qu’elles ne se vendent pas un peu parfois pour l’amour de leurs enfants. D’autant que certaines se sont dénoircies pour allumer les regards sur elles. Trois confessions, prises au hasard, racontent l’histoire de leur meurtrissure. La plus âgée du trio avoue 41 ans.
​La première :- Pépé, je ne sais pas si tu peux me croire, mais c’est la vérité. Il y a deux ans, il est venu me voir chez ma mère et m’a déclaré devant elle qu’il me faisait cadeau des trois enfants et qu’il ne voulait plus désormais qu’on lui en parle. Maman et moi avons été sous le choc, vu qu’il ne me reproche aucune grave inconduite et revendique la paternité des trois. De toute façon, ils sont ses portraits. Mais c’est moi qui les ai portés durant neuf mois dans mes entrailles. Chassée de chez lui, je les avais pris et nous nous serrons chez ma mère où ils vivaient déjà à sept dans deux pièces. Et la nuit, c’est l’embouteillage des corps à même le sol. Et les ronflements des ronfleurs empêchant le sommeil des non-ronfleurs…
​La deuxième :- Ah, Pépé, je sais que tu ne me croiras pas. Mais quel intérêt aurais-je à te mentir ? Sur ma demande, la rentrée approchant, notre aînée, 16 ans, lui a téléphoné pour son aide. Main-libre. J’ai tout capté. Il a abreuvé d’injures Sonia, lui a hurlé que ça fait des années qu’il n’a plus rien de commun avec sa putain de mère et ses bâtards. Et patati et patata. Moi putain, nos quatre enfants bâtards. Parce qu’une putain féticheuse l’a agrippé et l’envoûte un peu plus chaque jour. La sorcière ! Cette chipie a eu cinq enfants d’un autre homme. Si elle n’est pas diplômée en gris-gris terroristes, comment a-t-elle pu m’évincer et s’installer ? Pépé, tu sais des choses, tu dois répondre à ma question. Hein, les gris-gris !…
​La troisième :- Moi, Pépé, terminé avec mon gars ! Plus rien à espérer de lui. Deux ans de plus que moi, et déjà dix enfants, non compris mes deux garçons. Il est présent dans tous les jupons de la ville. Il vous promet la stabilité et son aide pour un emploi. Un vernis de tendresse, et vous croyez vos rêves réalisés. Et puis, vous devenez un objet démodé. Moi, un torchon à jeter ! Il accepte encore que nos deux garçons aillent passer des vacances chez lui. Mais j’ai peur qu’on me les tue. Jalousie, vengeance, ça existe et ça tue. Oui Pépé, ça tue !...
​Les hommes en cause n’ont contracté avec ces dames aucun des trois mariages en vigueur. A la question pourquoi elles sont allées vers eux, la réponse est unanime : la femme doit faire des enfants. A la proposition de les aider à porter plainte pour mettre les géniteurs face á leurs responsabilités, la protestation est unanime : une femme ne traîne pas au tribunal le père de ses enfants. Ce tabou, vestige des temps anciens, va-t-il perdurer ?
​Etranges parents des futurs citoyens du Bénin ! Il y a un siècle, la polygamie était la règle, mais le père était là, responsable et respecté, même si la mère était prépondérante. Leurs enfants ont façonné, vaille que vaille, le Dahomey-Bénin. Si les trois jeunes dames ci-dessus devenaient la règle ou déjà le sont, que sera demain le Bénin façonné par des enfants délibérément ignorés de leur père ? Peut-être le Bénin de l’excellence et de tous les succès. Pourquoi pas ? Grâce à l’amour ineffable des mères. L’amour inentamable des mères.

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

18 septembre 2021 par Judicaël ZOHOUN




Voici le Mali en résistance exemplaire


15 janvier 2022 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Il y eut « Haïti où la négritude se mit debout (...)
Lire la suite

Les grands moments de la musique béninoise


13 janvier 2022 par Judicaël ZOHOUN
Nouvelle Publication CHRONIQUE Musique : Angélique Kidjo n’a pas (...)
Lire la suite

Si Jésus était né au sud du Sahara


8 janvier 2022 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Ce soir-là, alors qu’il ramenait au bercail son (...)
Lire la suite

Enfance africaine et stagnation africaine


18 décembre 2021 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Selon le poète William Wordsworth, « L’enfant (...)
Lire la suite

Ils seraient 156 dans le sillage des 26


4 décembre 2021 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Une rumeur. Mais si c’est une information, elle (...)
Lire la suite

Réglons le problème de l’hygiène des mains une fois pour toute


29 novembre 2021 par Judicaël ZOHOUN
La pandémie du Covid-19 a braqué les projecteurs sur le lavage des mains (...)
Lire la suite

Le monde francophone demeure le parent pauvre de l’aide française au (...)


17 novembre 2021 par Judicaël ZOHOUN
Le monde francophone n’a reçu que 20,5 % des aides françaises au (...)
Lire la suite

Comment l’Afrique relèvera le défi de Hegel


13 novembre 2021 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Quel Africain au sud du Sahara n’a jamais (...)
Lire la suite

Abomey à nouveau célébré


6 novembre 2021 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Il faut croire qu’Abomey, la capitale de (...)
Lire la suite

Exploitation des données de santé : une mine d’or pour l’atteinte des (...)


8 octobre 2021 par Judicaël ZOHOUN
En matière de santé, il existe une grande variété d’acteurs chargés de la (...)
Lire la suite

Le gouvernement annonce une réforme pertinente et innovante des (...)


27 septembre 2021 par Judicaël ZOHOUN
Le Président de la République a présenté ce 21 septembre 2021 au Palais (...)
Lire la suite

La fraude en assurance santé : parlons-en !


23 septembre 2021 par Judicaël ZOHOUN
La fraude bouge, évolue, se transforme. Aussi diverse que mouvante, (...)
Lire la suite

Haïti ou le péché du monde


28 août 2021 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Chaque fois qu’Haïti se rappelle au bon souvenir (...)
Lire la suite

Pourquoi l’Afrique doit refonder son école


21 août 2021 par Judicaël ZOHOUN
​Informelle ou formelle, l’école est le lieu où l’être humain venu au (...)
Lire la suite

Reproduire ou produire : question à l’Afrique


14 août 2021 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Il y a dix ans, les 50 ans d’indépendance, âge (...)
Lire la suite

Le Bénin ne vit pas sous une dictature


28 mai 2021 par Judicaël ZOHOUN
Un texte bien inspirant avait récemment circulé, sur les réseaux sociaux (...)
Lire la suite

Une immigrée africaine devenue lesbienne malgré elle (Par Aliou (...)


24 mai 2021 par Judicaël ZOHOUN
Elle vient d’un pays musulman où l’homosexualité est vue comme une (...)
Lire la suite

Controverses sur la prolongation du mandat présentiel et le parrainage (...)


12 mars 2021 par Judicaël ZOHOUN
Résumé Cet article examine les risques d’instabilité liés à la situation (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires