samedi, 25 février 2017 •

144 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Festival International de Porto-Novo

Clôture en beauté de la 1ère édition du FIP




La première édition du Festival International de Porto-Novo (FIP) s’est achevée hier, par le grand carnaval de masques Zangbéto, Egun gun, Bourians dans les rues de Porto-Novo.

Le grand carnaval qui a marqué hier, la fin de la 1ère édition du Festival International de Porto-Novo (FIP) était au-delà des attentes. Si déjà l’événement de façon générale a été un succès, la grande démonstration des centaines de masques Zangbéto, Egun gun, Bourians, Gounoukô et divinités endogènes dans les rues de Porto-Novo a rehaussé la valeur de l’événement, au point d’amener les portonoviens à l’adopter désormais comme la fête nationale de la capitale béninoise.
En réalité, en initiant l’événement, le comité d’organisation du Festival rêve d’en faire un grand carnaval à l’image de celui de Rio au Brésil. Un gigantesque et immense carnaval à travers lequel Porto-Novo fera découvrir au Bénin et au monde ses richesses cultuelles, culturelles et artistiques.
Comme l’avait annoncé le maire de la ville dans son discours d’annonce de ce festival, « Ce carnaval, comme nous le concevons, sera l’emblème du festival de par sa grandeur, sa beauté et sa richesse culturelle et cultuelle. Il sera riche en son et image et fera sortir dans les rues de Porto-Novo, dans un immense défilé, des milliers de vodun masqués, les divinités, les artisans, les fanfares, les différents groupes musicaux ainsi que les populations. A l’image du carnaval de Rio qui vend si bien la samba au monde, Porto-Novo veut vendre le vodun à travers son carnaval. »
C’est donc à juste titre qu’hier, la ville de Porto-Novo a vibré et brillé de mille couleurs de ses plus grandes valeurs culturelles et cultuelles. Pratiquement tous les couvents des revenants ont répondu à l’appel. Il y avait hier, un nombre impressionnant de revenants « égoungoun » et de gardiens de nuit « Zangbéto » au cours du carnaval. A ceux-ci, il faut ajouter les bourians et beaucoup d’autres masques. Avant de converger vers le stade Charles de Gaulle ou le public a eu droit à une grande démonstration culturelle, ils ont sillonné la ville laissant découvrir la richesse culturelle de la capitale du Bénin.
Au stade Charles de Gaulle, l’hymne national exécuté par une fanfare a lancé les manifestations de la cérémonie de clôture du FIP. Après l’hymne, la fanfare a continué sa procession pour laisser place à un groupe "d’Adjogan" (rythme folklorique du royaume de Porto-Novo), cliquetis de gongs, trémoussements de hanches, pas cadencés etc... le défilé des conducteurs de vélos appelés "taxi kanan". ce fût ensuite le tour des bourians, gardiens de nuit « Zangbéto », et les revenants « égoungoun ». L’événement était riche en couleur, donc à la hauteur de l’ambition des initiateurs de l’événement. Déjà, on s’impatiente de voir venir la prochaine édition.
Dans son discours de clôture, le maire de Porto-Novo l’a clairement signifié, il s’agit du début d’une nouvelle aventure. « La première édition de ce festival est pour nous le début d’une autre aventure. Nous venons de poser le premier pas. Notre vœu est que la joie soit dans les cœurs et que notre futur consolide davantage les liens qui nous unissent… Aujourd’hui, après avoir analysé tout ce qui n’a pas bien marché, le nouveau conseil municipal, avec l’onction de la direction du PRD, veut prendre avec vous, des engagements pour un nouveau départ et pour faire mieux. Chers frères et sœurs, mettons-nous au travail avec abnégation et humilité, car les hommes et les femmes passeront mais Porto-Novo restera… » a déclaré le maire Emmanuel Zossou avant de remercier le préfet de l’Ouémé, ses collègues du Conseil municipal, les artistes, la presse et surtout les populations qui ont pris fait et cause pour ce festival. Le rendez-vous est donc pris une nouvelle édition dans un an.
Quelques images de l’évènement

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

15 janvier 2017 par La Rédaction



Des difficultés retardent la répression

25 février 2017 par La Rédaction
La montée du grand banditisme auquel le régime défunt était confronté, (...)
Lire la suite

D’importantes quantités de faux médicaments saisies à Dantokpa

24 février 2017 par Dg24h
D’importantes quantités de produits pharmaceutiques ont été saisies ce (...)
Lire la suite

Moussa Saka offre des lampadaires à la commune d’Adjarra

24 février 2017 par La Rédaction
Le richissime homme d’affaire Moussa Saka, fils d’Aricohé Super, offre (...)
Lire la suite

Une étudiante meurt au cours d’un avortement clandestin

24 février 2017 par La Rédaction
On l’appelle Floriane Alèhou, cette jeune femme de 25 ans est décédée (...)
Lire la suite

La situation au carrefour Caboma suscite des inquiétudes

24 février 2017 par La Rédaction
En plein de cœur de la ville de Cotonou, ce grand carrefour connu de (...)
Lire la suite

Les Béninois continuent de manger du mauvais pain ou du poison

24 février 2017 par La Rédaction
La population béninoise était confrontée à une insécurité alimentaire (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires