mardi, 28 mars 2017 •

99 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

56 ans d’indépendance du Bénin:10 plaies qui retardent le développement du Bénin




   ( Disons-nous la vérité avant qu’il ne soit trop tard)
Dans quelques jours, le Bénin célébrera tristement et dans la sobriété les 56 ans de son accession à la souveraineté internationale. De Hubert Maga à Patrice Talon en passant par Sourou Migan Apithy, Justin Ahomadégbé, Maurice Kouandété, Mathieu Kérékou, Nicéphore Soglo et Boni Yayi, tous ces Présidents de la République ont fait de leur mieux en dépit de leurs insuffisances. Cependant, une radioscopie de l’état de la nation depuis ces 56 ans permet d’énumérer avec raison et objectivité, les maux qui ont entravé et continuent de retarder le développement harmonieux et durable du Bénin. Ceux-ci pour la petite histoire sont au nombre de dix, un peu comme les dix plaies de l’Egypte antique et biblique.

Le régionalisme ouvre le bal du défilé des plaies qui minent cruellement l’avenir du Bénin. Pour s’en convaincre, il suffit d’ouvrir bien les yeux, de remuer la tête comme il le faut et de cogiter un tout petit peu pour savoir que dans le Bénin d’aujourd’hui, beaucoup surtout les politiques du pays ont opté pour le régionalisme. Inutile de donner des noms puisqu’il s’agit de passer à la loupe tous les régimes politiques qu’on a connu jusque-là. Après cela, nous avons la mesquinerie qui consiste à vouloir le mal à l’autre pour une raison ou une autre. Quelqu’un est au pouvoir, à un poste donné, il a tort. Il faut tout faire pour qu’il échoue ou qu’il lui arrive quelque chose de mauvais. Les preuves sont flagrantes dans la société ou le monde politique. La corruption arrive en troisième position. On se demande à quand sa fin étant donné que de tout temps, tout le monde dénonce le mal et exprime sa volonté de le combattre. Hélas ! " FAIS CE QUE JE DIS ET NON CE QUE CE FAIS ". Autrement dit, la corruption peut poursuivre ses ravages. Ensuite, comment ne pas citer dans un désordre plus ou moins correct, l’incivisme, le manque de patriotisme, la paresse, le gaspillage, l’impunité, l’affairisme et le manque de solidarité. On aurait pu ajouter le népotisme et l’égoïsme. Sans commentaire, c’est ce que je pense...

Par : René Adéniyi

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

28 juillet 2016 par La Rédaction



Voici l’intégralité du projet de constitution de Boni Yayi transmis au (...)

27 mars 2017 par Dg24h
Le préambule est une partie essentielle de la Constitution qui a posé (...)
Lire la suite

La plateforme des Osc s’imprègne de la réforme constitutionnelle

27 mars 2017 par Dg24h
Le projet de modification de la loi fondamentale, initié par le (...)
Lire la suite

Lionel Zinsou favorable pour le mandat unique

27 mars 2017 par Dg24h
Pendant que le débat sur la révision de la Constitution du 11 décembre (...)
Lire la suite

Point de presse du Conseil des Ministres de ce mercredi 22 (...)

22 mars 2017 par La Rédaction
La session hebdomadaire du Conseil des Ministres s’est tenue ce jour, (...)
Lire la suite

Le général Siaka Sangaré en visite de travail au Bénin

20 mars 2017 par La Rédaction
Cotonou accueille à partir de ce lundi 20 mars 2017, la 5ème Assemblée (...)
Lire la suite

Adrien Houngbédji reçoit Claude Bartolone le 23 mars

18 mars 2017 par Dg24h
Une délégation de l’Assemblée nationale française, conduite par son (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires