Suivez en direct sur la page facebook ( https://www.facebook.com/febefoot.bj) Les matchs  Bénin-Mali et Bénin Malawi comptant respectivement pour la CAN U-17 et la CAN Maroc 2015 le samedi 19 et le dimanche 20 juillet 2014 à partir de 16h.   

24 heures au Bénin

mercredi, 23 juillet 2014
 


 

Didier OLLENICOLE : "il faut que le public se déplace en masse pour jouer son rôle de douzième homme"

________________________________________________________________________
 

L’incertitude sur l’alternance en 2016 : Tout ce qui se prépare

La semaine écoulée, ils se sont une fois encore rencontrés à Kérou. L’objectif est bien défini : trouver les initiatives impossibles pour que Yayi Boni se succède à lui-même en 2016. C’est un club de maires soigneusement choisi par les propres soins du Chef de l’Etat. Les mêmes sources informent que le maire de Cobly qui a l’oreille de Yayi Boni est la pièce maîtresse de ce cercle noir. Cet élu avait été élevé par la génitrice du président de la République. Ce qui explique les liens renforcés qu’entretiennent les deux hommes. Yayi Boni a donné « pleins pouvoirs » à ce groupe d’esprits retords pour qu’ils fassent le job. Le cercle qui ne sera évidemment pas sans moyens aussi bien financiers que matériels, a la faculté de désigner les ministres qu’il juge à même de l’accompagner dans cette entreprise funeste.

Le Chef de l’Etat veut s’éterniser au pouvoir et y travaille méthodiquement. De sources fiables, on apprend qu’un groupe de maires triés sur le volet a été constitué afin d’œuvrer en sourdine pour la réussite de cette entreprise diabolique. Malgré les promesses faites devant le Pape Benoît XVI et le président Barak Obama ainsi que les professions de foi faites à maintes reprises face au peuple béninois, le président de la République n’a toujours pas renoncé à son lugubre projet. Autant en emporte donc le (...)

En savoir plus »

Pourquoi ‘‘Hollande déçoit Boni Yayi‘‘

Comme l’écrit La Lettre du Continent, ‘‘Hollande déçoit Boni Yayi’’. Il ne déçoit donc pas le Bénin, bien au contraire ! Il comble d’aise, de joie et de bonheur les Béninois et les Béninoises profondément attachés à la liberté et aux libertés, aux droits de l’homme, à la République et à la Démocratie. Ils lui sont infiniment reconnaissants de sa décision qui les conforte. Même si son actuel homologue béninois manœuvre pour qu’il n’y ait pas de Président élu par le peuple au soir du 6 avril 2016, il y en aura un, démocratiquement et provisoirement désigné. Le Président François Hollande pourra alors faire escale au Bénin sans perdre son âme. Lui et les Béninois seront à la fête. Et sera belle la fête de la liberté.

(Par Roger Gbégnonvi) ​Chacun le sait maintenant, le Président français vient de se rendre en Côte d’Ivoire, au Niger et au Tchad, en mettant comme un point d’honneur à sauter à pieds-joints par- dessus le Bénin. Et La Lettre du Continent (N° 686 du 9 juillet 2014) de conclure que ‘‘Hollande déçoit Boni Yayi’’. La Lettre aura choisi le politiquement correct, charge au lecteur de préférer boycotte, humilie, gifle, etc. Selon l’auteur de l’article, ‘‘Le président béninois reste persuadé que son homologue (...)

En savoir plus »

Projet Épine Dorsale : Un autre hold-up en gestation contre le Groupe PETROLIN

D’une superficie de 50ha avec la possibilité d’extension à 150 ha, le port sec de Parakou est estimé à plus de 20 milliards de francs CFA. C’est est une infrastructure à caractère sous-régional qui a pour vocation de désengorger le port de Cotonou, de desservir les pays de l’Hinterland que sont le Burkina Faso, le Niger, le Mali, le Tchad et surtout le Nord du Nigeria. Démarrée en juin 2013, la première phase de ce projet est en cours d’achèvement à travers la livraison de la plate forme. Ensuite, viendront la phase des installations techniques, la pose des équipements de sûreté, la connexion du site au chemin de fer etc. Un véritable projet de développement qui va générer environ 1500 emplois directs et plus de 20.000 emplois indirects. Dans le cadre de ce chantier, le Groupe PETROLIN a fait recours à l’exprtise de la société CREC qui a en charge la réalisation des travaux, et la société Royal HaskoningDHV pour le contrôle technique. A ce jour cet important investissement réalisé sur fonds propres par notre compatriote n’est pas securisé. Depuis 2010, le groupe PETROLIN attend toujours la signature des documents relatifs au statut juridique de cette infrastructure malgré les multiples assurances qui lui sont données au haut niveau de l’Etat.

Le Groupe Bolloré envisage réaliser un port sec à Parakou à quelques encablures de celui de notre compatriote Samuel Dossou dont les travaux sont en cours d’achèvement. Une nouvelle initiative qui confirme la tentative de spoliation du Groupe PETROLIN de toutes les composantes du projet Épine Dorsale de développement intégré du Bénin dont il est le promoteur et l’adjudicataire incontesté. Le Groupe Bolloré à travers sa filiale Bolloré Logistics Africa a adressé une requête en direction des autorités (...)

En savoir plus »

3eme mandat de Boni Yayi : François Abiola se démarque

En désavouant publiquement sa collègue de l’Agriculture, le ministre d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur, François Abiola a certainement calmé les esprits surchauffés, en ce sens que les commentaires allaient bon train et apportaient de l’eau au moulin des adversaires du Pouvoir en place. Par ses propos, il a sûrement ramené la balle à terre. En plus, François Abiola n’a pas fait de la dentelle à travers ses mots pour contredire le ministre de l’Agriculture. A y voir de près, le ministre d’Etat, au-delà de toute considération politique, a montré son attachement à l’alternance au sommet de l’Etat, un acquis de la conférence nationale de février 1990. Cela se comprend quand on sait que le natif de Sakété nourrit également des ambitions pour les élections présidentielles de 2016.

La foudroyante réaction du ministre d’Etat, François Abiola contre les déclarations tonitruantes de sa collègue en charge de l’Agriculture au sujet d’un possible troisième mandat du Président Yayi Boni a beaucoup plu à l’opinion publique nationale. C’est dire qu’autour du Chef de l’Etat, tout le monde n’est pas prêt à sacrifier les acquis de la conférence nationale de février 1990 pour des intérêts personnels et égoïstes. « Si le peuple en décide, cela se fera… », a déclaré, le ministre de l’Agriculture, (...)

En savoir plus »

Nouveau report de la mise en place d’un régime de monnaie unique en Afrique de l’Ouest

On s’éloigne ainsi de la fin du FCFA, comme le suggéraient certains média ivoiriens, au terme d’une rencontre au mois de mars 2014 à Abidjan, avec Kadré Ouédraogo, le président de la Commission de la CEDEAO. Cette annonce prend aujourd’hui des allures de slogan. Aussi, le comité technique s’est résolu à revoir de 11 à 6, les points de convergence nécessaires à la mise en place de ce régime de monnaie unique.

Désormais seulement trois points sont indispensables et dans certains cas ils ont été allégés. La convergence exige désormais que les pays affichent un déficit public de moins de 3%, un niveau d’inflation inférieur à 10% et à moins de 5% à l’horizon 2019, et enfin des réserves extérieures pouvant soutenir 5 mois d’importations.

Les membres du comité technique en charge de la mise en place d’une monnaie unique pour les pays membres de la CEDEAO, incluant les pays de l’UEMOA utilisant le franc CFA et d’autres pays comme le Nigéria (Naira), le Ghana (Cedis) ou encore la Guinée Conakry (franc guinéen), ont de nouveau suggéré que soit reporté l’entrée en vigueur dès janvier 2015, du régime d’une monnaie unique pour cette sous-région. Dans le cadre de la 37ème rencontre de ce comité qui s’est déroulé le 14 juillet à Lagos au Nigeria, (...)

En savoir plus »

Projet Épine Dorsale : Le Groupe PETROLIN, l’Etat du Bénin et le Groupe Bolloré devant les tribunaux

Depuis le 14 juillet 2014, le Groupe PETROLIN concessionnaire du projet Épine Dorsale, l’Etat du Bénin et le Groupe Bolloré sont devant le tribunal de Cotonou siégeant en matière de réfèré civil. Après la plaidoyerie des Avocats au cours de l’audience (...)

Une marche pour exiger le limogeage de Fatouma Amadou Djibril

Le ministre de l’Agriculture Fatouma Amadou est sur la braise. Sur l’initiative des organisations de la société civile, une marche de protestation est en gestation en vue d’exiger son départ du gouvernement. Cette inititive fait suite aux (...)

Les tickets valeurs , le syndicalisme et les vieillards retraités

Imaginez un sexagénaire révolu parodiant un de ses collègues syndicalistes en mimant une démence imaginaire devant micros et caméras. L’ubuesque scène se passe à la bourse du travail de Cotonou. Des secrétaires généraux de centrales syndicales tentaient (...)
 
 
 
A propos de 24 heures au Bénin
Le Général Mathieu Kérékou est rentré à Cotonou le mercredi dernier à l’aube après un long séjour en France. Selon des sources proches, l’ancien chef d’Etat est en pleine forme avec un calendrier surchargé. On espère que la présence du Kaméléon sur le territoire national, puisse contribuer à l’apaisement (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS
Thèmes