mercredi, 29 mars 2017 •

217 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Alternance 2016 : Komi Koutché, nostalgique du KO




Les déclarations de Komi Koutché donnent la preuve qu’il est nostalgique du KO que lui et ses alliés espéraient réaliser à la présidentielle 2016. Il a aussi reconnu l’échec de l’Alliance Républicaine à cette élection. C’est l’essentiel qu’il faut retenir et non les chiffres qui embrouillent plus les Béninois qui sont pressés de voir partir ceux qui ne leur inspirent plus aucune confiance. L’émission d’hier dimanche qui nous a une nouvelle fois permis de voir sur la Télé Canal 3, les démonstrations de l’argentier Komi Koutché, sur la dette intérieure du Bénin, n’a pu convaincre les Béninois sur les chiffres avancés et qui tendent à faire croire que tout va bien au Bénin sur le plan économique. Ce serait une injure au peuple béninois que de ne pas reconnaître la pauvreté et la misère qui persistent et qui se sont accentuées ces dernières années en raison de la mauvaise gouvernance et surtout des scandales financiers de ceux qui ont dirigé le Bénin sous le régime de Boni Yayi et qui veulent partir sur la pointe des pieds ou la queue entre les jambes.
Mais il faut tout de même remercier et féliciter le ministre Koutché qui a au moins reconnu que sa famille politique et ses alliés croyaient qu’ils allaient réaliser le KO à cette élection. Mais rien n’y fit. Pauvre Koutché, on ne savait pas qu’il était aussi nostalgique de ce KO de 2011, réalisé dans les conditions irrégulières, puisque eux-mêmes, les valets ou les griots du pouvoir de Yayi ont reconnu que la liste électorale (Lépi) qui a permis cette victoire volée, était une calamité. Komi Koutché devrait donc comprendre que le contexte ayant changé et que les spécialistes du KO ou ceux qui détiennent le secret ayant abandonné depuis le Chef, il ne devrait plus continuer de rêver de ce KO. Komi Koutché a réussi son intervention en reconnaissant au moins la défaite cuisante qu’on leur a fait subir à cette élection présidentielle par 65% des suffrages pour Patrice Talon contre seulement 35% pour leur candidat Lionel Zinsou. L’argentier béninois aurait pu s’arrêter là. Le fait de dire qu’on attend de faire le décryptage du message du peuple béninois, est une manière de vouloir couvrir la honte et l’humiliation que les candidats de la rupture ont fait subir à l’Alliance Républicaine dont les leaders ont très tôt annoncé un KO qui n’est qu’une illusion ou un rêve. Contrairement à ceux qui pensent que le peuple béninois est contre la personne de Lionel Zinsou, il a plutôt choisi librement ce vote sanction contre le pouvoir de Boni Yayi pour finir avec un passé triste et douloureux. Komi Koutché doit le reconnaître.
Euloge R. GANDAHO/Le Grand Matin-

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

4 avril 2016 par Dg24h



Le projet de révision de la constitution évolue vers sa recevabilité

28 mars 2017 par Dg24h
La commission des lois et des droits de l’Homme s’est retrouvé ce mardi (...)
Lire la suite

Candide Azannaï traité d’ange et de démon

28 mars 2017 par Dg24h
La démission surprise, le 27 mars 2017, du ministre délégué auprès du (...)
Lire la suite

Léonce Houngbadji demande la démission des autres membres du (...)

28 mars 2017 par Dg24h
Le bureau politique national du Parti pour la Libération du Peuple (...)
Lire la suite

Les sujets de discussions entre Talon et les syndicats

26 mars 2017 par La Rédaction
Deux points étaient à l’ordre du jour de la rencontre du 24 mars 2017 (...)
Lire la suite

Des leaders de la Rupture se regardent en chiens de faïence

25 mars 2017 par La Rédaction
Les députés présents à l’Assemblée ont rejeté vendredi dernier, l’examen en (...)
Lire la suite

Rejet de l’examen en procédure d’urgence de la révision de la (...)

24 mars 2017 par Dg24h
63 députés ont rejeté l’examen en procédure d’urgence du projet de loi (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires