samedi, 25 février 2017 •

136 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Interdiction des Danfo à Lagos et Déguerpissements au Bénin :

« Beauté » des Villes ou Forcing d’État ?




Depuis quelques semaines, la question de la libération des espaces publics défraie la chronique au Bénin, surtout par les contraintes qu’exercent les forces de l’ordre sur les usagers. Pour le chef de l’état béninois, il s’agirait d’une contrainte nécessaire, car sans contrainte ni sacrifice aucun progrès n’est possible. Dans son échange avec les dignitaires musulmans préoccupés par l’interdiction des séances de prière dans les lieux publics jouxtant les mosquées et lieux de culte, le chef de l’État béninois a manié le bâton et la carotte. Tout en disant comprendre les préoccupations de ses interlocuteurs, M. Talon a mis l’accent sur la nécessité de « forcer » pour atteindre cet objectif qui lui tient à cœur. La raison du forcing, sa motivation première, loin d’être le respect de la démarcation entre l’espace public et l’espace privé au sens concret et physique du terme, réside dans le souhait de concourir à l’embellissement des villes du Bénin. Donc c’est plus pour des raisons esthétiques et économiques que le chef de l’État veut forcer ses concitoyens à libérer les espaces publics dont l’occupation anarchique est à ses yeux source de laideur et de désordre.

Au Nigeria tout près, il semble que l’État de Lagos soit sur la même longueur d’onde que le président béninois car le souci de l’embellissement de Lagos taraude l’esprit de son Gouverneur. M. Akinwunmi Ambode, vient d’annoncer son intention de bannir désormais de la circulation dans Lagos les autobus jaunes, communément appelés Danfo. Il s’agit à n’en pas douter d’une décision iconoclaste et audacieuse en ce qu’elle touche à un phénomène consubstantiel à la vie urbaine et à l’image de Lagos, dans son foisonnement tropical et son désordre légendaire.
Le Gouverneur a promis d’introduire ce qu’il a appelé un « système de transport de masse de classe mondiale » qui faciliterait le déplacement dans la plus grande ville commerciale du pays.
M. Ambode a fait cette annonce dans une intervention lors de la 14e Conférence annuelle du Centre pour les Valeurs en Leadership (CVL) qui se tenait au Muson Center à Onikan sur le thème : « Vivre bien ensemble, demain : le défi des villes futures de l’Afrique.
Le successeur de M. Babatunde a admis que le mode actuel de transport urbain à Lagos n’était pas acceptable et ne convenait pas à un état comme Lagos, qui passe pour une « méga-cité ».
« Quand je me réveille le matin et que je vois tous ces autobus jaunes et que je vois les zemijan et toutes sortes de tricycles, sachant que nous prétendons être une méga-cité, je dis ce n’est pas vrai et nous devons d’abord reconnaître que c’est un mode de transport défectueux que nous pratiquons. »

« Cela étant dit, nous devons chercher la solution et c’est pourquoi nous voulons bannir les Danfo cette année. Nous devons aborder la question du mode de transport adéquat qui amène les gens à se déplacer avec facilité et c’est là notre option. »

Comme le montre le thème de la conférence où M. Ambode a fait son annonce, « Vivre bien ensemble, demain : le défi des villes futures de l’Afrique », il semble bien que le souci de « l’embellissement » ou de la présentabilité des villes ne soit pas un souci uniquement béninois qu’on mettrait au seul crédit de la fureur de rupture de M. Talon ; mais il correspond à une réalité d’évolution de la politique urbaine en Afrique.

Cette dimension africaine relativise donc l’initiative béninoise dont le personnage phare est le préfet Toboula du Littoral, qui passe à la fois pour le bulldog et le fusible du gouvernement. Toutefois, si on doit forcer comme le dit M. Talon, parce que le Bénin ne doit pas être en reste d’une évolution urbanistique de portée continentale, rien n’empêche d’accompagner et de prévoir la dimension et les droits sociaux des victimes de ce forcing.

Bidémi Adéribigbé https://babilown.com/2017/02/06/interdiction-des-danfo-a-lagos-et-deguerpissements-au-benin-beaute-des-villes-ou-forcing-detat/

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

6 février 2017 par Dg24h



Des difficultés retardent la répression

25 février 2017 par La Rédaction
La montée du grand banditisme auquel le régime défunt était confronté, (...)
Lire la suite

D’importantes quantités de faux médicaments saisies à Dantokpa

24 février 2017 par Dg24h
D’importantes quantités de produits pharmaceutiques ont été saisies ce (...)
Lire la suite

Moussa Saka offre des lampadaires à la commune d’Adjarra

24 février 2017 par La Rédaction
Le richissime homme d’affaire Moussa Saka, fils d’Aricohé Super, offre (...)
Lire la suite

Une étudiante meurt au cours d’un avortement clandestin

24 février 2017 par La Rédaction
On l’appelle Floriane Alèhou, cette jeune femme de 25 ans est décédée (...)
Lire la suite

La situation au carrefour Caboma suscite des inquiétudes

24 février 2017 par La Rédaction
En plein de cœur de la ville de Cotonou, ce grand carrefour connu de (...)
Lire la suite

Les Béninois continuent de manger du mauvais pain ou du poison

24 février 2017 par La Rédaction
La population béninoise était confrontée à une insécurité alimentaire (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires