jeudi, 8 décembre 2016 •

111 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Commission sur les réformes politiques et institutionnelles : Les non dits du travail réalisé




Mardi dernier , la commission Djogbénou chargée de proposer les réformes politiques et institutionnelles a remis son rapport au Président Patrice Talon. Mais dans ce laborieux travail fait , on a oublié de dire au peuple un certain nombre de vérités.

Après plus d’un mois de travail , la commission chargée de réfléchir ou de proposer les réformes à faire au Bénin sur les plans politique et institutionnel a déposé mardi dernier son rapport. Au cours de la cérémonie de remise dudit rapport au palais de la Marina, on a noté la satisfaction qu’exprimait le visage de tout ceux qui étaient présents y compris le chef de l’Etat. Un travail a été commandé , il a été fait et déposé, c’est bien.
Mais c’est sans oublier que les Béninois ne sont pas dupes. Ils savent que les membres de la commission n’ont pas travaillé gratuitement ou à crédit. Ils ont été certainement rémunérés d’une manière ou d’une autre. Première question donc pour le commun des Béninois, combien a coûté le travail fait ? Ensuite, est-ce que vraiment, toutes les couches sociales du Bénin ont été consultées ou écoutées comme on l’a dit ? Pas vraiment ! Le Bénin, ce n’est pas seulement les intellectuels, les fonctionnaires, les cadres, la presse, les juristes, les magistrats, les enseignants. Il y a également les paysans, les ménagères, les diplômés sans emploi, les élèves, les étudiants, les vendeurs d’essence, les cambistes, les commerçants, les artisans, les chauffeurs, les analphabètes, ... etc. Ce qui est bien regrettable et déplorable dans une certaine mesure. Pour rappel, on a rédigé la constitution du 11 décembre 1990 dans presque les mêmes conditions puisque dans le processus de vulgarisation du texte avant le vote, ce sont des intellectuels qui ont proposés au peuple d’amender ce qu’il n’avait pas bien compris. 25 ans après, on voit les failles de cette constitution qu’on veut aujourd’hui, retoucher. Autre chose, même si toutes les couches de la société ont été consultées ou reçues, ce sont les représentants de certains secteurs d’activités ou des gens non représentatifs qui l’ont été. L’on ne dit pas que la commission Djogbénou a fait du mauvais travail mais elle n’a pas comblé toutes les attentes. Le chef de l’Etat se doit de vulgariser le texte pour que le peuple s’en imprègne avant le référendum pour que chaque Béninois soit véritablement situé sur le contenu.

Par Marie Soeur Tampily

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

30 juin 2016 par Hubert Marcel



Une bande de malfrats mis en déroute

7 décembre 2016 par Hubert Marcel
Une patrouille mixte de policiers, gendarmes et chasseurs (...)
Lire la suite

Les syndicats désapprouvent la liquidation des structures du (...)

6 décembre 2016 par Dg24h
Les centrales et confédérations syndicales ont manifesté, à la Bourse du (...)
Lire la suite

UFUK-Bénin sollicite le Chef de l’Etat

6 décembre 2016 par Dg24h
L’école privée internationale Ufuk-Bénin est connue au Bénin pour ses (...)
Lire la suite

Phase d’essai dans les usines d’égrenage à Kandi et Banikoara

5 décembre 2016 par Dg24h
L’égrenage de coton graine dans les usines de Kandi et de Banikoara (...)
Lire la suite

Adankpo lance « Mes batailles pour la Rupture »

5 décembre 2016 par Dg24h
L’infosec de Cotonou a été le cadre samedi dernier du lancement d’un (...)
Lire la suite

La vérité sur l’histoire de la fameuse jeune fille qui se serait (...)

5 décembre 2016 par Dg24h
Par : Amir Nabil Comme une traînée de poudre, la nouvelle a fait le (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires