mardi, 28 février 2017 •

97 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

« C’est avec plaisir que je rencontrerai Thomas Boni Yayi » dixit Patrice Talon




Le Nouveau Président du Bénin a donné, lundi soir, son tout premier point de presse. En attendant de prêter serment, Patrice Talon s’est prononcé sur plusieurs questions.

Interrogé sur ses rapport avec le président sortant Thomas Boni Yayi, Patrice Talon a expliqué qu’il « serait de bon ton pour nous-mêmes, pour les Béninois, qu’une certaine convivialité, je dirais même une certaine amitié, s’affiche. Puisque, comme vous le savez, Thomas Boni Yayi était un ami. Ce qui nous a opposés, c’est désormais du passé. Donc, il n’y a plus de raisons que nous soyons adversaires. C’est avec plaisir que je le rencontrerai. C’est avec plaisir que j’échangerai sur ce différend que nous avons eu. Puis il me donnera des conseils parce qu’il a eu une charge, je sais très difficile. La campagne a été un peu dure par moment parce que le président a soutenu activement son dauphin, parfois avec quelques dérapages. »

Pour ce qui est de la manière dont-il va gérer le pouvoir ? Le nouveau Président parle d’un gouvernement réduit contrairement à son prédécesseur. Mais le vrai problème est qu’il a été soutenu par un nombre important de candidats. Donc il est tenu de leur être reconnaissant. De quelle manière ? il n’a pas été clair.

En ce qui concerne ses rapports avec le Président du patronat béninois arrivé en 3e position à l’issue du 1er tour, Patrice talon n’a pas été précis. Toujours est-il que Sébastien Ajavon a pris de l’importance et ses ambitions demeurent intactes pour l’avenir. Patrice Talon va-t-il composer avec Sébastien Ajavon ou il lui fera la promesse qu’il sera son dauphin dans cinq ans ?

Autre point important, c’est celui lié à la classe politique le nouveau chef de l’Etat ne dispose pas d’une majorité à l’Assemblée nationale, les grands partis politiques, les Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE), le Parti du renouveau démocratique (PRD) et la Renaissance du Bénin (RB) ont soutenu Lionel Zinsou. Or, pour ses réformes, le chef de l’Etat a forcément besoin du soutien de la majorité à l’rassemblée. N’étant pas en mesure de dissoudre l’assemblée, il est tenu de composer avec ces partis.

Finafa H.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

23 mars 2016 par La Rédaction



Jean Michel Abimbola installe le parti Rnd dans le Zou

27 février 2017 par Dg24h
L’élu de la 21ème circonscription électorale a procédé ce samedi 25 (...)
Lire la suite

Epiphane Quenum soutient désormais Talon

27 février 2017 par Dg24h
Ce samedi 25 février 2017, dans une déclaration faite à l’issue d’une (...)
Lire la suite

Après la libération des espaces publics, les boutiques seront (...)

23 février 2017 par Dg24h
Les exploitants des bars restaurants et autres boutiques ceinturant le (...)
Lire la suite

Les missions de la Cour de justice de la CEDEAO exposées aux (...)

23 février 2017 par La Rédaction
Les procédures de saisine de la Cour de justice de la CEDEAO sont (...)
Lire la suite

Le président Houngbédji reçoit des investisseurs internationaux

23 février 2017 par Dg24h
Le Président de l’Assemblée a reçu en audience le 22 février 2017, à (...)
Lire la suite

Aucun Projet de révision de la Constitution à l’ordre du jour

22 février 2017 par Dg24h
Le projet de révision de la Constitution n’est pas inscrit à l’ordre du (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires