samedi, 21 janvier 2017 •

3830 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Érosions côtière à l’est de Cotonou

Nécessité d’une commission d’enquête et d’un plan Orsec




Commencée depuis le régime Yayi , la lutte contre l’érosion côtière à l’est de Cotonou n’a pas servi en grand chose malgré la réalisations à coups de milliards des épis. Pour le gouvernement du nouveau départ , il y a nécessité de mettre sur pied urgemment une commission d’enquête et un plan Orsec.

Par : René Adéniyi

Le plan Orsec, c’est le dispositif mettant en jeu l’organisation des secours lorsqu’il s’agit d’une catastrophe, d’un grand danger ou tout autre calamité. Au Bénin, ce plan a beau exister mais vu depuis hier les ravages de l’érosion côtière à l’est de Cotonou, il est évident , que ce plan est moribond voire inefficace ou non opérationnel. A présent que les eaux de la mer sont entrain de ravager la côte dans le quatrième arrondissement de la ville et de ses environs, l’heure n’est plus aux visites sur le terrain mais à la prises d’actions salutaires à court , moyen et long terme. Les habitants de ces zones sinistrées ne pleurent plus les mains sur la tête ; elles ont l’âme abattue et ne savent plus à quels saints se vouer. Mais comme on le dit , il y a un dieu pour les malheureux. D’abord, il faut commencer par inviter les populations à quitter les lieux tout en emportant leurs biens. Ensuite, il s’agira de leur trouver où demeurer ne serait-ce que de manière provisoire. Après , les experts en érosion côtière et en génie maritime viendront voir ce qu’on peut faire pour le moment notamment examiner les failles des épis de Siafato réalisés à coups de milliards et qui n’ont servi à grand chose. Côté parlementaire, une commission d’enquête doit vite être formée pour se rendre très vite sur évaluer la situation, comprendre les causes du regain de l’érosion côtière et surtout , la manière dont ont été réalisés les épis. On s’en souvient que plusieurs fois, les riverains de ces épis avaient moult fois averti que ces épis étaient mal faits. Mais , on ne les avait pas écoutés. Maintenant , l’heure est très grave. Il va falloir agir vite et situer les responsabilités dans la mesure où certains se sont fait de l’argent alors que l’enjeu était de sauver les côtes béninoises des affres de l’érosion côtière.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

27 avril 2016 par La Rédaction



Le ministre Lucien Kokou reçoit les syndicats

20 janvier 2017 par Dg24h
Dans l’après-midi de ce jeudi 19 janvier 2017, le ministre de (...)
Lire la suite

Toboula veut déloger les taxi-motos sans domicile fixe

20 janvier 2017 par Dg24h
Ils devront rapidement se chercher un domicile. Les conducteurs de (...)
Lire la suite

Les pesticides rendent la vie dure aux apiculteurs de Tanguiéta

20 janvier 2017 par Dg24h
L’utilisation des pesticides pour la culture du coton conventionnel (...)
Lire la suite

Le domicile du feu Général Mathieu Kérékou à Natitingou n’est pas (...)

19 janvier 2017 par La Rédaction
L’opération de libération des espaces publics, lancée dans huit grandes (...)
Lire la suite

Deux trafiquants d’ivoire condamnés

19 janvier 2017 par Dg24h
Deux trafiquants d’ivoire ont été condamnés, le 17 janvier dernier, par le (...)
Lire la suite

Les vrais raisons de la crise de Wémèxwé

19 janvier 2017 par Dg24h
Le festival Wémèxwé 2017 n’a pas eu lieu cette année, malgré les (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires