jeudi, 27 avril 2017 •

194 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

CONFEDERATION SYNDICALE DES TRAVAILLEURS DU BENIN (CSTB)




Les responsables de la Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (CSTB) affichent leur position vis-à-vis des dispositions que prend le gouvernement dans le cadre de la rentrée des classes de l’année 2016-2017. En effet, après le long communiqué du secrétaire confédéral Paul E. Iko publié la semaine écoulée, dans lequel ce dernier dénonçait beaucoup d’irrégularités, les "rouges" reviennent à la charge ce lundi 26 septembre à travers un point de presse. Lire le communiqué lu a cet effet.

CONFEDERATION SYNDICALE DES TRAVAILLEURS DU BENIN (CSTB)

Cotonou, le 26 septembre 2016
Communiqué au peuple et aux enseignants
Le Ministre des Enseignements Maternel et Primaire vient de décharger 618 Directeurs de leur poste de Direction : Raison affichée : les intéressés seraient coupables d’insuffisance de travail et de contribution aux faibles résultats scolaires après les examens de fin d’année 2015-2016.
La CSTB, au vue de la situation objective que présente l’école aujourd’hui, est scandalisée et apporte la réaction suivante :
D’abord, la CSTB a toujours milité pour des sanctions car un agent qui refuse délibérément assumer une tâche publique doit être puni.
La CSTB a toujours dit que le service public doit être rempli avec patriotisme et ceux qui, par négligence ou par paresse, arrivent à des résultats inconcevables doivent être sanctionnés. Mais pour le cas d’espèce, que constatons-nous ?
L’école est complètement détruite. Elle est plongée dans un abîme profond où tous les compartiments sont dans un état de dégradation avancée.
Presque toutes les classes sont sans maîtres. Des écoles à 06 classes se retrouvent avec 02 ou 03 maîtres.
Le programme qui ne permet ni de lire ni d’apprendre, ni de calculer, ni même de retenir abêtit les enfants depuis plusieurs années et reste imposé aux directeurs d’écoles et aux enseignants. Les subventions pour faire fonctionner les classes n’arrivent jamais à temps et ne sont jamais payés totalement. L’enfant sans maître et qui a accumulé des lacunes depuis le CI peut-il être apte à réussir au CM2 après cinq ans de graves insuffisances en matière d’instruction ?
Par quel miracle le Directeur doit-il opérer la magie de faire réussir des enfants presque abrutis et incompétents ?
Le Directeur qui, pour la plus part du temps, est chargé de coordonner en même temps toutes les activités de l’école et de pratiquer le jumelage des classes ne peut pas être apte à donner de bons résultats.
Le Directeur d’école n’est donc pas responsable des mauvais résultats obtenus en fin d’année.
En prenant cet arrêté qui décharge 618 Directeurs, le Ministre détourne l’attention du peuple sur les raisons de l’échec scolaire. Il s’agit là de la démagogie qui rend responsables les Directeurs et fait d’eux des boucs émissaires.
Non ! les Directeurs d’école ne peuvent pas être tenus pour responsables de l’échec scolaire.
Nous ne devons pas accepter que les Directeurs d’école soient déchargés, car l’objectif est de faire pression sur ceux-ci pour qu’ils combattent tout mouvement de protestation dans les écoles. Nos Directeurs intimideront désormais les enseignants, argumentant que si les résultats sont mauvais, ils seront les seuls tenus pour responsables par l’Etat.
La CSTB proteste contre cet acte répressif et provocateur mis en place par le Ministre bien inspecteur qui connaît les problèmes de l’école et exhorte les enseignants et les Directeurs à protester eux aussi contre la non satisfaction de leurs revendications.
Elle exige le rétablissement de ces Directeurs dans leurs fonctions et ce sera justice.
Il nous faut protester tous fort et très fort contre cet état de fait et exiger les meilleures conditions pour la réussite des élèves
Battons-nous !
Battons-nous pour le mieux-être des enseignants et des élèves !
Battons-nous pour une meilleure l’école !
Une école au service du Peuple
Luttons pour une école au service du peuple !

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

27 septembre 2016 par Dg24h



Le conflit entre producteurs et éleveurs à Kétou impacte la production (...)

27 avril 2017 par Dg24h
Les conflits entre éleveurs et agriculteurs dans l’arrondissement (...)
Lire la suite

L’Unstb exige l’annulation du concours organisé à la Cnss Publiè

27 avril 2017 par Dg24h
L’Union nationale des syndicats des travailleurs du Bénin (Unstb) exige (...)
Lire la suite

Le Bénin célèbre la journée des jeunes filles dans le secteur des (...)

27 avril 2017 par Dg24h
La communauté internationale célèbre, ce jeudi 27 avril 2017, la journée (...)
Lire la suite

Un nouveau dispensaire à Dékanmey (Azové)

27 avril 2017 par Dg24h
Le maire d’Aplahoué, Casimir Sossou, accompagné de quelques membres de (...)
Lire la suite

Une dizaine de douaniers interpellés pour une affaire de véhicules

27 avril 2017 par Dg24h
Une dizaine de douaniers est actuellement au Tribunal de première (...)
Lire la suite

L’importation de viande en provenance du Brésil suspendue au (...)

27 avril 2017 par Dg24h
A travers une note conjointement signée par le ministre de l’Industrie, (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE

Derniers articles

Autres vidéos





Les plus populaires