mardi, 24 janvier 2017 •

3454 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Boni Yayi rentre dans le cercle des anciens présidents de la Republique




Il est officiellement rentré dans le cercle très fermé des anciens présidents de la République du Bénin. Il devient un sage après dix ans de gestion du pouvoir d’Etat. Il s’est couché hier en tant que Président de la la République, mais se réveille ce matin comme un simple citoyen, un gouverné.
Depuis la soirée d’hier, le citoyen Boni Yayi siège à la même loge que Emile Derlin Zinsou et Nicéphore Dieudonné Soglo, en tant que anciens présidents de la république du Dahomey et du Bénin. Mais contrairement aux deux anciens autres présidents, Boni Yayi aura à lui tout seul passé dix années successives à la tête du Bénin. Deux mandats au cours desquels l’homme aura tout donné pour le pays qu’il dit aimé tant. Dans les dernières heures qui ont caractérisé son séjour au palais de la marina, Boni Yayi a mis le temps à profit pour demander pardon à certaines couches socioprofessionnelles de la population béninoise.
En effet, désireux de passer une retraite apaisée, le désormais ancien président Boni Yayi a passé le restant du temps de sa fonction présidentielle pour demander pardon aux diplomates, militaires, policiers, journalistes et à différentes autres couches de la nation béninoise. Au cours de ces différentes sorties dans le pays, où des différents déjeuners d’au revoir offert à l’attention des différentes composantes de la nation, Boni Yayi a demandé pardon pour les impairs, ce que lui-même appelle des intrigues politiques, qu’il a eu à commettre à la tête du pays, et surtout pendant la dernière campagne électorale qui s’est soldée par l’échec de son candidat Lionel Zinsou. « … Je vous demande pardon …, Tout ce que jai dit, ou fait pendant la campagne électorale étaient des intrigues politiques…, Je vous demande pardon…, Je vous laisse la République…, Je vous laisse le Bénin…, Je vous confie à Dieu…, Merci, Merci pour tout…, » Tels sont quelques propos que l’homme servait fréquemment à ses hôtes lors de ces différentes rencontres de partages au terme de son deuxième et dernier mandat présidentiel.
Dans ces discours d’adieu au peuple béninois, le désormais citoyen Boni Yayi aura fait amende honorable. Il sest montré exemplaire dans le fond et la forme. Avec à la clé des gestes de générosité qui ont charmé plus d’un.

Gestes de gratifications à ces plus proches collaborateurs

Pendant qu’il égrenait ses dernières heures à la tête de la République, Boni Yayi a pris toutes les dispositions pour passer ces moments dans la convivialité. Après son dîner avec les éléments de la garde républicaine et les différents collaborateurs qui ont travaillé à ses côtés ces dix dernières années, Boni Yayi a aussi instruit les responsables de la grande chancellerie pour compter dans différents ordres de mérites du pays, ces désormais anciens collaborateurs. C’est ce qui a débouché sur la cérémonie de décoration du dimanche dernier au palais de la Marina. Doit-on fait cas de la distribution de "primes" aux femmes du marché dantokpa dans les dernières heures du second tour de la présidentielle. Le fameux décret octroyant des primes avec dix ans de rétroactivité aux DC et SGM des ministères est aussi une forme de gratification de Boni Yayi à ces désormais anciens collaborateurs. L’homme a fait tout cela afin de partir le coeur tranquille.

Amir NABIL

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

6 avril 2016 par Dg24h



Dakpè Sossou interpelle le gouvernement sur le programme de micro (...)

23 janvier 2017 par La Rédaction
L’honorable Dakpè Sossou est très actif sur le chantier du contrôle de (...)
Lire la suite

Les membres du CEJ se mobilisent à Porto-Novo

21 janvier 2017 par Dg24h
Le Cercle d’Etudes des Jeunes (CEJ) s’est réuni ce samedi 21 janvier (...)
Lire la suite

La convention patriotique des forces de gauche critique le (...)

19 janvier 2017 par Dg24h
Les membres de la convention patriotique des forces de gauche (Cpfg) (...)
Lire la suite

L’Assemblée interpelle le Gouvernement sur les violences interconfessionnelle

13 janvier 2017 par La Rédaction
Les violents affrontements qui ont opposé, en début de semaine, les (...)
Lire la suite

Edmond Agoua indexe le gouvernement Talon

13 janvier 2017 par La Rédaction
L’examen de la question relative à la chute de la filière véhicules (...)
Lire la suite

La fête "WEMEXWE" suspendue jusqu’à nouvel ordre

13 janvier 2017 par La Rédaction
Par décision de justice en date du 12 janvier 2017, du tribunal de (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires