dimanche, 26 mars 2017 •

111 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Assainissement de l’enseignement supérieur au Bénin

Des examens pour valider la Licence et le Master délivrés par les universités privées




L’administration Talon désinfecte totalement l’enseignement supérieur privé au Bénin. Le conseil des ministres sous la présidence du Chef de l’Etat a adopté, ce mercredi 22 février 2017, un projet de décret portant organisation des examens nationaux pour la validation des acquis en Licence et en Master obtenus dans les établissements privés d’enseignement supérieur. Selon le point de presse du Ministre d’Etat Pascal Koupaki, cette mesure vise à mettre fin à la co-signature de diplômes.

Face aux désordres organisés dans la formation des étudiants et la délivrance des diplômes dans certaines universités privées, le gouvernement a décidé de corriger le tir. « L’état des lieux de la gouvernance des établissements privés d’enseignement supérieur révèle des dysfonctionnements quant à la qualité de l’enseignement », a souligné Pascal Koupaki, lors du traditionnel point de presse tenue ce mercredi.
Selon le communiqué de presse, à la date d’aujourd’hui, « certains établissements privés se conforment aux exigences de la co-signature des diplômes qu’ils délivrent avec le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et leurs étudiants prennent part aux concours et tests d’entrée à la Fonction publique ». Tandis que « les apprenants des autres établissements privés d’enseignement supérieur dont les diplômes ne bénéficient pas de co-signature ne peuvent se présenter à ces concours et tests même s’ils sont performants ».
Le conseil des ministres a relevé que le BTS (Diplôme de technicien supérieur) est en déclin au Bénin. « A ce jour, seulement 22 établissements sur les 168 autorisés présentent leurs étudiants au BTS », remarque le Secrétaire Général de la présidence.
C’est bien là une situation déplorable que le gouvernement de la Rupture propose de résoudre en vue de donner des opportunités d’emploi à tous les jeunes sortis des universités privées.
Le projet de décret adopté par le Conseil porte sur l’organisation par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, des examens nationaux en Licence et Master pour les étudiants des établissements privés d’enseignement supérieur non homologués par l’Etat.
« La désignation d’un établissement privé d’enseignement supérieur par l’appellation Université doit désormais respecter les conditions prescrites par le décret N° 2008-818 du 31 décembre 2008 fixant les conditions générales de création et les régimes de fonctionnement des établissements privés de l’enseignement Supérieur », rappelle le Ministre d’Etat, lors de son point de presse.

Boniface CAKPO

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

23 février 2017 par La Rédaction



Menace de grève à l’Ortb dans les prochains jours

24 mars 2017 par La Rédaction
Le Syndicat des travailleurs de l’audiovisuel du Bénin (Syntrab) menace (...)
Lire la suite

Claude Bartolone reçu en audience par le Chef de l’Etat

24 mars 2017 par Dg24h
Le Président de la République, Monsieur Patrice Talon a reçu en audience (...)
Lire la suite

Les manifestants ont passé la nuit devant le parlement

24 mars 2017 par Dg24h
Des militants des syndicats, du Parti communiste du Bénin et bien (...)
Lire la suite

Message à la Nation du Président Patrice Talon au sujet de la révision (...)

23 mars 2017 par Dg24h
PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE DU BÉNIN·JEUDI 23 MARS 2017 Béninoises, (...)
Lire la suite

Plus d’allocations familiales aux ACE

23 mars 2017 par La Rédaction
Les Agents Contractuels de l’Etat (ACE) n’ont plus droit aux allocations (...)
Lire la suite

L’Unamab et autres front de lutte dans l’illégalité

23 mars 2017 par Dg24h
Plusieurs organisations syndicales annoncent des mouvements de (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires