mardi, 16 avril 2024 -

1074 visiteurs en ce moment

Proposition de loi à l’Assemblée nationale

Ce qui justifie la révision de la Constitution (Assan Seibou)




Assan Seibou, député à l’Assemblée nationale, président du groupe parlementaire Bloc Républicain et initiateur d’une proposition de loi portant révision de la Constitution, a expliqué les raisons et le contenu de sa proposition. C’est le dimanche 04 février 2024 sur Bip radio.

La décision de la Cour constitutionnelle ordonne une relecture du Code électoral alors qu’une proposition de révision de la Constitution a été déposée à l’Assemblée nationale. Le député Assan Seibou, à l’initiative de la révision, a expliqué les motifs de sa proposition sur Bip radio. Pour le président du groupe parlementaire Bloc Républicain, il y a d’ « autres problèmes » au-delà de la difficulté liée aux parrainages des candidatures dans le cadre des élections législatives. Ces difficultés ne seront pas résolues même en faisant la mise en conformité du Code électoral tel que l’a ordonnée la Cour constitutionnelle.
« Dans le contenu actuel de la constitution, les élections présidentielles viennent en avril et le nouveau président doit être installé en mai. (…) Les législatives interviennent déjà en janvier. (…) Si on faisait comme cela, le mode de calcul et de répartition des sièges peut faire en sorte que celui qui n’a même pas la majorité de voix puisse avoir plus de sièges que ceux qui l’ont battu parce que, c’est une question de circonscription électorale », a expliqué Assan Seibou.
Le député cite à titre d’exemple les résultats des dernières élections législatives. « Le BR (Bloc Républicain, parti de la mouvance, Ndlr) et les LD (Les Démocrates, parti d’opposition, Ndlr), par exemple, il y a eu un écart de près de 100.000 voix. Mais, ils ont les mêmes nombres de sièges ».
Dans ces conditions, le président qui sera élu à l’issue de l’élection aura en face une Assemblée qui lui serait d’entrée opposée. « (…) Nous aurons un président qui va hériter d’une opposition qui peut être radicale », a analysé Assan Seibou. Pour le député, « la loi sur le système partisan de notre pays (…) ne permet pas une cohabitation ». L’objectif de la réforme du système partisan est de créer de grands partis.
La proposition de révision vise alors à organiser l’élection présidentielle en premier pour « permettre au nouveau président qui va entrer en 2026 d’avoir une élection législative devant lui pour qu’il puisse se donner la chance d’avoir une majorité ». A en croire l’initiateur de la loi portant révision, la « gouvernance » serait « un peu tendue » pour un président qui n’a pas la majorité au parlement.
Assan Seibou se dit préoccupé par la « stabilité et le développement du pays ». Il ajoute être contre un éventuel troisième mandat. « (…) La suggestion est bonne, elle ne touche aucun fondamental (de la Constitution, Ndlr), a ajouté le député.
A l’en croire, le Chef de l’Etat Patrice Talon l’a également martelé lors de ses récents échanges avec les partis représentés à l’Assemblée nationale. Le président de la République ne veut ni d’un 3è mandat ni qu’on touche aux fondamentaux.
M. M. 

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

6 février 2024 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah




La 1ère session ordinaire 2024 ouverte à l’Assemblée nationale


15 avril 2024 par Akpédjé Ayosso
La première session ordinaire de l’Assemblée nationale au titre de (...)
Lire la suite

Des recommandations des LD pour une diplomatie béninoise proactive


14 avril 2024 par Akpédjé Ayosso
Des analyses sur la diplomatie béninoise ont été faites lors d’un (...)
Lire la suite

Une délégation du BR à l’école du Parti communiste chinois


13 avril 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Avant de s’envoler sur le territoire chinois pour une série de (...)
Lire la suite

Communiqué de Presse du parti Alliance des Forces Nouvelles (AFN)


1er avril 2024 par Judicaël ZOHOUN
Depuis le 24 mars 2024, une nouvelle ère s’ouvre sur le Sénégal. La (...)
Lire la suite

Le parti UP-R enregistre des démissions à Porto-Novo


26 mars 2024 par
Démission collective au parti Union Progressiste le Renouveau (UP-R) (...)
Lire la suite

Dandi Gnamou échange avec le président de la Cour constitutionnelle


26 mars 2024 par Akpédjé Ayosso
La présidente de la Haute cour de justice, Professeure Dandi Gnamou a (...)
Lire la suite

Les partis politiques deviennent des institutions avec le nouveau (...)


13 mars 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Le parlement béninois a adopté, mardi 05 mars 2024, la loi n°2024-13 (...)
Lire la suite

Le Code consacre l’accord de gouvernance et non les alliances de partis


11 mars 2024 par Marc Mensah
Le nouveau Code électoral adopté le 5 mars 2024 à l’Assemblée (...)
Lire la suite

Il faut être représentatif pour prétendre diriger le Bénin


10 mars 2024 par Akpédjé Ayosso
Le système partisan au Bénin se renforce avec l’adoption, mardi 5 (...)
Lire la suite

Talon invité à ne pas promulguer en l’état la loi portant Code électoral


7 mars 2024 par Marc Mensah
La Plateforme Electorale des Organisations de la Société Civile (...)
Lire la suite

Des dispositions de durcissement de la loi électorale (PEOSC)


6 mars 2024 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah
La Plateforme Electorale des Organisations de la Société Civile (...)
Lire la suite

79 députés contre 28 adoptent le nouveau code électoral au Bénin.


6 mars 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Les duos de candidats à l’élection présidentielle de 2026 au Bénin (...)
Lire la suite

Les handicapés aspirent aux fonctions politiques au Bénin


19 février 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Pour leur mieux être dans la société, les personnes handicapées (...)
Lire la suite

Les grandes décisions de ce mercredi 14 février


14 février 2024 par Akpédjé Ayosso
Le Conseil des ministres s’est réuni ce mercredi 14 février 2024, (...)
Lire la suite

Voici les amendements au Code proposés par le parti RN de Prudencio


13 février 2024 par Marc Mensah
Le parti Renaissance Nationale (RN) de Claudine Prudencio suggère (...)
Lire la suite

Claudine Prudencio invite les présidents à prioriser l’intérêt (...)


9 février 2024 par Akpédjé Ayosso
La présidente du parti Renaissance Nationale (RN) Claudine, Afiavi (...)
Lire la suite

Patrice Talon est contre la révision de la Constitution


9 février 2024 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
Face à la presse ce jeudi 8 février 2024, le Chef de l’Etat Patrice (...)
Lire la suite

Les Démocrates chez l’ambassadeur de Russie


2 février 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
L’ambassadeur de la Fédération de Russie près le Bénin et le Togo, (...)
Lire la suite




Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires