lundi, 27 mars 2017 •

247 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Les professionnels des médias de Parakou soutiennent Charlie Hebdo et réclament plus de liberté de presse au Bénin




Parakou, 14 Janv (ABP) - Les professionnels des médias exerçant dans la ville de Parakou ont organisé ce mercredi dans l’enceinte de la préfecture un sit-in sanctionné par la lecture d’une motion de soutien au journal satirique français Charlie Hebdo secoué, la semaine dernière, par une attaque avec de nombreuses pertes en vies humaines.

En s’associant au mouvement national et international de soutien au journal satirique français Charlie Hebdo, les professionnels des médias de Parakou « consternés, indignés et touchés par cet attentat », qui au-delà d’avoir ôté des vies humaines, a ébranlé l’un des fondements du monde moderne, à savoir, la liberté d’expression, sous toutes ses formes, ont cru devoir en profiter pour réclamer « plus de liberté de presse dans le monde et au Bénin ».

A travers une motion lue par le journaliste Gaston Yamaro, ils ont estimé qu’au Bénin et à Parakou, « le terrorisme contre la presse prend les formes de l’intolérance, de la mal compréhension de
la pratique du journalisme, des droits et devoirs des journalistes par le plus grand public » qui est souvent porté à se rendre maladroitement justice avec pour corollaire « la menace constante sur l’intégrité physique des professionnels des médias ».

Loin d’être un simple mimétisme, ce sit-in ne suffit pas, selon le porte-parole des acteurs des médias de Parakou pour énumérer tous « les cas d’intimidations, de filatures systématiques, de pressions fiscales, de tentatives de corruption qui symbolisent les atteintes graves à la liberté d’expression et d’opinion ». Ils ont, en outre, déploré au passage qu’au moment où des marches se multiplient en France pour dire non à cet acte ignoble, l’autre journal satirique français, le « Canard Enchaîné » est à son tour, sous la menace terroriste.

Prenant la motion de la protestation, Mme Salamatou Kora, préfet des départements du Borgou/Alibori, a remercié les professionnels des médias du Bénin, en général, et de Parakou, en particulier, pour avoir initié ce sit-in pour compatir à la douleur du peuple français. Tout en présentant ses condoléances aux différentes familles françaises éplorées, elle a promis transmettre cette motion à qui de droit.
 

ABP

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

14 janvier 2015



Le non-port de casque à moto réprimé dès ce lundi

27 mars 2017 par Dg24h
La répression pour le non port de casque revient sur les axes routiers (...)
Lire la suite

Grève d’avertissement des enseignants contractuels dès le 29 mars (...)

27 mars 2017 par Dg24h
C’est par un préavis de grève (adressé aux ministres des Enseignements (...)
Lire la suite

Les meilleurs sportifs de l’année 2016 célébrés le samedi dernier

27 mars 2017 par Dg24h
Une centaine d’athlètes ont été récompensés samedi 25 mars 2017, pour leurs (...)
Lire la suite

« Rendez au Bénin les trésors pillés pendant la colonisation (...)

24 mars 2017 par Dg24h
Un collectif de députés français et béninois, ralliés par les rois du (...)
Lire la suite

Des élèves du Ceg Banikani protestent contre la destitution de leur (...)

24 mars 2017 par Dg24h
Les cours ont été perturbés ce jeudi 23 mars 2017 au Ceg de Banikani, (...)
Lire la suite

Le déficit d’inspecteurs dans l’enseignement bientôt comblé

23 mars 2017 par Dg24h
Le gouvernement du Bénin veut réorganiser l’atlas d’encadrement au (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE




Les plus populaires