dimanche, 25 juin 2017 •

164 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Le Prefet du département du littoral interdit l’occupation des trottoirs




Dans le souci de désengorger certaines voies et de rendre la circulation beaucoup plus fluide, le préfet du département du littoral a pris des arrêtés préfectoraux. Ces interdisent l’occupation des trottoirs dans la ville de Cotonou pour l’un, et l’autre interdit la circulation des engins à deux roues sur certaines voies de la zone du centre commercial de Cotonou. Lire le communiqué publier par mes autorités préfectorales.
Préfecture de Cotonou

*COMMUNIQUE*

Le Préfet du département du Littoral communique :
Conformément aux arrêtés préfectoraux N° 0214/DEP-LIT/SG/SCAD/SA, en date du 07 Juillet 2016, portant interdiction d’occupation des trottoirs et autres emprises (cent pas du roi, berge lagunaire) dans la ville de Cotonou, et N° 0215/DEP-LIT/SG/SCAD/SA, en date du 07 Juillet 2016, portant interdiction aux engins à deux roues de circuler dans la zone commerciale, le préfet du département du Littoral porte à la connaissance des habitants vivant dans les environs de la zone commerciale qu’il est strictement interdit à toute personne physique ou morale d’occuper les trottoirs avec des marchandises, des matériaux de construction et autres sur toute l’étendue du territoire du Département du Littoral d’une part, et, interdit jusqu’à nouvel ordre à tous engins à deux roues l’entrée dans le centre commercial, allant de la rue MTN-Notre Dame jusqu’à l’immeuble Mawulé en passant devant le CEG Dantokpa, d’autre part.
A cet effet, le Préfet passe par le présent avis pour demander aux habitants concernés de se conformer à cette règlementation visant à garantir la sécurité de ses administrés. De même, l’autorité préfectorale voudrait mettre un accent particulier sur le déguerpissement des occupants anarchiques du trajet bourse du travail-mosquée Zongo, tout le long des rails de l’OCBN, lequel déguerpissement doit être effectif au plus tard le lundi 18 Juillet 2016.Tout contrevenant à ces dispositions s’exposera aux sanctions fixées par les présents arrêtés et au paiement d’amende allant de 10.000 à 100.000francs CFA selon le cas. Le préfet voudrait compter sur le patriotisme des uns et des autres pour la mise en application effective des arrêtés cités supra pour compter du 21 Juillet 2016.

Fait à Cotonou, le 15 Juillet 2016

Modeste S. TOBOULA.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

16 juillet 2016 par La Rédaction



Carnet noir : Le magistrat Guy OGOUBIYI n’est plus

25 juin 2017 par Dg24h
L’ancien président de la cour d’appel de Cotonou,et ancien président de (...)
Lire la suite

MESSAGE DE LA FÊTE DE RAMADAN DE L’HONORABLE CLAUDINE PRUDENCIO

24 juin 2017 par Dg24h
Chers frères et sœurs musulmans, Il m’est particulièrement agréable (...)
Lire la suite

Des morts, des blessés et d’importants dégâts à Sèhouè

24 juin 2017 par Dg24h
Un accident de circulation s’est produit ce samedi matin causant (...)
Lire la suite

Le non-port de casque bientôt réprimé à Porto-Novo

23 juin 2017 par La Rédaction
Les membres de la conférence administrative départementale (CAD) de (...)
Lire la suite

Seuls 10% des déchets du Grand Nokoué sont collectés

23 juin 2017 par La Rédaction
La gestion des déchets solides ménagers dans les communes du Grand (...)
Lire la suite

La manœuvre « Kondo 2-17 » prend fin sur une note de satisfaction

22 juin 2017 par La Rédaction
La manœuvre dénommée "Kondo 2-17", démarrée par les forces navales lundi (...)
Lire la suite

Mon Compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires