mardi, 25 avril 2017 •

252 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Reconnaissance constitutionnelle des royautés et chefferies traditionnelles au Benin

De l’incompatibilité de la royauté avec la démocratie.




Si au lendemain du rejet du projet de révision par nos honorables députés de justesse, certaines voix s’élèvent contre ce rejet insistant surtout sur la prise en compte de la royauté contenue dans le projet rejeté, il est important de dénoncer cette ignorance de la démocratie, de la part, surtout des députés.
Convenez avec moi, que l’ignorance des règles démocratiques par un élu à l’Assemblée nationale est aussi grave, que l’ignorance du code routier, par un chauffeur. À la seule différence que l’un se fait rançonner par la police et l’autre a droit aux plateaux de télévision, quelle hérésie.
Le système démocratique se repose sur deux valeurs essentielles à savoir :

1- Le polythéisme des valeurs : concept, qui veut, que dans une même nation démocratique vivent des personnes se réclamant de différentes appartenances idéologiques, ayant diverses perceptions de la vie, ayant diverses conceptions des objets, avec une seule obligation, celle de vivre ensemble et se respecter.

2- Toutes autorités devant être exercées en démocratie, doivent être issues de sources légales rationnelles : qu’est-ce que cela veut dire : contrairement à la royauté dont le pouvoir est personnel basée sur les humeurs et la volonté de son détenteur (roi ou reine) le pouvoir démocratique est basé uniquement sur des règles et uniquement des règles.

En exigeant la démocratie après une longue lutte, les Béninois, ont exigé que soient dépossédés de leurs pouvoirs, toutes personnes ou entités personnifiées et que soient confiés aux règles le pouvoir d’agir et l’influence de réguler. Désormais, nous avons dans nos hameaux et villages, des délégués et conseillers municipaux qui représentent l’autorité territoriale décentralisée.
Reconsidérer la royauté d’une façon ou d’une autre aujourd’hui serait la légitimer pour ensuite la « déguerpir » comme c’est l’habitude chez nous ? Pourquoi veut-on créer un conflit de pouvoir entre autorités élues locales et des rois dont les pouvoirs d’autorités sont tombés en désuétude depuis l’avènement de la république ?
Je conseille vivement aux honorables députés qui ont en souhait de revenir demandé le vote populaire de travailler et d’être légitimes par le travail au lieu d’arguments fallacieux et ridicules.

Richard Boni OUOROU
Entrepreneur Politique
Montréal-Canada

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

13 avril 2017 par La Rédaction



Vie et mort de Bertin Nahum à Ouidah

16 avril 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​En 2017, la France célèbre un Français, Bertin (...)
Lire la suite

Point de vue sur la situation politique de mon pays le Bénin

10 avril 2017 par La Rédaction
L’homme des sciences politiques et surtout des politiques publiques que (...)
Lire la suite

Odjé ! Mémé Rosine ! Toi aussi tu as pris ? C’est pas bon.

5 avril 2017 par Dg24h
Euloge R. GANDAHO/LE GRAND MATIN Rosine Soglo. C’est elle, la (...)
Lire la suite

Haïti et le Bénin interdits d’avenir ?

11 mars 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​De façon générale, les hommes et les femmes ne (...)
Lire la suite

Le Masque de la Fraternité ou l’Afrique et le syndrome de (...)

11 mars 2017 par Dg24h
Les Africains ont volontiers les mots « frère » ou « sœur » à la bouche. A (...)
Lire la suite

Tous en accord avec Talon pour une révision de la Constitution

24 février 2017 par La Rédaction
Il y a quelque chose d’important ou d’essentiel à retenir dans le débat (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires