dimanche, 26 février 2017 •

131 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

APPEL DE SOCIAL WATCH BÉNIN FACE À LA DESTITUTION DES MAIRES




La pratique actuelle de destitution des maires ressemble à un jeu. Car plus aucune semaine ne passe sans qu’on ne soulève une question de destitution de maire dans une commune.

-  Face à cette situation, Social Watch Bénin qui joue entre autre une vision de contrôle citoyen de l’action publique tient à attirer l’attention des conseillers communaux et municipaux et des citoyens béninois sur le risque éventuel de la banalisation de l’administration de l’administration locale ;

-  Certes dans le pays, la gestion du FADEC dans plusieurs communes a révélé plusieurs anomalies voire mauvaise gestion des fonds publics. Par rapport à cette réalité, il est obligatoire que l’on améliore la qualité de la gouvernance dans les communes et surtout exiger la reddition des comptes sinon la pratique de la redevabilité.

-  Alors, si la vague de destitution de certains premiers responsables aujourd’hui s’inscrit dans cette dynamique, il importe que Social Watch Bénin souhaite que les nouveaux maires à élire soient des élus qui incarnent des qualités de bons gestionnaires des finances publiques et qui aussi connaissent es finances publiques et qui aussi connaissent les priorités des populations et sont capables d’apporter un mieux-être.

Les citoyens conformément à leur droit de participation aux sessions de conseils communaux doivent se donner le temps d’assister à ces séances pour mieux comprendre ce qui se passe dans leur commune. Et au besoin, ils peuvent réagir par des pétitions pour souhaiter que la dérive politicienne ne détruise le tissu unitaire qui doit relier les différents membres du conseil communal.

-  Enfin, Social Watch Bénin attire l’attention de tous pour que la réaction soit sans appel pour arrêter la démarche si tant est que les destitutions actuelles ne sont que des effets de représailles post-élection que les nouvelles autorités attisent dans le seul but de satisfaire des intérêts partisans ;

-  La décentralisation est bien une gestion politique, mais elle ne doit pas être banalisée juste pour des questions de guéguerres politiques ;

-  Le Bénin aujourd’hui a besoin de réconcilier les citoyens entre eux et surtout travailler pour enfin assurer le développement des citoyens à travers l’offre de services de qualité.

Dangbo, le 23 septembre 2016

Gustave B. ASSAH, Président de Social Watch Bénin

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

24 septembre 2016



Le Tribunal de Lokossa en feu

24 février 2017 par Dg24h
Une partie du Tribunal de première instance de 2ème classe de Lokossa (...)
Lire la suite

Le Bénin épinglé par Amnesty International

24 février 2017 par La Rédaction
Le mercredi 22 février 2017, Amnesty International a présenté dans 159 (...)
Lire la suite

La Cour suprême conforte le pouvoir de Sévérin Adjovi

24 février 2017 par La Rédaction
Après avoir gagné le combat de la destitution enclenchée contre sa (...)
Lire la suite

« 2016 a été une année terrible pour les droits de l’Homme »

23 février 2017 par La Rédaction
Le respect des droits de l’Homme n’a pas connu d’évolution en 2016. (...)
Lire la suite

Des examens pour valider la Licence et le Master délivrés par les (...)

23 février 2017 par La Rédaction
L’administration Talon désinfecte totalement l’enseignement supérieur (...)
Lire la suite

Bientôt une police des pêches au Bénin

23 février 2017 par La Rédaction
Conformément à la loi du 7 août 2014 relative à la pêche et à (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE




Les plus populaires