jeudi, 23 mars 2017 •

122 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Energie électrique

Bénin et Togo, toujours ensemble pour la construction du barrage d’Adjarrala




Les République du Bénin et celle du Togo sont toujours ensemble pour la construction du barrage hydroélectrique d’Adjarrala qui doit fournir de l’énergie aux populations des deux pays.

La mise en œuvre du projet par les deux parties a été encore confirmée en début de cette semaine par l’implantation sur le chantier des drapeaux du Bénin, du Togo et de la Chine, dont l’entreprise est chargée de la réalisation du projet.
Le préfet du département du Couffo, Christophe H. Mègbédji et son homologue du Moyen-Mono du Togo, le colonel Dana Nadjindo Djato, ont procédé dans l’après-midi de lundi 23 janvier, en présence du représentant de la Chine, à l’implantation des drapeaux des trois pays sur le site d’aménagement du barrage hydroélectrique, a constaté le correspondant de l’ABP.
« Aujourd’hui, nous venons à travers la montée des couleurs des deux pays certifier que le Togo et le Bénin sont ensemble pour la construction de ce grand ouvrage qui sera un barrage hydroélectrique qui va donner de la lumière à nos deux pays », a confié le préfet du Moyen-Mono.
« Je viens confirmer aujourd’hui que le Togo est avec son pays frère le Bénin pour la construction de ce barrage », a confirmé le colonel Dana Nadjindo Djato, pour couper cours aux rumeurs sur les réseaux sociaux faisant état de ce que le Togo se serait retiré du projet.
Même son de cloche au niveau de la partie béninoise. Le préfet du Couffo a assuré que « le Bénin et le Togo sont toujours ensemble pour conduire jusqu’à terme ce chantier ».
Christophe Mègbédji a plaidé pour que la collaboration entre la Chine, le Togo et le Bénin soit maintenue jusqu’à la fin des travaux.
Selon le représentant de la Chine en charge des travaux, Yan ZhongKui, les techniciens chinois sont fiers de bénéficier du soutien du Togo et du Bénin et espèrent aller au bout du chantier pour que les conditions de vie des deux peuples soient améliorées.
Aujourd’hui, on peut constater sur le chantier que les travaux ont démarré avec des activités préparatoires dont la construction des cités, des laboratoires pour le béton, le fer et l’aménagement du site de stockage des explosifs.
D’un coût total de 266 milliards de francs CFA, le projet démarré en 2016 devrait s’achever d’ici 4 ans. La société Sinohydro Africa est chargée de construire le barrage sur le fleuve Mono.
L’ouvrage qui sera réalisé est composé de trois blocs de 49 mégawatts chacun, soit un total de 147 mégawatts. Il est piloté par la Communauté électrique du Bénin (CEB).

F. H.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

25 janvier 2017 par La Rédaction



L’Unamab entre en grève dès la semaine prochaine

22 mars 2017 par Dg24h
L’Union nationale des magistrats du Bénin (Unamab) projette d’organiser, (...)
Lire la suite

L’élection du maire de Bonou reporté sine die

22 mars 2017 par Dg24h
Les populations de la commune de Bonou sont toujours dans l’attente de (...)
Lire la suite

La procédure à suivre pour l’examen du document, selon Isaac (...)

22 mars 2017 par Dg24h
L’examen du projet de modification de la Constitution pourrait démarrer (...)
Lire la suite

La Cour rétablit les activités des mouvements estudiantins dans les (...)

20 mars 2017 par Dg24h
La Cour constitutionnelle vient d’infliger encore un désaveu au (...)
Lire la suite

Au moins 2 morts et 3 blessés graves

20 mars 2017 par Dg24h
Au moins deux personnes ont trouvé la mort dans un accident de (...)
Lire la suite

Emmanuel Zossou mobilise des investisseurs pour le développement de la (...)

20 mars 2017 par La Rédaction
Une délégation de la mairie de Porto-Novo conduite par le maire Emmanuel (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires