lundi, 27 mars 2017 •

247 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Et si le portable avait été interdit dans les centres de vote ?




      ( La clarification de la Céna est à saluer)
Le mercredi dernier , la Céna, l’ institution en charge de l’organisation du scrutin présidentiel a fait savoir à travers un communiqué que l’usage du téléphone portable est formellement interdit dans l’isoloir et non dans le centre de vote. Ce faisant , elle est venue clarifier les choses et a par la même occasion mis le gouvernement à sa place car celui-ci a le 25 février , pris sur le sujet , une décision controversée.

Parmi les inventions géniale du 21 ème siècle , on a sans contexte le téléphone portable. Mieux , concernant cet important moyen de communication, les vrais connaisseurs savent qu’il yen a toute une panoplie avec à la clé , diverses merveilleuses applications. Avant la controversée décision du gouvernement béninois d’interdire son usage dans les centres ou bureaux de vote le jour du scrutin , c’est-à-dire , dimanche 06 mars prochain, tout le monde était unanime y compris les membres de la Céna, de la Cour constitutionnelle, des Ong , de la société civile, des missions d’observations que les appareils Gsm allaient être une précieuse aide dans la connaissance et la transmission rapides des résultats. Et ce n’est pas tout, en toute élection , le meilleur moyen de coordonner le processus électoral à travers les agents électoraux, les forces de l’ordre, les superviseurs, les observateurs, les élus locaux, c’est un bon système de communication . Or qui dit communication, dit portables. Que serait -il passé alors si la décision du gouvernement de les interdire dans les bureaux de vote ? Sans doute qu’il y aurait des tensions ici et là car les suspicions seraient fortes en ce qui concerne la transparence du scrutin. Les risques de fraudes seraient ainsi grands et donc fatals pour la démocratie et l’élection elle-même. Aujourd’hui, dans le monde entier et surtout lors des élections en Afrique, les Gsm ont joué et continuent de jouer un grand rôle dans la transparence, la crédibilité des scrutins et des résultats. Certes le gouvernement a des raisons d’interdire le portable pour la même cause dans les bureaux de vote selon le principe " gouverner, c’est prévoir " ; mais il se devait de savoir que sa décision est relative voire dangereuse puisque dans cette élection présidentielle à plusieurs enjeux, le peuple veut que tout se passe dans la transparence , dans la ,paix , la justice et surtout dans la modernité. " Qui refuse d’avancer , recule" dit un autre adage. Et puis les populations échaudées et mécontentes du fait de la mauvaise distribution des cartes d’électeurs à l’exemple de celles es départements du Zou et du Plateau n’ont pas besoin de souffrir davantage avec l’interdiction du téléphone portable dans les bureaux de vote. Aussi, on se demande si le gouvernement est aveugle ou sourd par rapport baux messages des divers candidats qui parlent entre autres de Bénin gagnant, de Bénin nouveau, de nouveau départ, nouveau chemin, de rupture,etc...Heureusement , ,la Céna est intervenue rapidement pour clarifier les choses. Merci à elle.

Barack Godonou

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

4 mars 2016 par La Rédaction



Lionel Zinsou favorable pour le mandat unique

27 mars 2017 par Dg24h
Pendant que le débat sur la révision de la Constitution du 11 décembre (...)
Lire la suite

Les sujets de discussions entre Talon et les syndicats

26 mars 2017 par La Rédaction
Deux points étaient à l’ordre du jour de la rencontre du 24 mars 2017 (...)
Lire la suite

Des leaders de la Rupture se regardent en chiens de faïence

25 mars 2017 par La Rédaction
Les députés présents à l’Assemblée ont rejeté vendredi dernier, l’examen en (...)
Lire la suite

Adrien Houngbédji reçoit Claude Bartolone le 23 mars

18 mars 2017 par Dg24h
Une délégation de l’Assemblée nationale française, conduite par son (...)
Lire la suite

Patrice Talon Présente ses excuses à la population et ordonne la (...)

18 mars 2017 par La Rédaction
Selon un communiqué en date du vendredi 17 mars et portant la signature (...)
Lire la suite

Le mandat du président de la République, des députés et des maires fixé à (...)

16 mars 2017 par Dg24h
Au terme du conseil des ministres de ce mercredi 15 mars 2017, le (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires