mardi, 24 janvier 2017 •

262 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

56 ans d’indépendance du Bénin:10 plaies qui retardent le développement du Bénin




   ( Disons-nous la vérité avant qu’il ne soit trop tard)
Dans quelques jours, le Bénin célébrera tristement et dans la sobriété les 56 ans de son accession à la souveraineté internationale. De Hubert Maga à Patrice Talon en passant par Sourou Migan Apithy, Justin Ahomadégbé, Maurice Kouandété, Mathieu Kérékou, Nicéphore Soglo et Boni Yayi, tous ces Présidents de la République ont fait de leur mieux en dépit de leurs insuffisances. Cependant, une radioscopie de l’état de la nation depuis ces 56 ans permet d’énumérer avec raison et objectivité, les maux qui ont entravé et continuent de retarder le développement harmonieux et durable du Bénin. Ceux-ci pour la petite histoire sont au nombre de dix, un peu comme les dix plaies de l’Egypte antique et biblique.

Le régionalisme ouvre le bal du défilé des plaies qui minent cruellement l’avenir du Bénin. Pour s’en convaincre, il suffit d’ouvrir bien les yeux, de remuer la tête comme il le faut et de cogiter un tout petit peu pour savoir que dans le Bénin d’aujourd’hui, beaucoup surtout les politiques du pays ont opté pour le régionalisme. Inutile de donner des noms puisqu’il s’agit de passer à la loupe tous les régimes politiques qu’on a connu jusque-là. Après cela, nous avons la mesquinerie qui consiste à vouloir le mal à l’autre pour une raison ou une autre. Quelqu’un est au pouvoir, à un poste donné, il a tort. Il faut tout faire pour qu’il échoue ou qu’il lui arrive quelque chose de mauvais. Les preuves sont flagrantes dans la société ou le monde politique. La corruption arrive en troisième position. On se demande à quand sa fin étant donné que de tout temps, tout le monde dénonce le mal et exprime sa volonté de le combattre. Hélas ! " FAIS CE QUE JE DIS ET NON CE QUE CE FAIS ". Autrement dit, la corruption peut poursuivre ses ravages. Ensuite, comment ne pas citer dans un désordre plus ou moins correct, l’incivisme, le manque de patriotisme, la paresse, le gaspillage, l’impunité, l’affairisme et le manque de solidarité. On aurait pu ajouter le népotisme et l’égoïsme. Sans commentaire, c’est ce que je pense...

Par : René Adéniyi

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

28 juillet 2016 par La Rédaction



La Coordination ASG présente les vœux à ses militants

24 janvier 2017 par Dg24h
Le Coordonnateur général ASG du 7ème Arrondissement de Cotonou et les (...)
Lire la suite

Dakpè Sossou interpelle le gouvernement sur le programme de micro (...)

23 janvier 2017 par La Rédaction
L’honorable Dakpè Sossou est très actif sur le chantier du contrôle de (...)
Lire la suite

Les membres du CEJ se mobilisent à Porto-Novo

21 janvier 2017 par Dg24h
Le Cercle d’Etudes des Jeunes (CEJ) s’est réuni ce samedi 21 janvier (...)
Lire la suite

Les confidences de Bob Denard sur le coup d’Etat du 16 janvier (...)

16 janvier 2017 par Dp24h
Le coup me paraît jouable à plusieurs titres. D’abord, mes contacts du (...)
Lire la suite

L’Assemblée interpelle le Gouvernement sur les violences interconfessionnelle

13 janvier 2017 par La Rédaction
Les violents affrontements qui ont opposé, en début de semaine, les (...)
Lire la suite

Edmond Agoua indexe le gouvernement Talon

13 janvier 2017 par La Rédaction
L’examen de la question relative à la chute de la filière véhicules (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires