jeudi, 27 avril 2017 •

205 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Lutte contre l’insécurité au Bénin

Deux braqueurs et deux faussaires arrêtés par les gendarmes




Le Commandant de la compagnie de Cotonou, le Capitaine Boni Gomina Issa Yaya et ses éléments viennent de frapper un gros coup. Dans la droite ligne des opérations de sécurisation et de lutte contre l’insécurité qu’ils ont déclenché depuis quelques semaines, ils viennent de mettre la main sur deux catégories de divorcés sociaux. Ces derniers ont été présentes à la presse ce matin.

Ils sont au total quatre, ces individus appartiennent à une bande organisée de braqueurs et de faussaires. Les deux premiers (les braqueurs), ont été appréhendés dans la nuit du mercredi dernier dans un quartier de Cotonou a souligné l’adjudant Kiti Nazaire de la gendarmerie de Sainte Rita.
Expliquant le modus opérande qui a permis de mettre la main sur ces différentes catégories d’individus, le capitaine Gomina Yaya de la compagnie de Cotonou, fera savoir que « c’est deux différentes opérations qui ont permis de mettre la main sur ces individus. La première (opération) a permis de déjouer un braquage. Nous avons filés ces deux éléments qui s’apprêtaient à braquer une opératrice économique. Grâce au professionnalisme des éléments que je dirigeais, nous avons pu interpeller ces individus malgré qu’ils aient fait usage d’une arme (pistolet automatique de fabrication artisanale à double cannons).
Dans le deuxième cas, il s’agit d’un groupe qui falsifie des documents administratifs. Nous avions pris les références de nos motos de la gendarmerie pour avoir la preuve de ce que ces faussaires peuvent effectivement nous produire des faux papiers. Et effectivement après les avoir payés, au bout de 24 heures, ils nous apportés les faux papiers. Nous avions encore lancés une seconde commande et c’est lors de la livraison de cette deuxième commande que nous avons interpellés ces éléments
 ». a précise le capitaine Gomina Yaya.
En somme, la deuxième opération a permis d’arrêter ceux qui facilitent les fuite des braqueurs et qui les aident à effacer leur piste.
Au passage, le capitaine Gomina Yaya a fait savoir que les forces de l’ordre ne dorment pas. « Nous ne dormons pas. Nous sommes toujours à pied d’œuvre pour que la situation revienne à la normale. Nous demandons à la population de coopérer avec nous afin que ceux qui posent des actes répréhensibles soient appréhender et remis à qui de droit. » a signalé le capitaine Boni Gomina Yaya. Il faut également souligner que la moisson de ces deux opérations se présente comme suit : une moto wave, un pistolet automatique de fabrication artisanale à double sorties. Deux munitions de calibres 7, une machette, deux amulettes (gris gris) et des fiches de consultation du fâ.

Par : Amir Nabil

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

29 août 2016 par La Rédaction



4 Responsables d’Icc-Services devant les juges ce vendredi

27 avril 2017 par Dg24h
La Cour d’assises de Cotonou va connaître, ce vendredi 28 avril 2017, (...)
Lire la suite

« L’accès généralisé à l’eau potable est l’une de nos priorités » selon Bio (...)

27 avril 2017 par Dg24h
Le Ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio (...)
Lire la suite

Abdou-Kader Rabiou condamné à 20 ans de travaux forcés

27 avril 2017 par Dg24h
La Cour siégeant ce mercredi pour connaître du 30ème dossier inscrit au (...)
Lire la suite

Mobilisation générale contre le paludisme en Afrique

26 avril 2017 par Dg24h
L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) appelle à renforcer les efforts (...)
Lire la suite

Le soldat André Kitty condamné à 12 ans de travaux forcés

26 avril 2017 par Dg24h
La Cour d’assises de Cotonou a condamné ce mardi 25 Avril 2017 André (...)
Lire la suite

Un corps en décomposition découvert à Lokossa

26 avril 2017 par La Rédaction
Dans la soirée de ce lundi 24 avril, il a été découvert à Lokossa, le (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE

Derniers articles

Autres vidéos





Les plus populaires