dimanche, 22 janvier 2017 •

137 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Interpellé sur la suspension des concours à polémique

Aboubacar Yaya crie à la méchanceté et défie le pouvoir de Talon




La dernière décision du gouvernement du nouveau départ relative à la suspension des concours à polémique, organisé depuis le 1er trimestre 2015, continue de susciter des réactions. L’un des principaux acteurs de cette mascarade, Aboubacar Yaya, s’est exprimé hier, jeudi 14 avril 2016. C’était sur une chaine de radio dans le septentrion, où il crie à la méchanceté et défie le gouvernement quant à son annulation.

Hier, Sur Fraternité Fm, l’ancien ministre de la fonction publique, Aboubacar Yaya, -sous qui le scandale des concours dits frauduleux, a éclaté, a donné ses appréciations sur la décision du gouvernement de suspendre tous les concours à polémique organisés. Pour l’ancienne autorité ministérielle, il n’y a péril en la demeure. En effet depuis l’effectivité de cette décision, des informations font état de ce que plusieurs parents de lauréats sont à la recherche du ministre Aboubacar Yaya pour retirer la somme qu’ils auraient déposée espérant la réussite. L’ancien ministre introuvable, tenterait de s’enfuir du pays. Et c’est pour démentir ses informations, qu’Aboubacar Yaya se dit serein. « C’est de l’intoxication pure et simple » a-t-il déclaré. Il affirme ne jamais être interpellé par qui que ce soit et il défie quiconque dirait qu’il a reçu des dessous pour faire réussir un candidat. Mieux, L’ancien ministre dit ne pas encore fait le programme de voyage et qu’aucune plainte ne lui est encore notifiée par les autorités compétentes. Après avoir qualifié de légitime, la décision du nouveau gouvernement, qui veut investiguer sur les conditions d’organisation et de publication des résultats des concours dans différents secteurs, Aboubacar Yaya, défie le gouvernement d’annuler les concours. Car, selon lui, cet acte n’est pas du ressort du gouvernement qui s’en mordrait les doigts, s’il le posait. Cela est du ressort de la Chambre administrative de la Cour suprême. Aboubacar Yaya, visiblement bien informé des initiatives des lauréats renvoyés, a salué le sit-in organisé par ces derniers, hier, devant le palais de la Marina. Il informe que ceux-ci ont pris un avocat qui s’occupe de leur cas devant les juridictions compétentes. Pour lui, les investigations ne relèveront rien aux concours car, ils ne sont pas tâchés d’irrégularités. Aboubacar Yaya, malgré le tollé général autour de ces concours à polémique, continue de donner espoir aux lauréats qui devraient reprendre les cahiers pour réviser leurs cours, afin de participer à nouveau au concours d’entrée dans les différents corps de métier de la fonction publique. Même si annulation, il y avait, cela ne serait que justice face à la gabegie organisée par le régime défunt.

Armel VIDEGNON/Le Grand Matin

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

15 avril 2016 par Dg24h



Relecture du péché originel

21 janvier 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​L’adage au Bénin dit qu’il est moult services (...)
Lire la suite

La Haac toujours sous pression

19 janvier 2017 par Dg24h
Hier 18 Janvier 2017, les acteurs des médias du Bénin ont organisé un (...)
Lire la suite

Sept lois votées, des questions sensibles examinées

18 janvier 2017 par Dg24h
Les parlementaires ont clôturé en ce début de semaine, la deuxième (...)
Lire la suite

« Il gère la mairie comme une entreprise privée », déclare Célestine (...)

18 janvier 2017 par Dg24h
Lundi dernier, une motion de défiance a été adressée au maire de Ouidah (...)
Lire la suite

L’OIF lance Finance Ensemble, une plateforme de financement (...)

17 janvier 2017 par Dg24h
Le financement participatif est en plein essor (16,2 milliards de (...)
Lire la suite

Le sit-in de l’Upmb interdit par la Haac

17 janvier 2017 par Dg24h
COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UPMB Le Président de l’Union des (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires