Le Directeur Général Port Autonome Cotonou informe les acteurs portuaires que pour compter du lundi 17 février 2014, l’accès des camions au port de Cotonou est subordonné à la présentation des cartes d’accès STTB.SA.   

24 heures au Bénin

jeudi, 24 avril 2014
 


Interview exclusif de Jean-Baptiste SATCHIVI, Président de la CCIB
________________________________________________________________________
 

Port autonome de Cotonou : Les raisons du limogeage du Dg Kassim Traoré

Hier donc, d’après des sources bien informées, Kassim Traoré a été relevé de ses fonctions. Ceci, à cause d’une taxe de 5.000 F Cfa qu’il aurait imposé sur chaque véhicule sorti du Pac indépendamment des frais payables au Guichet Unique. Toujours d’après les mêmes sources, le chef de l’Etat, Boni Yayi n’a pas du tout apprécié cet état de chose. Conséquence, la responsabilité du Dg Kassim Traoré a été engagée et il a été simplement limogé. Fin de parcours donc pour l’éternel Dg intérimaire Kassim Traoré qui était à la tête du Pac depuis le relèvement de ses fonctions en septembre 2012 de l’ancien Dg/Pac, Joseph Ahanhanzo.

La nouvelle est tombée hier nuit à la surprise générale. Le Directeur général du Port autonome de Cotonou (Pac), Kassim Traoré a été limogé. La décision a été prise au cours de la traditionnelle séance du conseil des ministres du mercredi. Hier donc, d’après des sources bien informées, Kassim Traoré a été relevé de ses fonctions. Ceci, à cause d’une taxe de 5.000 F Cfa qu’il aurait imposé sur chaque véhicule sorti du Pac indépendamment des frais payables au Guichet Unique. Toujours d’après les mêmes sources, le (...)

En savoir plus »

Des milliards de pertes pour l’or blanc

Dans un tout autre registre, l’on a en mémoire que pour colmater les brèches, le gouvernement a fait déployer des hommes en uniforme pour le convoyage des produits et la sécurité sur les sites. Cela a un coût. Tenez ! Pour l’entretien de ces militaires, on parle d’environ 475 millions de Fcfa. 800 millions de Fcfa sont destinés à la protection des stocks. Pour le stockage et le déstockage, ce sont près de 180 millions de Fcfa qui sont dans la cagnotte. Evidemment, la situation créée par le gouvernement a entraîné le surcoût du transport du coton-graine évalué à environ 2,5 milliards de Fcfa. Et c’est sans compter les dépenses liées aux tournées des ministres dans les zones cotonnières et dans leurs localités pour haranguer les populations. L’un ajouté à l’autre, l’on peut évidemment se faire une idée des pertes de la filière sur les finances publiques béninoises. A moins qu’on soit un apatride ou un adepte de la mauvaise gouvernance.

La décision du gouvernement de faire de l’exclusion dans l’égrenage du coton-graine pour la campagne 2013-2014 n’a pas produit que des conséquences dommageables pour les populations des localités concernées. Au plan des finances publiques, ce sont plus de quinze (15) milliards de pertes qui se profilent à l’horizon de la filière coton. Le gouvernement du Dr Boni Yayi doit encore se fortifier les reins pour endosser les responsabilités qui seront les siennes face au drame qui se dessine contre (...)

En savoir plus »

Exercice en clientèle privée : L’inter-ordre des professionnels de santé dénonce la loi Quenum

Les arguments avancés pour renoncer à cette participation aux travaux reposent sur l’incohérence du texte de loi qui selon eux ne respecte en rien les normes relatives à l’organisation des différents corps de métier dans le secteur de la santé. A cela s’ajoute le manque de réalisme noté sur le volet l’environnement, qui a considérablement évolué. Pour eux, on ne saurait faire la compilation des textes de lois et ordonnances dépassées pour insinuer l’initiation d’une proposition de loi de nature à favoriser la promotion et l’assainissement de la pratique en clientèle privée.

L’inter-ordre des professionnels de la santé a dénoncé la proposition de loi introduite par Epiphane Quenum qui vise à règlementer la pratique en clientèle privée. L’inter-ordre lui demande de revoir sa copie avant toute participation aux travaux en commission au Parlement. Les professionnels de la santé ont boudé la proposition de loi de l’honorable Epiphane Quenum portant organisation et conditions d’exercice en clientèle privée des professions médicales et paramédicales en République du Bénin. (...)

En savoir plus »

Assemblée nationale : La ratification de plusieurs accords de prêts à l’ordre du jour

Des routes ayant pour axe Comè-Lokossa via Dogbo et sa bretelle de Zounhouè-Athiémè débouchant sur la frontière du Togo. A elles, s’ajoutent les routes Savalou-Tchèti et la bretelle de Logozohouè et Djèrègbé-Owodé via frontière de la République fédérale du Nigeria. Cette séance en commission a connu la présence des membres du gouvernement notamment le ministre Aké Natondé des travaux publics et des transports.

Les membres de la commission des lois ont travaillé mardi dernier sur deux accords de prêts portant sur le développement du transport urbain dans la ville de Parakou et le bitumage de certaines routes dites structurantes. Il s’agit entre autres de l’accord signé entre la République du Bénin et la Banque Ouest Africaine pour le Développement (BOAD) pour la reconstruction de la traversée et du contournement de la troisième ville à statut particulier et le projet d’aménagement et de bitumage des routes (...)

En savoir plus »

Inculpé pour assassinat Issa Soumaïla acquitté au bénéfice du doute

Issa Soumaïla a nié les faits à toutes les étapes de la procédure. Hier encore à la barre, l’accusé a rejeté les charges d’assassinat portées contre lui. Il soutient, ce qu’il n’avait jamais déclaré par le passé, que c’est plutôt son père adoptif qui a tué le petit parce qu’il a reçu des jours plus tôt un étranger qui disait qu’il pouvait fabriquer de l’argent à l’aide du sang humain. Mais, son père adoptif et sa femme ont déclaré que la mort du jeune Djaodji est vraisemblablement son œuvre. Dans ses déclarations à l’instruction, le père adoptif dit avoir entendu de la bouche de la femme de l’accusé après une dispute. L’inculpé fait savoir que la mésentente entre son père adoptif et lui a commencé quand il a surpris celui-ci en train de coucher avec sa femme, la même qui avait eu une fille adultérine avec le père du jeune Djaodji tué.A noter que ni le père adoptif de l’accusé ni la femme en question ni le père de la victime qui réclamait la somme de 20 millions F CFA à titre de dommages et intérêts à l’accusé, ne vit encore aujourd’hui. Même l’accusé était annoncé pour mort en prison, selon les rumeurs, a indiqué le seul témoin qui a déposé hier à la barre, surpris de voir l’accusé encore vivant. Il s’agit de Sarè Brisso, 56 ans, maire de Kérou à l’époque des faits. Il dit avoir été informé de la découverte du cadavre enterré en brousse sous un arbre, soit trois jours après le meurtre, par les parents alliés de la victime, situation qu’il a portée aussitôt à la connaissance de la brigade.Soulignons que l’enquête de moralité diligentée au sujet de l’accusé lui est favorable.

C’est d’une affaire d’assassinat qu’a connue la Cour d’assises de la Cour d’appel de Parakou hier mardi 22 avril, dans le cadre du 19e dossier inscrit au rôle de cette première session 2014. L’inculpé Issa Soumaïla, cultivateur et bouvier peulh, 50 ans environ, père de neuf enfants, a été acquitté au bénéfice du doute. Il recouvre ainsi sa liberté après plus de huit ans et demi passés en détention. Par Claude Urbain PLAGBETO A Fêtêkou dans la commune de Kérou, courant l’an 2002, Tchoumon Sambo ayant (...)

En savoir plus »

Des opportunités d’emplois pour 17.500 jeunes sous-employés

Le gouvernement béninois a adopté un projet portant emploi des jeunes visant principalement à améliorer l’accès aux compétences requises par le marché en vue de donner plus d’opportunités d’emplois pour 17.500 jeunes sous- employés au Bénin, annonce un (...)

SEVERIN ADJOVI relance son appel pour un grand forum du Renouveau

Dimanche dernier, en marge de la célébration de la résurrection du Christ, l’ancien ministre et député Séverin ADJOVI, actuel maire de Ouidah, a passé au peigne fin l’actualité politique du pays. L’actualisation de la LEPI, l’organisation des élections (...)

Présidentielles 2016 au Bénin : Portraits croisés des prétendants ABT et PIK

La présidentielle de 2016 approche et les Béninois observent les candidats avec l’œil froid et professionnel d’un boucher qui s’apprête à étourdir et dépecer la bête. Abdoulaye Bio Tchané (ABT) et Pascal Iréné Koupaki (PIK) ont un seul centre d’intérêt. Ils (...)
 
 
 
A propos de 24 heures au Bénin
Le Général Mathieu Kérékou est rentré à Cotonou le mercredi dernier à l’aube après un long séjour en France. Selon des sources proches, l’ancien chef d’Etat est en pleine forme avec un calendrier surchargé. On espère que la présence du Kaméléon sur le territoire national, puisse contribuer à l’apaisement (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS
Thèmes