dimanche, 26 mars 2017 •

166 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Communiqué :Front Citoyen Pour la Sauvegarde Des Acquis Démocratiques




Réuni en Assemblée extraordinaire le mardi 05 mai 2015, le Front Citoyen pour la Sauvegarde des Acquis Démocratiques a eu à examiner la situation politique que traverse le pays à la suite de la tentative d’enlèvement du député AZANNAÏ. Au terme des débats, le Front a décidé de dépêcher une délégation auprès de Mr AZANNAÏ pour lui manifester son soutien et a publié la déclaration suivante :

Déclaration du Front Citoyen pour la Sauvegarde des Acquis Démocratiques

1- Le lundi 4 mai 2015, une escouade de gendarmes fortement armés qu’est venu renforcer par la suite un détachement de CRS, s’est rendue au domicile de Monsieur Candide AZANNAÏ, toujours député à l’Assemblée Nationale et donc toujours couvert par son immunité parlementaire.
Les gendarmes auraient pour mission de remettre à Mr AZANNAÏ une convocation qui l’invitait à se présenter à la gendarmerie pour les besoins d’une enquête suite à une plainte du Président de la République pour outrage.
2- La présence massive des forces de l’ordre au siège du parti et autour du domicile du député AZANNAÏ encore en fonction et nouvellement réélu, a rapidement ameuté les populations d’abord inquiètes puis exaspérées, décidées à en découdre avec les hommes du pouvoir en place.
3- Il en est résulté une situation insurrectionnelle qui a duré toute la journée et une bonne partie de la nuit du 4 au 5 mai, sans que les forces de l’ordre aient pu venir à leurs fins. Un certain calme est revenu au petit matin lorsque fut annoncée la nouvelle selon laquelle le Président de la République a retiré sa plainte.
4- Face à la gravité de ces évènements, le Front Citoyen pour la Sauvegarde des Acquis Démocratiques :
- Condamne la procédure mise en œuvre par le pouvoir en place à l’encontre du député Candide AZANNAÏ et la dénonce comme délibérément contraire aux dispositions de la Constitution.
- Constate une fois de plus la persistance du pouvoir Yayi dans ses dérives dictatoriales, la volonté de bâillonner les libertés démocratiques et notamment la liberté d’expression dans les débats publiques.
En conséquence, le Front Citoyen pour la Sauvegarde des Acquis Démocratiques :
a- Rend le Président de la République responsable des troubles du 4 mai et des suites fâcheuses que pourraient avoir ces évènements pour le député AZANNAÏ et sa famille ;
b- Invite notamment le Président de la République, habitué des appels ethniques haineux et des dérapages verbaux de toutes sortes, confinant au parjure, à savoir raison garder pour permettre au peuple béninois de terminer avec lui son dernier mandat dans la paix.

Cotonou, le 05 mai 2015

Le Président du Front
 
 Antoine Robert DETCHENOU

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

7 mai 2015



Les sujets de discussions entre Talon et les syndicats

26 mars 2017 par La Rédaction
Deux points étaient à l’ordre du jour de la rencontre du 24 mars 2017 (...)
Lire la suite

Des leaders de la Rupture se regardent en chiens de faïence

25 mars 2017 par La Rédaction
Les députés présents à l’Assemblée ont rejeté vendredi dernier, l’examen en (...)
Lire la suite

Rejet de l’examen en procédure d’urgence de la révision de la (...)

24 mars 2017 par Dg24h
63 députés ont rejeté l’examen en procédure d’urgence du projet de loi (...)
Lire la suite

Patrice Talon Présente ses excuses à la population et ordonne la (...)

18 mars 2017 par La Rédaction
Selon un communiqué en date du vendredi 17 mars et portant la signature (...)
Lire la suite

Le mandat du président de la République, des députés et des maires fixé à (...)

16 mars 2017 par Dg24h
Au terme du conseil des ministres de ce mercredi 15 mars 2017, le (...)
Lire la suite

"Il n’y a pas d’urgence pour la révision de la Constitution", selon (...)

16 mars 2017 par Dg24h
La présidente du groupe parlementaire de la Renaissance du Bénin a réagi (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE




Les plus populaires