jeudi, 23 février 2017 •

263 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Eric Azonwakin déposé en prison pour escroquerie qualifiée




Il a été appréhendé le lundi 11 Avril 2016 par les éléments de la BRI du commissariat central de Cotonou dans une boutique de vente de canettes à Agla. Il a ensuite été présenté à la presse en début de week-end par les éléments de la police nationale. Visiblement, cet individu qui séjourne déjà à la prison civile de Cotonou est un escroc qualifié. Voici ici ce qu’on lui reproche et son mode opératoire.

Amir NABIL

Répondant à l’état civil au nom de Eric Azonwakin, il est âgé de 44 ans. Originaire d’Abomey, ce faussaire, tailleur de profession est marié et père de trois enfants. Cet individu arrive à soustraire à ses victimes des marchandises de plusieurs millions de francs. A quatre reprises, il a grugé des gens en se faisant passer soit pour un argent du ministère de l’intérieur, un agent du ministère de l’agriculture, un agent du ministère de la justice ou encore un responsable de l’Assemblée Nationale. Les faits d’escroquerie qui lui sont reprochés se sont déroulés entre le mois de Novembre 2015 et Avril 2016. En effet, en se faisant passer pour un agent du ministère de l’intérieur, il a réussi en novembre 2015 à dérober plus de 13 millions de balles de tissus confectionnés dans le cadre des obsèques du feu général Mathieu Kerekou à une victime dans les environs de l’église Saint Michel.
Le 1er Février 2016, il a pris plus de 3 millions de machettes (Coupe- Coupe) à un commerçant en se faisant passer pour un agent du ministère de l’Agriculture. Le 1er Mars 2016, ce sont plusieurs paquets de lubrifiants (huile à moteur) qu’il a pris jusqu’à hauteur de 2 millions chez des grossistes en se faisant passer pour un envoyé du ministre de la justice. Dernièrement, le 4 avril 2016, ce sont des canettes (boissons) qu’il a encore dérobé à un grossiste en se faisant prendre pour un responsable de l’Assemblée nationale. Mais son forfait de ce 4 avril aura été le dernier. Parce que la police qui le filait déjà a pris des dispositions pour le prendre. Il sera présenté dans les heures à venir au procureur de la république.
Le commissaire Richard Honma Akodandé, porte-parole du commissariat central de Cotonou a profité de cette occasion pour inviter les potentielles victimes à se rapprocher du commissariat central de Cotonou pour d’éventuelles plaintes.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

18 avril 2016 par Dg24h



Affrontement entre peulhs et les populations de Zangnando a fait un (...)

22 février 2017 par La Rédaction
Un pêcheur originaire Loko-Alankpé a perdu la vie lundi, lors des (...)
Lire la suite

Les appréciations de Me Jacques Migan sur le dossier

22 février 2017 par Dg24h
Me Jacques Migan, Conseiller technique du Général Mathieu Kérékou lors de (...)
Lire la suite

Quinze (15) tonnes de coton brûlées à Kandi

22 février 2017 par La Rédaction
La commune de Kandi a encore enregistré un cas d’incendie le 17 février (...)
Lire la suite

Quand le Nigeria Refuse les Véhicules Venant du Bénin et Accepte le Gari (...)

21 février 2017 par Dg24h
Au Nigeria, l’absurdité n’a pas de limite et ne tue pas ; celle du jour (...)
Lire la suite

« La conférence de presse empêchée par les policiers aura lieu » Prince (...)

21 février 2017 par Dg24h
Prince Boris Aké, le président de l’Union nationale et scolaire des (...)
Lire la suite

Les travaux sont exécutés à plus de 80% dans l’Ouémé

21 février 2017 par Dg24h
L’opération de libération des espaces publics en cours dans des grandes (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires