jeudi, 20 janvier 2022 •

482 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Comment l’Afrique relèvera le défi de Hegel




(Par Roger Gbégnonvi)

​Quel Africain au sud du Sahara n’a jamais murmuré tout seul : « Et l’Afrique dans tout ça » ? Face au monde occidental sans cesse créateur, modelant et remodelant la vie, installant les OGM, l’intelligence artificielle et le mondialisme, projetant avec ardeur le transhumanisme, etc., la lenteur de l’Afrique a tout de l’immobilisme, et l’Africain, sensé et conscient, peut en devenir pensif. Homme lui aussi, n’aurait-il cependant aucune impulsion à insuffler à l’existence ? N’aurait-il qu’à tout recevoir pour le meilleur et pour le pire, n’aurait-il qu’à parasiter le monde ? Un parasite ne s’enrichit pas à se contenter des miettes de quelque table. Et l’Afrique est pauvre bien qu’elle ait sur son sol et en son sol tout ce dont a besoin l’Occident industriel et qu’il vient chez elle ramasser. Incapable en effet d’exploiter elle-même ses matières premières, l’Afrique laisse emporter ses richesses contre des royalties dont elle se contente volontiers, quitte à paraître insouciante, voire fainéante. Et donc, méprisable. Prête à étaler ses problèmes sans pour autant qu’on la voie s’enrager pour conquérir les solutions, l’Afrique se fait mépriser par ses « partenaires au développement ».
​Le Président des Etats-Unis reçoit les Chefs d’Etat africains en groupe, comme si chacun, seul, ne saurait mériter les mêmes honneurs que le Président du Mexique, seul. Sans consulter outre mesure ses ‘‘homologues’’ africains, le Chef d’Etat français renverse la table. Non plus France-Afrique mais Afrique-France. Et il y convie des jeunes Africains mandatés par lui seul. Ses invités saisissent l’occasion pour conspuer, face aux caméras de la télévision, « la marmite sale » qu’est à leurs yeux le prétendu partenariat entre la France et les pays africains. Et c’est peut-être le but recherché in petto par l’hôte : « Vous le voyez, les jeunes de vos pays ne comprennent rien à notre coopération. Faites bloc autour de moi pour que nous les ramenions à la raison ! » Sinon à quoi aura servi le déballage public dont l’hôte devait savoir qu’il se produirait ? Il consent à restituer au Bénin des « objets pillés par la France » (sic) dans les palais d’Abomey. Pourquoi garder certains, quitte à dévaloriser ceux qu’il a restitués ? « Bof, reprenez ceux-là ! Les plus originaux garniront mes musées. »
Ce sont exemples du mépris subliminal que doit subir l’Afrique de la part de ses ‘‘amis’’ occidentaux. Si l’on veut dénoncer ce mépris, s’en plaindre, le reprocher à l’Occident, il est devenu obsolète et inopérant d’évoquer l’esclavage et la colonisation. Et selon Aimé Césaire, même « la vieille négritude progressivement se cadavérise ». Pour répondre à la question « et l’Afrique dans tout ça ? », il faut évoquer Hegel, écrivant déjà en 1830 : « Nous laissons l’Afrique pour n’en plus faire mention. Elle ne fait pas partie du monde historique, elle ne montre ni mouvement, ni développement… [Sa] place se trouve encore au seuil de l’histoire universelle ». Il faut vouloir relever aujourd’hui le violent défi lancé à l’Afrique par le professeur Hegel. Pour le faire avec succès, l’Afrique doit combler sans délai comme une crevasse. Elle la comblera en écoutant le cœur battant de l’histoire universelle : le monde est écrit avant que d’être digitalisé, la mélodie est écrite avant que d’être chantée, la chorégraphie est écrite avant que d’être dansée, Moïse, Jésus et Muhammad sont écrits avant que d’être prêchés. « Ce que Dieu a déposé dans le monde, ce sont des mots écrits », écrit Michel Foucauld. Parce que l’animal n’écrit pas, il n’a pas créé de civilisation qu’il puisse exporter. Parce que l’homme écrit, il a créé des civilisations qu’il exporte, souvent à coups de sabre et de goupillon. Halte donc au sempiternel bavardage, à la procréation abondante et irresponsable, aux fronts prosternés quémandeurs du pain quotidien. Que toute l’Afrique se mette maintenant à écrire. N’importe quoi n’importe comment. Mais se mette à écrire. L’homme fait son salut par l’écriture. C’est ce qu’enseigne l’histoire des grandes civilisations.

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

13 novembre 2021 par Judicaël ZOHOUN




Voici le Mali en résistance exemplaire


15 janvier 2022 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Il y eut « Haïti où la négritude se mit debout (...)
Lire la suite

Les grands moments de la musique béninoise


13 janvier 2022 par Judicaël ZOHOUN
Nouvelle Publication CHRONIQUE Musique : Angélique Kidjo n’a pas (...)
Lire la suite

Si Jésus était né au sud du Sahara


8 janvier 2022 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Ce soir-là, alors qu’il ramenait au bercail son (...)
Lire la suite

Enfance africaine et stagnation africaine


18 décembre 2021 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Selon le poète William Wordsworth, « L’enfant (...)
Lire la suite

Ils seraient 156 dans le sillage des 26


4 décembre 2021 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Une rumeur. Mais si c’est une information, elle (...)
Lire la suite

Réglons le problème de l’hygiène des mains une fois pour toute


29 novembre 2021 par Judicaël ZOHOUN
La pandémie du Covid-19 a braqué les projecteurs sur le lavage des mains (...)
Lire la suite

Le monde francophone demeure le parent pauvre de l’aide française au (...)


17 novembre 2021 par Judicaël ZOHOUN
Le monde francophone n’a reçu que 20,5 % des aides françaises au (...)
Lire la suite

Abomey à nouveau célébré


6 novembre 2021 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Il faut croire qu’Abomey, la capitale de (...)
Lire la suite

Légaliser l’avortement au Bénin


30 octobre 2021 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​En République (‘‘la chose de tout le monde’’), il (...)
Lire la suite

Le gouvernement annonce une réforme pertinente et innovante des (...)


27 septembre 2021 par Judicaël ZOHOUN
Le Président de la République a présenté ce 21 septembre 2021 au Palais (...)
Lire la suite

La fraude en assurance santé : parlons-en !


23 septembre 2021 par Judicaël ZOHOUN
La fraude bouge, évolue, se transforme. Aussi diverse que mouvante, (...)
Lire la suite

Etranges parents des futurs citoyens du Bénin


18 septembre 2021 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Un rituel devenu. Septembre-octobre, la (...)
Lire la suite

Haïti ou le péché du monde


28 août 2021 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Chaque fois qu’Haïti se rappelle au bon souvenir (...)
Lire la suite

Pourquoi l’Afrique doit refonder son école


21 août 2021 par Judicaël ZOHOUN
​Informelle ou formelle, l’école est le lieu où l’être humain venu au (...)
Lire la suite

Reproduire ou produire : question à l’Afrique


14 août 2021 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Il y a dix ans, les 50 ans d’indépendance, âge (...)
Lire la suite

Le Bénin ne vit pas sous une dictature


28 mai 2021 par Judicaël ZOHOUN
Un texte bien inspirant avait récemment circulé, sur les réseaux sociaux (...)
Lire la suite

Une immigrée africaine devenue lesbienne malgré elle (Par Aliou (...)


24 mai 2021 par Judicaël ZOHOUN
Elle vient d’un pays musulman où l’homosexualité est vue comme une (...)
Lire la suite

Controverses sur la prolongation du mandat présentiel et le parrainage (...)


12 mars 2021 par Judicaël ZOHOUN
Résumé Cet article examine les risques d’instabilité liés à la situation (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires