Alerte !!! Un cas d'ébola suspecté au Centre hospitalier Départemental de Portonovo!!!....1000 femmes réunies sous la direction de madame Rafiatou Karimou viennent de dire NON à un éventuel  troisième mandat de Boni Yayi .   www.24haubenin.info ; L'information en temps réel   

24 heures au Bénin

samedi, 23 août 2014
 


 

 Quand la presse Américaine honore monsieur Samuel Dossou ....

________________________________________________________________________
 

Ebola : Le Bénin en alerte maximale

La présence du virus Ebola en Afrique de l’Ouest inquiète de plus en plus les autorités. Bien qu’aucun cas positif n’ait encore été déclaré, le Bénin se prépare quand même au pire. Le virus Ebola est devenu hors de contrôle dans l’Afrique de l’Ouest suite à la recrudescence de patients contaminés. Selon les chiffres avancés par l’OMS, on note 729 morts sur quelque 1 300 cas de contamination depuis mars. Bien que ce virus ait tendance à se propager encore plus dans les zones urbaines des régions touchées en (...)

En savoir plus »

Yayi- Kèkè Aholou : Qui aura la peau de qui ?

Hier, le journal Adjinakou a rapporté certains propos de la députée ; des propos qui ne sont pas très élogieux pour le Chef de l’Etat. A en croire le journal, Hélène Kèkè Aholou a soutenu que le meeting du samedi dernier n’était pas du tout opportun puisqu’elle ne savait quoi dire à ses électeurs au sujet des réalisations du Chef de l’Etat. « Pour le député Fcbe, ce serait malhonnête d’aller parler devant ses électeurs des réalisations que le Chef de l’Etat n’a quand même pas faites… Elle soutient qu’en 8 ans de soutien au Chef de l’Etat, Avrankou n’a bénéficié d’aucune réalisation digne du nom », informe le confrère.

Le président Yayi Boni et la députée Hélène Kèkè-Aholou ont-ils définitivement rompu les liens ? Il y a en tout cas de nouveaux indices graves qui prouvent que les rapports du couple sont au plus bas : Un canard a rapporté hier des révélations de la députée originaire d’Avrankou. La presse s’interrogeait en début de semaine sur la solidité du couple Yayi- Kèkè Aholou. elle avait souligné l’absence de la députée Hélène Kèkè-Aholou au meeting de soutien au Chef de l’Etat organisé par la majorité (...)

En savoir plus »

La Cour constitutionnelle condamne Fatouma Djibril pour son appel à un troisième mandat pour Yayi

Imaginer et annoncer publiquement que le peuple béninois peut demander au Président Boni YAYI de refaire un troisième mandat viole la jurisprudence de la Haute Juridiction, notamment la Décision DCC 11-067 du 20 octobre 2011 dans laquelle votre Cour a dit et jugé que : ‘’ Considérant que l’examen de la loi fait ressortir que l’article 6 est contraire à la Constitution en ce qu’il ne cite pas toutes les options fondamentales de la Conférence Nationale de février 1990 et qui sont reprises par les articles 42, 44 et 54 de la Constitution ; qu’il s’agit du nombre de mandats présidentiels, de la limitation d’âge pour les candidats à l’élection présidentielle et de la nature présidentielle du régime politique dans notre pays ; que l’article 6 doit donc être reformulé comme suit : Ne peuvent faire l’objet de questions à soumettre au référendum, les options fondamentales de la Conférence Nationale de février 1990, à savoir :

la forme républicaine et la laïcité de l’Etat ; l’atteinte à l’intégrité du territoire national ; le mandat présidentiel de cinq ans renouvelable une seule fois ; la limite d’âge de 40 ans au moins et 70 ans au plus pour tout candidat à l’élection présidentielle ; le type présidentiel du régime politique au Bénin’’ » ; qu’il demande à la Cour de condamner Madame le Ministre Fatouma AMADOU DJIBRIL également pour violation de l’article 35 de la Constitution aux termes duquel : « Les citoyens chargés d’une fonction publique ou élus à une fonction politique ont le devoir de l’accomplir avec conscience, compétence, probité, dévouement et loyauté dans l’intérêt et le respect du bien commun. » ;

Le 21 juillet 2014, la Cour constitutionnelle a été saisie de deux requétes contre les propos de l’ancien ministre de l’Agriculture, Fatouma Amadou Djibril, incitant le peuple à accorder un troisième mandat au Chef de l’Etat. Dans sa décision, la Haute juridiction a donné raison au requérant et déclaré contraires à la Constitution les propos de Fatouma Djibril. DECISION DCC 14 - 156 DU 19 AOUT 2014 La Cour Constitutionnelle, Saisie d’une requête du 21 juillet 2014 enregistrée à son Secrétariat le 22 (...)

En savoir plus »

Remaniement ou prime à la table ronde parisienne ???

Plus de 5000 milliards Cfa ! Cela vaut bien un remaniement ministériel, intervenu finalement le 20 aout 2014 à en croire le Secrétaire général du gouvernement au moment de rendre public la liste de la nouvelle équipe, sur la télévision nationale. Tout est prêt pour faire décoller le Bénin de la refondation. Il parait que la valse des investisseurs a commencé plus tôt que prévu et que les milliers de milliards annoncés sont aux portes du pays. Pour cela, il fallait une équipe prête à faire rimer ce rush (...)

En savoir plus »

FBF : Des actions pénales en vue contre Anjorin Moucharaf et Quentin Didavi

Sur la gestion des ressources affectées aux travaux du Chantier de Construction de l’extension des Bureaux de la Fédération Béninoise de Football et de la ligue régionale SUD. Cette résolution donne pleins pouvoirs au président de la FBF à enclencher exceptionnellement toute action pénale et civile à l’encontre des sieurs Anjorin MOUCHARAFOU ancien président de la FBF, Quentin DIDAVI, ancien secrétaire Général de la FBF de même que les prestataires complices devant les tribunaux ordinaires. Cette résolution a été adoptée avec 49 voix pour, 00 contre et 2 abstentions.

Les membres de la Fédération Béninoise de Football étaient en Assemblée Générale ordinaire le 20 août 2014. Au terme de ces assises plusieurs résolutions ont été prises. Outre les résolutions relatives â la levée des sanctions contre Victorin Attolou , Hounnouvi Bernard etc... , on peut citer la résolution qui donne plein pouvoir au président de la FBF pour engager des poursuites pénales contre Anjorin Moucharaf et Quentin Didavi Lire l’extrait des résolutions de l’Assemblèe www.24haubenin.info ; (...)

En savoir plus »

Mauvaise gouvernance à la CNSS : La réponse du gouvernement qui confirme les faits

Le gouvernement a répondu par écrit aux préoccupations des députés au sujet de la situation de mauvaise gouvernance qui s’observe au niveau de la caisse nationale de sécurité sociale. Une démarche qui fait suite à la question orale avec débat posée à (...)

Après Cotonou les hors la loi frappent à Djèffa

Les bandits ont à nouveau dicté leur loi dans la localité de Djèfa dans la commune de Sèmè-Podji. Ils ont réussi après usage d’arme à feu, à emporter une importante somme d’argent dont le montant réel reste encore inconnu. Une opération western à en croire (...)

Le Bénin reporte la 64e Session du comité régional de l’Oms pour l’Afrique qu’il abrite

Le Ministre des affaires étrangère, de l’intégration africaine, de la francophonie et des béninois de l’extérieur Nassirou Bako-Arifari a annoncé, la décision du gouvernement de reporter la 64e session du comité régional de l’Oms pour l’Afrique (...)
 
 
 
A propos de 24 heures au Bénin
Le Général Mathieu Kérékou est rentré à Cotonou le mercredi dernier à l’aube après un long séjour en France. Selon des sources proches, l’ancien chef d’Etat est en pleine forme avec un calendrier surchargé. On espère que la présence du Kaméléon sur le territoire national, puisse contribuer à l’apaisement (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS
Thèmes