samedi, 21 janvier 2017 •

191 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Le rêve brisé des partis politiques




Depuis
l’avènement du renouveau démocratique la vie politique est savamment nourrie
par des programmes et propositions diverses proposées par les partis
politiques. L’ambiance qui a toujours régné permet de jauger chaque parti
politique à travers son engagement pour le développement. Dans la sphère
politique, les partis n’arrivent pas à s’imposer sur tout le plan national. Il
s’agit pour la plupart des grands partis, d’une domination régionale suivant le
fief de chacun. C’est dire que chaque parti contrôle sa base électorale selon
que son leader est de telle ou telle région. Du coup, l’ascendance devient
difficile. Connaissant aussi l’importance du pouvoir politique, chacun des
partis se lance dans des rivalités diverses afin de gagner pour soi et ses militants,
le pouvoir d’Etat. Néanmoins leur plus grand obstacle réside dans les
conditions de création des partis politiques. Ayant une certaine maîtrise du
pouvoir d’Etat en matière d’argent et de décision, la plupart des différents
partis s’engagent dans la conquête sans but puisqu’ils sont pour la majorité
dépourvue de référentiel. L’absence totale d’idéologie au sein de ces partis,
conduit au caractère transhumant des membres suivant leurs intérêts individuels
au dépens de celui du groupe. Ainsi, les partis créés dès l’avènement de la
démocratie ont ravi la vedette aux anciens partis politiques puisque l’argent
étant la base de tout regroupement. Du coup, la classe politique devient la
chasse gardée de certaines personnalités riches qui papotent suivent leurs
intérêts. Aussi note-t-on pour la majorité des partis politiques l’absence de
fonds de garantie permettant au parti de jouer aisément son rôle au sein de la
population. Pour cela, seul un membre du parti devient le bailleur ou parfois
un homme d’affaire qui vise la prospérité de ses affaires. Il faut aussi noter
les coups bas et l’escroquerie qui prennent la part belle au sein des partis.
Ce qui a fait qu’après 25 années de démocratie, aucun parti des politiques n’a
pu accéder au pouvoir. La dernière chance que ces derniers pourront en
bénéficier est celle des présidentielles de février prochain. Malheureusement,
leurs principaux bailleurs décident de gouter au fruit délicieux. Cette
nouvelle donne brise ainsi le rêve des partis politiques puisque ceux-ci traversent
déjà des difficultés énormes sur le choix de tel ou tel candidat interne qui
pourra peser financièrement. Les différentes mobilisations de ces hommes forts
ne donnent aucune chance aux partis de voir réaliser un jour leur rêve. La
course au perchoir devient ainsi impossible à la classe politique actuelle.
Pour cela, il urge une reconfiguration des partis politiques fondés sur une
idéologie particulière qui doit prôner l’unité et le développement.

Amir NABIL

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

6 janvier 2016



Les membres du CEJ se mobilisent à Porto-Novo

21 janvier 2017 par Dg24h
Le Cercle d’Etudes des Jeunes (CEJ) s’est réuni ce samedi 21 janvier (...)
Lire la suite

La convention patriotique des forces de gauche critique le (...)

19 janvier 2017 par Dg24h
Les membres de la convention patriotique des forces de gauche (Cpfg) (...)
Lire la suite

Nicéphore Soglo se prononce sur la libération des espaces (...)

19 janvier 2017 par Dg24h
En réaction à la supposée guéguerre entre la Mairie de Cotonou et la (...)
Lire la suite

Edmond Agoua indexe le gouvernement Talon

13 janvier 2017 par La Rédaction
L’examen de la question relative à la chute de la filière véhicules (...)
Lire la suite

La fête "WEMEXWE" suspendue jusqu’à nouvel ordre

13 janvier 2017 par La Rédaction
Par décision de justice en date du 12 janvier 2017, du tribunal de (...)
Lire la suite

Ce qu’il faut comprendre du rapprochement Talon-Houngbédji

12 janvier 2017 par La Rédaction
Les relations semblent à nouveau cordiales et au beau fixe entre le (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE




Les plus populaires