dimanche, 22 janvier 2017 •

115 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Échauffourées sur le campus ce matin




L’ambiance est tendue à l’université d’Abomey-Calavi (UAC) dans la matinée de ce mardi 16 août 2016. Le mouvement de paralysie a pris une autre tournure ce matin sur le campus d’Abomey-Calavi.
Alors que des étudiants de plusieurs entités se préparaient pour composer dans différentes matières ce matin, ce sont des amphithéâtres aux odeurs nauséeuses qu’ils ont constatés. Les fèces humaines ont été déversées dans les amphithéâtres. Selon le Dr Serge Atènoukon, chef de la cellule de communication de l’UAC, cette situation serait occasionnée par certains étudiants grévistes.
Après ce constat, une opposition de force entre la police et les étudiants on conduit à des échauffourées avec des victimes déjà enregistrées du côté de la couche estudiantine. La cause, les mouvements de grève illimitée lancés par leurs associations le vendredi 5 août dernier. Fortement mobilisés pour sensibiliser leurs camarades de la Faculté des sciences et techniques (Fast) à vider les salles de composition ce matin, ils se sont heurtés à l’opposition des forces de sécurité présentes sur les lieux pour maintenir l’ordre. Des échauffourées ont éclaté entre les forces de l’ordre et étudiants à l’UAC. Dans nos renseignement, on apprend qu’un étudiant est mortellement blessé au cou par les hommes en uniforme. Aussi apprenons-nous que l’organisateur général de l’unseb (OG/UNSEB) a été arrêté par les forces de l’ordre.
Faut-il le rappeler, les étudiants réclament l’organisation de la session de rattrapage à la Faculté des lettres, arts et sciences humaines (Flash) à l’instar des trois autres facultés à gros effectif. A cet effet, ils ont lancé courant juin 2016, un mouvement de boycott pacifique des compositions de fin des semestres impairs au sein de l’entité qui occasionnera des effets collatéraux tels que l’exclusion temporaire de 21 des leurs et l’invalidation de l’année académique. Et c’est la contestation et la demande d’abrogation desdites décisions qui ont conduit les organisations estudiantines que sont la Fneb, l’Uneb et l’Unseb à conjointement lancé la motion de grève générale dans toutes les universités nationales du Bénin.

Dans un communiqué qui vient de nous parvenir et signé du Dr Atènoukon, on pouvait lire : << Actualité de l’UAC : Des étudiants grévistes ont nuitamment déversé des bouts de vidange de caca dans tous les amphithéâtres, empêchant les compositions de la Fast qui devraient commencé ce matin. Que toute la presse vienne constater les faits pour des analyses plus responsables. Ccom, UAC.>> Pour l’instant il est impossible aux étudiants des autres facultés de composer.

Amir Nabil

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

16 août 2016 par La Rédaction



Les populations réclament le départ du maire Adjovi

21 janvier 2017 par Dg24h
La situation se complique pour le maire Séverin Adjovi.Des conseillers (...)
Lire la suite

Trois organes de presse autorisés à reprendre mardi prochain

21 janvier 2017 par La Rédaction
Les responsables de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la (...)
Lire la suite

Un nouvel outil de recherche pour endiguer les maladies génétiques en (...)

21 janvier 2017 par Dg24h
Baraka Rateng’ Lecture rapide La plupart des outils de génotypage (...)
Lire la suite

Les pesticides rendent la vie dure aux apiculteurs de Tanguiéta

20 janvier 2017 par Dg24h
L’utilisation des pesticides pour la culture du coton conventionnel (...)
Lire la suite

L’ancien parc automobile de Dantokpa entièrement dégagé

20 janvier 2017 par La Rédaction
Rasé dans le cadre de l’opération de déguerpissement des lieux publics, (...)
Lire la suite

Les avions de Camair-Co interdits d’atterrissage au Bénin

19 janvier 2017 par Dg24h
Les avions de la compagnie camerounaise Camair-Co ne sont plus (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires