dimanche, 26 février 2017 •

131 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Atelier de réflexion autour des procédures judiciaires relatives aux affaires de Cto et de corruption




L’Autorité Nationale de Lutte contre la Corruption (ANLC) a organisé un atelier de réflexion et d’évaluation à mi-parcours autour des enquêtes trimestrielles sur les procédures judiciaires relatives aux affaires de corruption et de criminalité transnationale organisée (CTO).
L’atelier s’est tenu le jeudi 28 avril 2016 au Palais des Congrès de Cotonou, réunissant les acteurs intervenant dans la lutte contre la corruption et la CTO à savoir les membres de l’ANLC, les représentants des structures d’enquête provenant de la police, de la gendarmerie, et de la justice, et des représentants des Organisations de la Société Civile.
l’ANLC a réalisé cinq (05) évaluations trimestrielles sur les procédures judiciaires relatives aux affaires de CTO et de corruption sur les onze (11) programmées, dans la mise en œuvre du projet « AYIFA », mis sur pied pour lutter contre ces phénomènes, et financièrement appuyé par l’USAID-Bénin.
Ces évaluations ont permis de rassembler une masse importante d’informations sur les différents cas connus au niveau du système judiciaire, en partant des structures de la police et de la gendarmerie jusqu’au niveau du Tribunal, et d’appréhender la persistance de ces cas. Elles n’ont cependant pas permis de mesurer les évolutions connues dans les différentes procédures aux fins d’un suivi de l’ANLC pour des actions conséquentes.
C’est donc en vue d’apprécier à travers un suivi efficace, l’impact de la lutte contre la corruption et la CTO, que l’ANLC a initié cette rencontre.
Le Directeur de l’USAID, Jonathan Richter, a déclaré que les démocraties fortes garantissent force et rigueur à la loi de deux manières ; à travers une police bien entraînée et dotée de moyens techniques et matériels nécessaires et à travers un appareil judiciaire impartial conduisant régulièrement tout dossier ouvert jusqu’à son terme.

« Ensemble, ces deux institutions sont essentielles pour le maintien de la loi, de l’ordre, de la paix, et pour situer les responsabilités en cas d’infraction aux lois, » a ajouté M. Richter.
Le Président de l’ANLC, Guy Ogoubiyi, a insisté sur la nécessité pour les participants de s’exprimer sans réserve sur les forces et surtout sur les faiblesses des évaluations trimestrielles afin de garantir une lutte efficace contre la corruption et la CTO.

Le Directeur de Cabinet du Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique, le Général de Brigade Sessi Louis-Phillipe Houndégnon, représentant le ministre, a loué l’initiative de l’ANLC, expliquant qu’il urge que face à la montée des actes criminels dans la région ouest-africaine, des actions et des réflexions ciblées soient menées en vue de contenir l’extension du phénomène.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

3 mai 2016 par La Rédaction



Le Tribunal de Lokossa en feu

24 février 2017 par Dg24h
Une partie du Tribunal de première instance de 2ème classe de Lokossa (...)
Lire la suite

Le Bénin épinglé par Amnesty International

24 février 2017 par La Rédaction
Le mercredi 22 février 2017, Amnesty International a présenté dans 159 (...)
Lire la suite

La Cour suprême conforte le pouvoir de Sévérin Adjovi

24 février 2017 par La Rédaction
Après avoir gagné le combat de la destitution enclenchée contre sa (...)
Lire la suite

« 2016 a été une année terrible pour les droits de l’Homme »

23 février 2017 par La Rédaction
Le respect des droits de l’Homme n’a pas connu d’évolution en 2016. (...)
Lire la suite

Des examens pour valider la Licence et le Master délivrés par les (...)

23 février 2017 par La Rédaction
L’administration Talon désinfecte totalement l’enseignement supérieur (...)
Lire la suite

Bientôt une police des pêches au Bénin

23 février 2017 par La Rédaction
Conformément à la loi du 7 août 2014 relative à la pêche et à (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires