mardi, 24 janvier 2017 •

3073 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Ce que Lionel Zinsou propose à la jeunesse




C’est un candidat très détendu dans un débat de haut niveau que les téléspectateurs ont eu hier dans l’émission « Moi, Président » de la télévision nationale. De ses explications, il ressort que Lionel Zinsou a une maitrise parfaite des réalités du Bénin. Les solutions qu’il propose sont justes et inspirées de ses riches expériences. Le Bénin peut réellement marcher avec son projet de société novateur qui n’a pas manqué de séduire les téléspectateurs.
C’est la question de l’emploi des jeunes qui constitue un souci majeur pour le candidat Lionel Zinsou. "La jeunesse est la priorité de mon projet de société. Pour les jeunes, il faut une solidarité nationale pour l’emploi des jeunes afin de créer des emplois locaux dans les communes", a-t-il affirmé. Lionel Zinsou croit dur comme fer que cette couche peut booster le développement du pays si elle est vraiment mieux gérée. Autrement, une bombe sociale se prépare. C’est pourquoi dès sa prise de fonction, il propose que des activités soient créées dans les entreprises et communes pour occuper les jeunes. Un effort de solidarité sera fait dans ce sens pour que l’Etat consacre 2% du budget national à cet effort. Compte tenu de l’urgence de la question, un collectif budgétaire va permettre de mettre en application cette mesure dont les effets doivent se faire sentir dès la prise de fonction de Lionel Zinsou. « Il faut des mesures pour créer des activités nouvelles dans les entreprises et les collectivités locales », a-t-il expliqué. A ceux qui se demandent si Lionel Zinsou disposera d’autant de marge de manœuvre pour mettre en pratique sa vision, Lionel Zinsou se vante de la force politique et de la majorité parlementaire dont dispose le groupe auquel il appartient. « Nous irons vite parce que nous avons les moyens politiques pour faire aboutir ces idées », a-t-il expliqué.
En ce qui concerne l’employabilité des jeunes, Lionel Zinsou appelle les jeunes à se lancer dans les formations sans jamais se culpabiliser par rapport aux prétendues filières mal choisies. L’Etat apportera dans ce domaine un appui sur trois années où les jeunes compétents tout en exerçant dans leur domaine, pourront se faire former pour le renforcement de leurs capacités. Lionel Zinsou pense également à la création d’un fonds souverain de 100 milliards destinés à préparer les générations futures pour assurer la relève. « Nous allons le constituer avec les excédents disponibles à la caisse de sécurité sociale pour financer ce fonds », a-t-il rassuré.
Sur la question de la croissance, Lionel Zinsou veut que cette croissance soit suivie du vrai développement à la base. Même si la Banque mondiale annonce une évolution constante du Bénin depuis cinq années, il faut reconnaitre la majorité des Béninois vit mal puisque la croissance a simplement permis à la classe la mieux lotie de renforcer sa richesse au moment où les pauvres sont devenus plus pauvres. La richesse du pays a presque doublé en dix années sans que le panier de la ménagère ne ressente un changement notable. Pour le candidat Lionel Zinsou, la croissance ne garantit pas le développement.

Des mesures et des solutions fortes

Et c’est justement pour cela qu’il va falloir créer des activités nouvelles dans tous les secteurs et prendre des mesures pour toujours directement à la vie des populations. Pour donc éviter que le malaise lié au chômage ne conduise à la crise sociale, il faut créer une société égalitaire où chacun tire son épingle du jeu avec la croissance. En guise de solution, le candidat Lionel Zinsou estime qu’il va falloir une solidarité nationale. L’Etat devra donner à chacune des familles les plus pauvres une somme de 100.000 comme soutien afin de booster le pouvoir d’achat. Il va falloir également fournir de l’électricité propre et gratuite aux familles démunies pour les soulager de certaines charges. Cette solidarité nationale passe également par la perpétuation du système des cantines scolaires pour soulager les parents des peines de pitance de leurs enfants qui devront se rendre aux cours. "Nous proposons la création d’une Banque agricole dont les guichets seront dans les communes à la base. Il faut cesser de dire que les paysans sont des analphabètes qu’il faut recadrer. Il faut utiliser les excédants du système de sécurité sociale pour créer un fonds souverain géré par les professionnels", a-t-il déclaré, avant d’annoncer une aide financière à 100.000 familles les plus pauvres. Comme pour dire qu’il veut gouverner pour les pauvres.

En ce qui concerne le secteur privé, Lionel Zinsou annonce que les entreprises bénéficieront des allègements fiscaux et se sentiront en sécurité pour l’exercice de leurs activités. Il y a aura des incubateurs pour accompagner au mieux les entreprises. Le candidat de l’Alliance républicaine donne toutes les assurances aux entreprises qui existent ou qui vont s’installer.
Pour lui, Maria Gléta a été un échec qu’il faut avoir le courage de reconnaître. Mais il promet une augmentation progressive de l’énergie. Avant la solution définitive, le programme « Lumière pour tous » va soulager un tant soit peu les populations.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

3 mars 2016 par Dg24h



Dakpè Sossou interpelle le gouvernement sur le programme de micro (...)

23 janvier 2017 par La Rédaction
L’honorable Dakpè Sossou est très actif sur le chantier du contrôle de (...)
Lire la suite

Les membres du CEJ se mobilisent à Porto-Novo

21 janvier 2017 par Dg24h
Le Cercle d’Etudes des Jeunes (CEJ) s’est réuni ce samedi 21 janvier (...)
Lire la suite

La convention patriotique des forces de gauche critique le (...)

19 janvier 2017 par Dg24h
Les membres de la convention patriotique des forces de gauche (Cpfg) (...)
Lire la suite

L’Assemblée interpelle le Gouvernement sur les violences interconfessionnelle

13 janvier 2017 par La Rédaction
Les violents affrontements qui ont opposé, en début de semaine, les (...)
Lire la suite

Edmond Agoua indexe le gouvernement Talon

13 janvier 2017 par La Rédaction
L’examen de la question relative à la chute de la filière véhicules (...)
Lire la suite

La fête "WEMEXWE" suspendue jusqu’à nouvel ordre

13 janvier 2017 par La Rédaction
Par décision de justice en date du 12 janvier 2017, du tribunal de (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires