dimanche, 4 décembre 2016 •

visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Politique

Crise Ajavon-Talon ou le salut pour la démocratie au Bénin




En froid depuis quelques jours, Patrice Talon et Sébastien Ajavon se regardent de plus en plus en chien de faïence. Si la crise entre les deux opérateurs économiques béninois devient officielle alors ce serait une chance pour la démocratie. Car, au fond, si le tandem Ajavon-Talon peut faire prospérer "l’économie nationale", le pays court le risque d’un capitalisme sauvage, une prise en otage de toutes les institutions de la République avec à la clé des lois taillées sur mesure, une justice aux ordres et le musellement des acteurs socio-politiques.

La crise ouverte entre les deux hommes d’affaires les plus fortunés du pays, même si elle surprend, constitue pour les analystes, une chance pour la démocratie. En effet, outre le risque d’une Opa ( offre public d’achat) sur les différents secteurs stratégiques de l’économie du pays par Patrice Talon, et Sébastien Ajavon on ne se rend du risque que court le pays avec le pouvoir de l’argent dans tous les secteurs de la vie sociale.
Dans le contexte politique Beninois caractérisé par l’absence sur l’échiquier politique national de partis politiques autonomes, quel regroupement Politiques pourrait affronter les deux opérateurs économiques eu égard à ce qu’ils ont démontré à la face du monde lors de l’élection présidentielle de mars dernier.
Avec leur surface Financière,les deux peuvent s’adjuger une majorité confortable à l’Assemblée nationale, afin de faire passer les lois qui arrangent leurs affaires. Ils peuvent de même subjuguer l’appareil judiciaire, et faire pencher, en cas de litige, la balance de leur côté.
Dans ces conditions, la presse elle-même ne peut plus constituer un frein à l’appétit de ses richissimes opérateurs économiques réunis.En absence d’une opposition au vrai sens du terme, les deux hommes d’affaire pourraient gérer à leur guise, et conforter, in fine, leur richesse.
La rivalité naissante entre Patrice Talon et le patron des patrons,peut constituer pour la classe politique et la société civile, une opportunité non pas pour le mercato politoque, mais pour la veille citoyenne .
Même s’il ne s’est pas encore déclaré un opposant au régime, Sébastien Ajavon, suite à la fâcheuse « affaire cocaine », a déjà pris ses distances.
Va t-il passer dans l’opposition ? Wait and see

Willy Ola

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

18 novembre 2016 par Dg24h



Les Béninois se souviennent du 30 novembre

30 novembre 2016 par Hubert Marcel
( Et également de feu Mathieu Kérékou et du GMR) Mercredi 30 novembre (...)
Lire la suite

Des consultations sur les réformes politiques démarrent bientôt

25 novembre 2016 par Dg24h
Le conseil des ministres du 18 novembre 2016 a approuvé une série de (...)
Lire la suite

Le Ministre Agbenonci fait le point de la visite du Chef de l’état dans (...)

24 novembre 2016 par Hubert Marcel
Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Aurélien (...)
Lire la suite

Le budget de la cour suprême en hausse de 32,44%

23 novembre 2016 par Hubert Marcel
Le President de la cour suprême est passé hier devant la commission (...)
Lire la suite

Zoul Kifl SALAMI nommé Chargé de mission du Président Talon

22 novembre 2016 par Hubert Marcel
L’ancien ministre d’Etat Zul-Kifl Salami est nommé Chargé de mission du (...)
Lire la suite

Le SY.NA.TRA.DER révolté contre la gestion du ministre KOUDANDE

22 novembre 2016 par Hubert Marcel
Le Syndicat National des Travailleurs du Développement Rural (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires