samedi, 27 mai 2017 •

80 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Alassane Seidou s’imprègne des difficultés de centre de transfusion sanguine




Le ministre de la Santé Alassane SEIDOU est descendu ce matin à l’antenne régionale Ouémé Plateau de l’Agence nationale de transfusion sanguine (ANTS). Le laboratoire de cette banque de sang ainsi qu’une bonne partie du bâtiment abritant cette structure avait pris feu depuis le 14 mars dernier et attendent toujours d’être réhabilité. La descente du ministre accompagné du préfet du département de l’Ouémé vise à s’informer davantage des problèmes du centre qui ne lui étaient pas inconnus. Les difficultés recensées sur place se résument entre autres à la mauvaise qualité du courant électrique qui met souvent hors d’usage le matériel déjà vétuste, le défaut de personnel qualifié, la faible capacité du centre à qualifier et à conserver les poches de sang traitées…
Pour le représentant du personnel de l’antenne régionale Ouémé Plateau, cette visite est la bienvenue, car les cris de détresse des travailleurs étaient toujours restés sans suite. Le personnel envisageait même un mouvement de grève du fait de la négligence dont sont victimes ses collègues et lui depuis toujours. Selon ses explications, les locaux abritant ce service ne sont plus adaptés à un service de traitement de sang. Des conditions qui ont fait fuir une grande partie des employées qui refusent de continuer à traiter le sang dans des conditions hors normes, et sans mesures de sécurité, déplore-t-il.
Il faut s’inscrire dans la dynamique du changement, a plaidé le ministre Alassane SEIDOU face à ce tableau qui n’honore guerre le secteur de la santé. Pour lui, la survie de des populations des départements de l’Ouémé et du Plateau dépend du bon fonctionnement des services de transfusion sanguine surtout en cette période où les demandes se font incessantes. Le cas de ce centre relève de l’urgence, note le ministre de la Santé qui préconise de ce fait, des solutions palliatives, pour un meilleur fonctionnement du centre. Il n’occulte pas non plus la solution durable qui sera inscrite dans le budget 2017 à savoir la construction d’un centre moderne de transfusion sanguine respectant les normes et standards.
Il a exhorté donc le personnel à la patience le temps que lesdites mesures soient mises en application pour le règlement des problèmes posés.

Par : Amir NABIL

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

12 juillet 2016 par La Rédaction



Patrice Talon tient toujours à réviser la constitution

25 mai 2017 par Dg24h
Le projet de révision de la constitution n’est pas rangé aux calendes (...)
Lire la suite

Abraham Zinzindohoué était à Paris lors de la rencontre d’Abomey

24 mai 2017 par La Rédaction
La crise au sein des Houézèhouè semble ne pas avoir livré tout son (...)
Lire la suite

Le groupe parlementaire de Saley aussitôt créé aussitôt dissout

23 mai 2017 par Dg24h
Un nouveau groupe parlementaire a été créé ce mardi 23 mai 2017. Présidé (...)
Lire la suite

Une crise en gestation à la Renaissance du Bénin

19 mai 2017 par Dg24h
Boniface Yèhouétomè, Malèhossou Yacoubou, Elie Mèvo, Justine Nan Mévo (...)
Lire la suite

L’Arch pour réduire la pauvreté et garantir des soins de qualité

17 mai 2017 par La Rédaction
Au cours de l’émission télévisée « Bénin révélé » diffusée sur l’Ortb et (...)
Lire la suite

L’ancien député Malehossou soutient la création du G-59

15 mai 2017 par La Rédaction
L’émission « Cartes sur table » de la Radio Océan Fm a reçu, ce dimanche 14 (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires