lundi, 16 janvier 2017 •

visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

« C’est avec plaisir que je rencontrerai Thomas Boni Yayi » dixit Patrice Talon




Le Nouveau Président du Bénin a donné, lundi soir, son tout premier point de presse. En attendant de prêter serment, Patrice Talon s’est prononcé sur plusieurs questions.

Interrogé sur ses rapport avec le président sortant Thomas Boni Yayi, Patrice Talon a expliqué qu’il « serait de bon ton pour nous-mêmes, pour les Béninois, qu’une certaine convivialité, je dirais même une certaine amitié, s’affiche. Puisque, comme vous le savez, Thomas Boni Yayi était un ami. Ce qui nous a opposés, c’est désormais du passé. Donc, il n’y a plus de raisons que nous soyons adversaires. C’est avec plaisir que je le rencontrerai. C’est avec plaisir que j’échangerai sur ce différend que nous avons eu. Puis il me donnera des conseils parce qu’il a eu une charge, je sais très difficile. La campagne a été un peu dure par moment parce que le président a soutenu activement son dauphin, parfois avec quelques dérapages. »

Pour ce qui est de la manière dont-il va gérer le pouvoir ? Le nouveau Président parle d’un gouvernement réduit contrairement à son prédécesseur. Mais le vrai problème est qu’il a été soutenu par un nombre important de candidats. Donc il est tenu de leur être reconnaissant. De quelle manière ? il n’a pas été clair.

En ce qui concerne ses rapports avec le Président du patronat béninois arrivé en 3e position à l’issue du 1er tour, Patrice talon n’a pas été précis. Toujours est-il que Sébastien Ajavon a pris de l’importance et ses ambitions demeurent intactes pour l’avenir. Patrice Talon va-t-il composer avec Sébastien Ajavon ou il lui fera la promesse qu’il sera son dauphin dans cinq ans ?

Autre point important, c’est celui lié à la classe politique le nouveau chef de l’Etat ne dispose pas d’une majorité à l’Assemblée nationale, les grands partis politiques, les Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE), le Parti du renouveau démocratique (PRD) et la Renaissance du Bénin (RB) ont soutenu Lionel Zinsou. Or, pour ses réformes, le chef de l’Etat a forcément besoin du soutien de la majorité à l’rassemblée. N’étant pas en mesure de dissoudre l’assemblée, il est tenu de composer avec ces partis.

Finafa H.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

23 mars 2016 par La Rédaction



Les confidences de Bob Denard sur le coup d’Etat du 16 janvier (...)

16 janvier 2017 par Dp24h
Le coup me paraît jouable à plusieurs titres. D’abord, mes contacts du (...)
Lire la suite

L’Assemblée interpelle le Gouvernement sur les violences interconfessionnelle

13 janvier 2017 par La Rédaction
Les violents affrontements qui ont opposé, en début de semaine, les (...)
Lire la suite

Edmond Agoua indexe le gouvernement Talon

13 janvier 2017 par La Rédaction
L’examen de la question relative à la chute de la filière véhicules (...)
Lire la suite

Patrice Talon serait-il à l’image de Soglo, Kérékou ou Yayi (...)

9 janvier 2017 par La Rédaction
Les Béninois adeptes des religions traditionnelles sont en fête ce mardi (...)
Lire la suite

Adrien Houngbédji s’engage à renforcer la collaboration avec le (...)

9 janvier 2017 par La Rédaction
Le personnel, les députés et le président de l’Assemblée nationale, Me (...)
Lire la suite

Discours du Président de l’Assemblée

9 janvier 2017 par La Rédaction
Le personnel civil, administratif et militaire de l’assemblée nationale (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires