samedi, 21 janvier 2017 •

178 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Les professionnels des médias de Parakou soutiennent Charlie Hebdo et réclament plus de liberté de presse au Bénin




Parakou, 14 Janv (ABP) - Les professionnels des médias exerçant dans la ville de Parakou ont organisé ce mercredi dans l’enceinte de la préfecture un sit-in sanctionné par la lecture d’une motion de soutien au journal satirique français Charlie Hebdo secoué, la semaine dernière, par une attaque avec de nombreuses pertes en vies humaines.

En s’associant au mouvement national et international de soutien au journal satirique français Charlie Hebdo, les professionnels des médias de Parakou « consternés, indignés et touchés par cet attentat », qui au-delà d’avoir ôté des vies humaines, a ébranlé l’un des fondements du monde moderne, à savoir, la liberté d’expression, sous toutes ses formes, ont cru devoir en profiter pour réclamer « plus de liberté de presse dans le monde et au Bénin ».

A travers une motion lue par le journaliste Gaston Yamaro, ils ont estimé qu’au Bénin et à Parakou, « le terrorisme contre la presse prend les formes de l’intolérance, de la mal compréhension de
la pratique du journalisme, des droits et devoirs des journalistes par le plus grand public » qui est souvent porté à se rendre maladroitement justice avec pour corollaire « la menace constante sur l’intégrité physique des professionnels des médias ».

Loin d’être un simple mimétisme, ce sit-in ne suffit pas, selon le porte-parole des acteurs des médias de Parakou pour énumérer tous « les cas d’intimidations, de filatures systématiques, de pressions fiscales, de tentatives de corruption qui symbolisent les atteintes graves à la liberté d’expression et d’opinion ». Ils ont, en outre, déploré au passage qu’au moment où des marches se multiplient en France pour dire non à cet acte ignoble, l’autre journal satirique français, le « Canard Enchaîné » est à son tour, sous la menace terroriste.

Prenant la motion de la protestation, Mme Salamatou Kora, préfet des départements du Borgou/Alibori, a remercié les professionnels des médias du Bénin, en général, et de Parakou, en particulier, pour avoir initié ce sit-in pour compatir à la douleur du peuple français. Tout en présentant ses condoléances aux différentes familles françaises éplorées, elle a promis transmettre cette motion à qui de droit.
 

ABP

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

14 janvier 2015



Les populations réclament le départ du maire Adjovi

21 janvier 2017 par Dg24h
La situation se complique pour le maire Séverin Adjovi.Des conseillers (...)
Lire la suite

Trois organes de presse autorisés à reprendre mardi prochain

21 janvier 2017 par La Rédaction
Les responsables de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la (...)
Lire la suite

Un nouvel outil de recherche pour endiguer les maladies génétiques en (...)

21 janvier 2017 par Dg24h
Baraka Rateng’ Lecture rapide La plupart des outils de génotypage (...)
Lire la suite

Les pesticides rendent la vie dure aux apiculteurs de Tanguiéta

20 janvier 2017 par Dg24h
L’utilisation des pesticides pour la culture du coton conventionnel (...)
Lire la suite

L’ancien parc automobile de Dantokpa entièrement dégagé

20 janvier 2017 par La Rédaction
Rasé dans le cadre de l’opération de déguerpissement des lieux publics, (...)
Lire la suite

Les avions de Camair-Co interdits d’atterrissage au Bénin

19 janvier 2017 par Dg24h
Les avions de la compagnie camerounaise Camair-Co ne sont plus (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE




Les plus populaires