mardi, 23 mai 2017 •

197 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

En profondeur :

Dangereuses transactions dans les mairies




Euloge R. GANDAHO/LE GRAND MATIN

Le vent de destitution des maires qui souffle actuellement au Bénin est diversement apprécié par les populations. Manœuvres politiques, règlement de comptes ou occasion de destitution de mauvais gestionnaires des mairies, la question devient préoccupante quand on apprend que cela cache des transactions et des conseillers en profitent au détriment des conseils communaux et des populations à la base. Des sommes faramineuses sont proposées aux conseillers qui sont prêts à destituer leur maire pour les intérêts inavoués de Monsieur X. De la même manière, de fortes sommes d’argent ou des propositions alléchantes sont présentées à ceux qui sont prêts pour trahir ou pour faire échouer le processus de destitution d’un maire même si les preuves sont établies qu’il est incompétent, indélicat ou incapable de prendre des initiatives pour le développement de sa commune.
La situation devient vraiment préoccupante. C’est devenu apprend-on, une affaire de dizaines de millions ou de milliard. Pendant que les populations souffrent à la base, les conseillers en qui elles ont placé leur confiance, se font acheter ou vendre pour des affaires qui ne profitent qu’à une minorité ou une majorité au service de politiciens qui peaufinent leurs stratégies dans l’espoir de gagner les élections à venir. Là où il y a des blocages, de la mauvaise gestion ou le maire est incapable de faire rayonner ou développer sa commune, des conseillers peuvent avoir des raisons de vouloir le destituer. Malheureusement, il y en a, qui ont la « magie » ou la puissance financière de se maintenir à leur poste en mettant en déroute les conseillers adverses qui sont à leur trousse. C’est dommage pour les populations à la base, abandonnées à leur sort et la décentralisation se trouve ainsi menacée. Ailleurs, aucune raison pertinente ne justifie l’acharnement ou la décision de destituer le maire, si ce n’est pas un règlement de compte ou des motivations financières ou visées électoralistes, et ceci, quels que soient les efforts consentis ou les réalisations à l’actif du maire dans la commune.
En ce moment ou le Bénin fait l’expérience d’une nouvelle gouvernance, la question mérite réflexion et nécessite des mesures ou des solutions urgentes. Ce n’est pas normal de laisser le sort des communes, dans les mains de quelques conseillers et maires cupides et irresponsables qui ont délibérément choisi d’abandonner leur rôle pour se lancer dans des transactions qui compromettent le développement à la base.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

8 février 2017 par Dg24h



Quand les Béninois refusent tout contrat social

20 mai 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Le naturel de l’homme, c’est d’être incapable de (...)
Lire la suite

Femmes au gouvernement comme chez Macron

19 mai 2017 par Dg24h
Euloge R. GANDAHO/LE GRAND MATIN Femmes béninoises, vous avez de la (...)
Lire la suite

Obamacron de la famille Nùdéwúdà

13 mai 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) Enfants, on est pantouflards sans pantoufles, (...)
Lire la suite

Etat et Citoyen au contrôle de la démographie du Bénin

22 avril 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​De tous les problèmes que l’Etat béninois doit (...)
Lire la suite

Chrétien engagé !

21 avril 2017 par Dg24h
L’Eglise doit-elle continuer de se réjouir, de voir ses fils et filles (...)
Lire la suite

Talon et le jury de l’an I

8 avril 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Réuni pour évaluer l’an I de Talon, le jury (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires