dimanche, 22 mai 2022 •

257 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Procès ICC Services

Emile Tégbénou fait des révélations tous azimuts




Les dépositions des sachants dans le cadre du procès ICC-Services se sont poursuivies, ce vendredi 21 décembre 2018, à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET), à Porto-Novo.

A l’audience ce 5ème jour, Anki-Dosso Maïga, ex Directeur général de la police nationale (DGPN) est absent à l’appel alors qu’il devrait poursuivre avec sa déposition entamée, ce jeudi 20 décembre 2018.
Armand Zinzindohoué, l’ex ministre de l’intérieur n’a pas aussi répondu présent à l’appel.
Le sieur Emile Tégbénou, a été donc appelé à la barre. Dans sa déposition, l’accusé est amené à faire la genèse de ICC-Services. Selon lui, la structure ne fournissait que des services informatiques. En 2006, il y avait la société informatique ICC- Crystal qui mène des activités de formation et vente de matériels informatiques. C’est après que la collecte de fonds" tontine et épargne" a commencé et était beaucoup plus entre les frères et sœurs en Christ et les clients des services informatiques. En 2007, une agence a été ouverte à Malahoui.
Au début « Il n’y a avait pas beaucoup de clients parce que les gens doutaient de ce qu’on faisait », a déclaré Emile Tégbénou.
Dans les mois qui suivent, et surtout 2008, la collecte de fonds a pris d’ampleur. Les clients ont commencé à récupérer leur dépôt en plus des bénéfices. Des propos qui ont été confirmés par le PDG de la structure Guy Akplogan, ingénieur en informatique qui ajoute que ICC-Crystal est « une unité de production d’imagerie sur Crystal est basée à Abomey-Calavi ».
Les deux promoteurs n’ont pu donner le capital avec lequel ils ont commencé l’activité.
Guy Akplogan a précisé que les premiers intérêts ont été versés aux déposants le 1er avril 2008.
« Nous faisons d’autres activités avec les sous déposés par les clients, et c’est les revenus liés à ces activités qui nous permettaient de payer les intérêts des déposants. Au nombre de nos activités parallèles, nous avons : ICC-Cristal, de la scierie, l’agro pastoral, le forage etc.
La thèse selon laquelle c’est les sous déposés par les nouveaux déposants qui servent à payer les anciens n’est pas vraie », a défendu Emile Tégbénou. Il a ajouté : « Avant j’étais vendeur de pièces détachées et ma boutique était à Glo. J’avais des champs d’ananas, j’avais trois véhicules qui me ramenaient des sous. Donc, on n’avait pas commencé les activités les mains vides ».

Dans cette prouesse, en 2009, des agents du ministère des finances plus précisément la cellule de surveillance des activités liées à la microfinance ont fait une visite pour un contrôle d’agrément. « On a dit qu’on ne savait pas qu’il faut un agrément pour ces activités », a indiqué le sieur Emile Tégbénou. Avec la collaboration du responsable de la cellule de surveillance, Grégoire Ahizimé, des démarches d’obtention d’agrément ont été enclenchées.

220 millions FCFA payés pour avoir l’agrément
Suite à l’échec de deux tentatives, « un certain Nicolas Houngbèmé m’a appelé pour me dire que notre dossier est bon, et qu’il y a des frais qu’on devrait payer », a annoncé le promoteur de ICC-Services. Le sieur Ahizimé aurait pris une somme de 3 millions de FCFA. Quelques temps après, informe Emile Tégbénou, le sieur Ahizimé me dit qu’il y a encore une caution de 220 millions à payer avant d’avoir l’agrément. « J’ai donc compté les 220 millions dans un sac de ciment Dangoté », déclare-t-il. Cette somme a été remise à Nicolas Houngbèmè, contre une décharge.

Achille Gnonlonfoun serait l’auteur de la crise ICC-Services
Aux dires du sachant Emile Tégbénou, le journaliste Achille Gnonlonfoun est auteur de la crise survenue à ICC-Services.
C’est « le 1er avril 2010 que le journaliste Achille Gnonlonfoun de la radio Wêkê a annoncé que le président Boni Yayi a demandé aux clients d’aller retirer leurs sous sinon ils vont tout perdre », a révélé Emile Tégbénou.
Dans les heures qui ont suivi le communiqué, les clients ont envahi les agences pour retirer leur agent. « J’ai remboursé difficilement les clients ce jour-là ».
Le promoteur Tégbénou a confié qu’il a porté plainte contre la radio.
Selon ce dernier, le journaliste était de passage plusieurs fois dans son bureau lui demandant de l’argent. « La première fois, je lui ai donné 100.000 f et la seconde fois 100.000 f », a-t-il renseigné.

Boni Yayi - Tégbénou
A la question de savoir quelle amitié le lie à l’ancien président Boni Yayi, il a précisé qu’il l’a connu entre 2006-2007. « Il connaît beaucoup de choses de moi, il m’a aidé à avoir les papiers pour beaucoup de mes sociétés. C’est d’ailleurs lui qui m’a remis son frère Abou Salomon Yayi ».
« J’ai parlé de ICC- Services au président Boni Yayi au départ en 2007 donc il était bel et bien au courant de nos activités », a dévoilé le promoteur.
Quant au ministre Armand Zinzindohoué, le sieur Emile Tégbénou a confié qu’il l’a connu par le biais du Pasteur Guillaume Sogbossi, un client à ICC- Services. « Et à l’inauguration du château d’eau et à l’inauguration de l’église, je n’ai donné aucun sous à Armand Zinzindohoué », a-t-il précisé.
Le promoteur de ICC-Services a signalé avoir fait plusieurs actions à l’endroit de l’ex-président.
En effet, à la demande du frère du président, des calendriers ont été confectionnés à l’effigie de Boni Yayi avec une somme de 25 millions remis à l’imprimeur Tiburce Adagbè.
Emile Tégbénou a également donné son accord pour financer des regroupements de femmes religieuses dans tous les départements pour faire la promotion des actions du gouvernement. Cette activité qui lui aurait couté environ 50 millions chaque fois, a été financée dans tous les départements sauf le Borgou et la Donga.
Plusieurs autres financements ont été faits tels que 10 millions à l’endroit de Franck Kinninfo qui devrait gratifier les meilleures communes d’ordinateurs, Dimon Justin à qui le promoteur ICC-Services a donné 10 millions pour une activité du parti FCBE.
De même, le frère du président Abou Salomon Yayi et le pasteur Tinkpon lui ont proposé un prêt de 20 milliards au gouvernement. Un prêt qu’il n’a pas fait puisque relate-t-il « c’est par la suite que j’ai compris que c’est mon garde de corps qui leur donnait des informations sur mes avoirs ».

Port d’arme et garde de corps
L’accusé Emile Tégbénou a déclaré qu’il s’est rendu au bureau du commissaire central Pépin Adjovi sur invitation. « Il me dit que c’est le ministre Armand Zinzindohoué qui l’a instruit de prendre des dispositions par rapport à ma sécurité ».
Suite à cela, une inspection de sa maison a été faite. Il indique avoir choisi Victorin Akondé comme garde-corps, mais que le commissaire lui a proposé Prosper Gado qui était son beau-frère.
Selon le promoteur, pour la sécurité et la garde au niveau des agences les CRS percevaient de l’argent. Ces derniers prenaient 10.000 f par jour ainsi que leur patron. Pour la garde de sa maison, il payait 600.000 f par mois à l’Etat-major, 10.000 f par militaire (4 au total) et les gendarmes prenaient 20.000 f par jour (2 au total).
S’agissant des pistolets, le sieur Tégbénou a affirmé qu’il a le permis de port d’arme. Pour l’avoir, explique-t-il « j’étais allé voir d’abord le CB d’Adjarra au moment des faits. On m’a d’abord donné l’autorisation d’achat d’arme. J’ai aussi commandé deux pistolets à deux agents en uniforme. Finalement, c ’est le commissaire Waïdi Akodjenou qui m’a amené le permis de port d’arme dans mon bureau signé par le ministre Armand Zinzindohoué ».
Ce dernier et l’ex DGPN ont finalement marqué leur présence, à la CRIET.
L’ex DGPN Anki Dosso a fourni des preuves sur le permis de port d’armes signé par le ministre Zinzindohoué avec des documents d’archive.
L’audience a été suspendue par la Cour pour reprendre le 26 décembre 2018.

Akpédjé AYOSSO

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

21 décembre 2018 par La Rédaction




La dernière nocturne reportée au dimanche


21 mai 2022 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
La dernière nocturne de l’exposition « Art du Bénin, d’hier et (...)
Lire la suite

Près de 3000 postes ouverts pour le pipeline Niger-Bénin


21 mai 2022 par Marc Mensah
Le gouvernement du Bénin lance le recrutement de 3000 personnes pour la (...)
Lire la suite

La BAD a alloué 1,5 milliard de dollars pour prévenir la famine en (...)


20 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
Le conseil d’administration de la Banque africaine de développement (...)
Lire la suite

Le Clergé convie la classe politique à des élections apaisées


20 mai 2022 par Akpédjé Ayosso
En prélude aux législatives de 2023, le clergé béninois a organisé, ce (...)
Lire la suite

Un motocycliste percute un camion et meurt


20 mai 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Un motocycliste est mort sur l’axe Savè-Glazoué. Il a percuté un camion (...)
Lire la suite

Couleur Indigo lance la gamme εluyéyé


20 mai 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Après εlumarine en janvier 2022, et εluval’dé en mars, Couleur Indigo a (...)
Lire la suite

Les Évêques déplorent les actes auxquels les jeunes s’adonnent


20 mai 2022 par Akpédjé Ayosso
Les Évêques du Bénin ont déploré les actes auxquels les jeunes s’adonnent (...)
Lire la suite

Les Évêques appellent à des élections inclusives


20 mai 2022 par Akpédjé Ayosso
Réunis du 17 au 19 mai 2022 au Grand Séminaire Saint Gall de Ouidah pour (...)
Lire la suite

Les travaux d’assainissement pluvial lancés à Porto-Novo


19 mai 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Les travaux d’assainissement pluvial sont lancés à Porto-Novo, la (...)
Lire la suite

Le prix de vente de l’huile végétale fixé à 1300F le litre


19 mai 2022 par Marc Mensah
Le prix de vente au détail de l’huile végétale raffinée est plafonné à (...)
Lire la suite

Voici les conditions pour le Hajj 2022


19 mai 2022 par Akpédjé Ayosso
Les fidèles musulmans béninois pourront participer cette année au (...)
Lire la suite

Un caissier arrêté pour abus de confiance


19 mai 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Le caissier d’une compagnie d’assurance basée à Parakou est en garde à (...)
Lire la suite

Oncle AGBAYA ! ALLEZ DEMANDER A LA BEF !


19 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays de pagailleurs (...)
Lire la suite

Des ressortissants étrangers condamnés par le tribunal de (...)


19 mai 2022 par Akpédjé Ayosso
Le Tribunal de Première Instance de Première Classe de Cotonou a (...)
Lire la suite

La Une du DDJ de ce jeudi 19/05/2022


18 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
L’hebdomadaire satirique béninois Le Déchaîné du Jeudi consacre sa grande (...)
Lire la suite

Pamphile Viayinon va purger 01 an de prison


18 mai 2022 par Akpédjé Ayosso
Le directeur départemental des enseignements secondaire technique et la (...)
Lire la suite

La Classe 95-2 fête 25 ans de service


18 mai 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
La Classe 95-2 des Forces armées béninoises (FAB) fête ses 25 ans (...)
Lire la suite

Une mission de contrôle parlementaire dans les cantines scolaires


18 mai 2022 par Marc Mensah
Les députés de la 8è législature sont en mission de contrôle de la gestion (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires