mercredi, 7 décembre 2016 •

2688 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Des cadres ’’indélicats’’ emportent meubles et véhicules des ministères




Ils plieront bagages dans les jours à venir. Ils en ont déjà la certitude. Et la peur de broyer la poussière après leur descente les amènent à devenir des parasites de l’administration publique. Ils sont du coup devenus des gangrènes et pilleurs de l’administration. En effet, ils sont plusieurs, ces cadres de l’administration béninoise qui vident les ministères des biens meubles et immobiliers.

Amir NABIL

De la Présidence de la République au ministère de l’enseignement secondaire en passant pas celui des sports pour atterrir à la famille, pour ne citer que ces entités de l’administration, presque tous sont en train d’être dépouillés. Les premiers responsables ainsi que leurs collaborateurs ne veulent rien laisser aux remplaçants qui viendront après eux. À peine la semaine qui a suivi la proclamation des grandes tendances par la Céna, qu’ils ont déjà commencé par vider les ministères. A la Présidence de la République, ce sont des mini-bus qui ont même été mis à contribution, pour vider certains locaux du palais de la Marina de leurs meubles. Dans la foulée, bureaux, frigo, et autres accessoires ont été emportés par des collaborateurs insoupçonnés du Chef de l’État sortant. On n’a pas encore fini avec cela quand on apprend qu’au ministère de l’Enseignement secondaire dirigé par le Ministre Alassane Soumanou, ce sont des moyens roulants qui sont "dérobés". Dans ce ministère de Alassane Soumanou, ce sont " des véhicules "flambants neufs" qui ont été réformés juste pour la circonstance afin d’être rachetés par des collaborateurs dudit ministre. C’est ainsi que l’assistant du ministre Djimba et l’attaché de cabinet du même ministre ont racheté deux véhicules hauts de gammes à des prix dérisoires.", nous renseignent des cadres de ce ministère tout frustrés. Mais du côté du ministre Soumanou Djimba, des collaborateurs qui ne nient pas les faits, jurent que <

Le virus du pillage infecte aussi d’autres composantes du régime finissant !

On parlait du ministère de l’enseignement secondaire. Mais c’est sans oublier que juste à côté, au ministère de la jeunesse et des sports et Loisirs, c’est le grand ménage qui se fait. Dans ce ministère, ce sont les meubles des deux salles d’attentes précédemment réservés aux visiteurs, qui ont disparu. Selon des indiscrétions, c’est par les propres soins du MJSL Safiou IDRISSOU AFFO, que les meubles sont ramassés et embarqués dans des véhicules pour des destinations inconnues. Actuellement, les salles dudit ministère sont vides. Là aussi des proches du ministre Safiou AFFO soutiennent que ces meubles ont été acquis légalement. "Vous pensez sincèrement qu’un Ministre a besoin de meubles usagers chez lui ? Ce sont des mobiliers réformés depuis longtemps. Et pour ceux qui connaissent un peu les procédures, aucun Ministre n’a le pouvoir de réformer unilatéralement du matériel d’Etat. C’est le ministère des finances qui s’en occupe. Ces meubles ne sont pas destinés au Ministre. Merci pour votre rôle de veille.", déclare Amour Gbovi, le Chargé à la Communication du Ministère de la Jeunesse des Sports et Loisirs.
En clair, au nom d’une supposée ’’réformation des matériels’’, des cadres de l’administration sont en train de vider les ministères et autres directions sous tutelle de tous les biens meubles et matériels roulants. Et c’est à juste titre que quelques pas plus loin, au ministère de la famille cédé il y a quelques jours seulement, par Attikpa Honorine, les anciens collaborateurs de cette dernière jouent la carte du social seulement quand cela leur est favorable. Ici en effet, certains agents promus par l’ancienne ministre Honorine Attikpa sont en train de distraire les moyens de déplacement mis à leur disposition. Comme motif, ils laissent entendre que c’est en leur nom que lesdites MOTOS DE SERVICE ont été achetées par le ministère de la famille. De façon générale, le pillage est systématique dans plusieurs ministères. Ces cadres indélicats ne veulent rien laisser à leurs successeurs. C’est à croire qu’ils n’avaient rien vu en venant au poste. Il faut donc des mesures drastiques pour limiter les dégâts. Il faut aussi prendre des mesures punitives à l’encontre de tous ces cadres indélicats.

Quel est le rôle du ministère des finances dans ce gangstérisme ?

Autant qu’ils sont, les collaborateurs ou les ministres mêmes qui sont montrés du doigt dans ces actes qualifiés de pillage, rejettent à leur tour le tort sur le ministère des finances. Tous ces mis en cause clament haut et fort que les meubles ou véhicules qu’ils déplacent des ministères pour des usages désormais personnels « ont été réformés et vendus par le ministère des finances selon des procédures déjà établis en la matière ». Et c’est à ce niveau que les questions se posent. Pourquoi c’est justement maintenant au moment où le nouveau régime s’apprête à sinstaller que des cadres jugent opportun de vider les ministères des biens meubles ou matériels roulants réformés qu’ils ont déjà rachetés depuis ? Ces biens réformés et vendus ont-ils réellement respectés le temps nécessaire avant leur bradage ? Autant de questions auxquelles le ministre des finances doit apporter des réponses.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

30 mars 2016 par Dg24h



Une bande de malfrats mis en déroute

7 décembre 2016 par Hubert Marcel
Une patrouille mixte de policiers, gendarmes et chasseurs (...)
Lire la suite

Les syndicats désapprouvent la liquidation des structures du (...)

6 décembre 2016 par Dg24h
Les centrales et confédérations syndicales ont manifesté, à la Bourse du (...)
Lire la suite

UFUK-Bénin sollicite le Chef de l’Etat

6 décembre 2016 par Dg24h
L’école privée internationale Ufuk-Bénin est connue au Bénin pour ses (...)
Lire la suite

Phase d’essai dans les usines d’égrenage à Kandi et Banikoara

5 décembre 2016 par Dg24h
L’égrenage de coton graine dans les usines de Kandi et de Banikoara (...)
Lire la suite

Adankpo lance « Mes batailles pour la Rupture »

5 décembre 2016 par Dg24h
L’infosec de Cotonou a été le cadre samedi dernier du lancement d’un (...)
Lire la suite

La vérité sur l’histoire de la fameuse jeune fille qui se serait (...)

5 décembre 2016 par Dg24h
Par : Amir Nabil Comme une traînée de poudre, la nouvelle a fait le (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires