jeudi, 23 février 2017 •

172 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Un homme âgé d’une cinquantaine d’années environ retrouvé mort sur le tronçon Péhunco-Kouandé




Un corps inanimé d’un homme âgé de cinquante
(50) ans environ a été retrouvé, ce lundi au bord de la voie Péhunco-Kouandé, non loin de l’école urbaine centre de Péhunco, a constaté l’ABP.

Selon les informations recueillies sur le lieu du drame, cet homme était en train de marcher vers les environs de 8 heures quand subitement sans rien heurter, est tombé au bord de la voie.
Informés de cette triste nouvelle, les différentes autorités de la
commune à savoir le maire Amouda Razaki Issifou, les agents de santé
et les forces de l’ordre et de sécurité, se sont rendues sur le lieu,
pour le constat d’usage.
Au cours de leur, les différentes observations ont permis d’abord aux
uns et aux autres de constater des cicatrices raciales des ‘’Ditamari
‘’, une ethnie de l’Atacora, sur le visage du défunt. Mais ces
cicatrices n’ont pas suffi pour qu’on puisse reconnaître l’origine
du cadavre.
Craignant les maladies hémorragiques à virus Ebola et ou Lassa, avant
d’examiner le corps, les agents de santé sous le contrôle du
coordonnateur de la zone sanitaire de Kouandé-Kérou-Péhunco, Célestin
Hounkpè et du médecin-chef, Djékété Prisca, se sont correctement
habillés en blanc. Ils ont d’abord pulvérisé l’endroit où l’homme a
fini sa course, ensuite examiné le corps. Suite aux différents
examens, ils n’ont observé aucun incident majeur sur l’homme en
dehors d’un accident vasulo-cérébral après s’être tombé seul.
Ces agents de santé sous l’ordre de la première autorité communale ont
également protégé correctement le corps du défunt avant son
inhumation au cimetière municipal de Péhunco.
Signalons que la fosse qui a servi la dernière demeure au défunt a été
creusée par les individus de bonne volonté sollicités par les
autorités communales.
Le médecin –chef de Péhunco, Djékété Prisca, a profité de cette
occasion, pour exhorter toute la population de Péhunco à rester en
veille permanent et à observer des règles d’hygiène pour éviter la
contamination de la fièvre hémorragique à virus Lassa qui commence
à faire des ravages dans le Borgou.

ABP

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

2 février 2016



« 2016 a été une année terrible pour les droits de l’Homme »

23 février 2017 par La Rédaction
Le respect des droits de l’Homme n’a pas connu d’évolution en 2016. (...)
Lire la suite

Des examens pour valider la Licence et le Master délivrés par les (...)

23 février 2017 par La Rédaction
L’administration Talon désinfecte totalement l’enseignement supérieur (...)
Lire la suite

Bientôt une police des pêches au Bénin

23 février 2017 par La Rédaction
Conformément à la loi du 7 août 2014 relative à la pêche et à (...)
Lire la suite

Le parlement en extraordinaire ce jeudi

21 février 2017 par Dg24h
La première session extraordinaire de l’Assemblée nationale s’ouvre ce (...)
Lire la suite

Les enjeux pour la coopération sud-sud

21 février 2017 par Dg24h
La cérémonie officielle de la réunion des Etats-parties aux assises de la (...)
Lire la suite

« Le rectorat de l’Uac n’est impliqué ni de près, ni de loin dans (...)

20 février 2017 par Dg24h
« Le rectorat de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) n’est impliqué ni de (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE




Les plus populaires